Blog de Pierrot

Retour de Florence Cassez : Une mise en scène indécente...

Jeudi 24 Janvier 2013 - 23:31

Retour de Florence Cassez : Une mise en scène indécente...
Florence Cassez a atteri comme une vedette cet après-midi à Paris, entourée de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et d'une meute de photographes.

On a même pu suivre sa voiture quand elle a quitté l'aéroport pour aller rendre visite à une tante, grâce à des cameramen qui retransmettaient en direct ses déplacements sur les chaines d'information en continu. J'ai cru revoir les images des motards suivant Nicolas Sarkozy ou François Hollande après leurs victoires...

Pourquoi un tel déferlement médiatique alors que, rappelons-le, il y a plus de 1.200 autres Florence Cassez à croupir dans des prisons, à l'étranger. Pour 30% d'entre elles, le Quai d'Orsay de Laurent Fabius ne sait même pas ce qu'on leur reproche... Et honnêtement, ça n'a pas l'air de préoccuper grand monde !

Pourquoi s'est-on focalisé à ce point sur Florence Cassez et rien sur les autres? N'allons pas très loin, regardons simplement ce qui s'est passé à l'ile Maurice où une jeune Française, Katia Terminet, a été emprisonnée pendant un an et demi pour avoir transporté, "à l'insu de son plein gré", plusieurs milliers de cachets de Subutex que son petit ami avait dissimulé dans ses valises. Quand elle a été libérée, au mois de novembre dernier, seuls sa famille et ses proches amis l'attendaient à l'aéroport.

Alors, je répète ma question : "Pourquoi tout ce battage médiatique pour Florence Cassez?"

D'autant que son cas est tout, sauf clair. Elle s'est empressée, à peine les pieds posés à Paris, de déclarer que les juges mexicains l'avaient innocentée. Il n'en est rien ! Voici ce qu'en dit le Huffington Post : "Contrairement à ce qu'a affirmé Florence Cassez à son arrivée à l'aéroport, la justice mexicaine ne l'a absolument pas blanchie des soupçons qui pèsent sur elle et qui ont entraîné sa condamnation à 60 ans de prison, peine confirmée à trois reprises jusqu'à ce qu'un ultime recours ne mette fin à son calvaire. (...) Florence Cassez avait été arrêtée le 8 décembre 2005, en compagnie de son fiancé mexicain, soupçonné de diriger un groupe accusé d'une dizaine d'enlèvements et de meurtre. Le lendemain, un montage télévisé organisé par la police avait fait d'elle, aux yeux des téléspectateurs mexicains, "Florence la diabolique", membre d'une bande criminelle spécialisée dans les enlèvements, un véritable fléau au Mexique. La Cour suprême n'a néanmoins pas jugé réaliste d'ordonner un nouveau procès compte tenu des vices de procédure commis par les autorités mexicaines pendant l'enquête. La proposition de la juge Olga Sanchez d'une annulation de sa condamnation avec renvoi vers un tribunal d'appel n'a donc pas recueilli la majorité. La juge rapporteuse a ensuite décidé de reprendre à son compte la proposition du juge Arturo Zaldivar -rejetée le 21 mars 2012- d'une libération immédiate et absolue".

Florence Cassez a donc été relachée à la suite de plusieurs graves vices de procédure, mais pas du tout innocentée comme elle le prétend.

Cette arrivée triomphale est d'autant plus choquante que trois heures auparavant, sur le même aéroport de Roissy, est arrivée la dépouille mortelle de Yann Desjeux, l'otage français tué la semaine dernière lors de l'assaut par l'armée algérienne pour libérer les personnes retenues sur un site gazier du Sahara. Le corps a été simplement accueilli par la famille du défunt. Pas de Laurent Fabius, ni de Premier ministre et encore moins de président de la République. Non, la République n'avait trouvé à envoyer que la ministre déléguée des Français de l'étranger, Hélène Conway-Mouret, dont personne ne connait le nom et dont seule sa famille est au courant qu'elle est ministre.

C'est à ce genre de détails qu'on juge de la grandeur d'âme de nos dirigeants...
Pierrot Dupuy
Lu 7708 fois



1.Posté par mwa la padi le 24/01/2013 22:46

J'insiste :
Florence, cassez vous, partez au plus vite, vous n'êtes pas aimé dans ce pays. A juste titre d'ailleurs, vous avez été la compagne d'un truand et avez bénéficié de l'argent tiré des rapts et assassinats. Comment voulez vous que l'on vous plaigne ? Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es..... A moins que tu sois une grande naïve un peu bébête qui vivait pour le mec sans chercher d où venait l'argent et qui était les personnes emprisonnées chez son bonhomme...... Bref Cassez vous , comme votre nom tombe pile poil.....

2.Posté par La Touffe le 24/01/2013 23:05

Peut-on une fois pour toute arrêter d'utiliser l'expression débile "à l'insu de son plein gré" ? Ca ne fait plus rire personne depuis 15 ans et ça va finir par me faire passer pour du divertissement.

Signé : le journalisme

3.Posté par Toby or not Toby le 25/01/2013 00:07

D'accord avec le fond du coup de gueule de Pierrot sur le battage médiatique indu, et sur les doutes qui subsistent sur la réelle innocence de Mlle CASSEZ.

Pour autant, il n'y aurait pas eu autant de ramdam médiatique, si notre ancien Président de la République n'avait pas surjoué son rôle dans cette affaire (comme dans tous les dossiers où Monsieur SARKOZY voyait l'occasion de se mettre en valeur et de rouler les épaules).

Enfin, je trouve inutile et profondément injuste de rabaisser cette Ministre (ou Secrétaire d'Etat, ou Ministre Déléguée, je ne sais même pas). C'est vrai qu'elle n'a pas la même surface médiatique que le Garde des Sceaux ou d'autres Ministres d'Etat, je ne la connaissais pas moi non plus.

Il y a au bas mot 65 millions de Français qui n'ont rien à faire du Ministre des Français de l'Etranger, mais pour ces Français là, ceux qui ne vivent ni en Métropole, ni dans un DOM-TOM-RUP, ça doit compter. C'est sûr qu'un enseignant n'a pas grand chose à voir avec le Ministre de l'Agriculture ou qu'un huissier de justice est peu préoccupé par le Secrétaire d'Etat à la Mer, mais de là à écrire ce genre de platitudes péremptoires, Pierrot, il me semble que tu exagère.

4.Posté par John Galt le 25/01/2013 04:36

ils font rire les journalistes pour se battre afin d'avoir le meilleur tabouret tout ça pour avoir une photo comme celle du légionnaire fantôme et faire le buzz

5.Posté par anonyme9777777 le 25/01/2013 05:19

Je suis rarement d'accord avec vous, mais là, je suis de votre avis, à 100%

6.Posté par noe2013 le 25/01/2013 05:20

C'est nous , il y avait , il y a et il y aura tj 2 poids , 2 mesures ! et c'est vraiment dommage cet étét de fait !
On meurt pour la France , on ne sert plus à grand-chose ... tandis que là , cette dame fait le buzz pour le pouvoir ...
Bien sûr qu'on sait qu'elle n'est pas du tout innocente , mais coupable d'avoir cautionner son mec .. d'une façon ou une autre ...
Enfin c'est ça la France !

7.Posté par Elodie le 25/01/2013 03:22

Tout a fait d'accord;mais en France on aime ceux qui se font passer pour une victime.

8.Posté par mazenbron le 25/01/2013 06:48

Un peu,beaucoup,voire trop prétentieux de dire si elle est innocente ou pas,sans avoir vu le dossier.Mais il est sur que des médias et autres commentateurs provocateurs sont aussi venus "l'accueuillir" à l'insu de leur plein gré,et en toute innocence...avec l'espoir du scoop et de l'exploitation politique parfois télécommandée.
Je persiste :elle a fait preuve de bien plus de dignité et de franchise que certains amontreurs .

9.Posté par D.R. le 25/01/2013 08:25

J'ai lu quelques (beaucoup) de choses la dessus. Si elle n'a pas participé aux enlèvements, elle était au courant des activités mafieuses de son compagnon. Donc elle était complice. Point barre. Maintenant que la justice Mexicaine ait profité de la situation pour en abuser c'est un fait, mais de la à la libérer comme si elle était innocente je ne suis pas d'accord...
Mais on a dépassé la dimension de la justice pour entrer dans celle de la politique ou on peut sacrifier à tout va...

10.Posté par curebien le 25/01/2013 08:49

A coup sur elle se verra ouvrir toutes les portes pour un super job dans les jours à venir....

11.Posté par bonnemémoire le 25/01/2013 09:04

Oui " mise en scène" s'impose !
Elle est aussi scandaleuse , au Mexique, pour l'arrestation , qu'en France pour son retour ,
Avec naturellement le couple média-politique, ici comme là-bas comme agent actif de ce processus de décervelage dont , avec un cynisme consommé , on fera ensuite mine de s'inquiéter des conséquentes produites.

12.Posté par ZembroKaf le 25/01/2013 09:09

Ok avec M. Dupuy.
Négociez par Sarkozy, liberez sous Hollande et les médias ont besoin de remplir leurs "pages".

13.Posté par PECPEC le 25/01/2013 09:23

Vous savez, le prestidigitateur, il agite une main pour vous faire oublier ce que prépare l'autre main, et bien Cassez c'est ça....Les pouritiques, pardon, politiques nous montrent la fille et pendant ce temps là nous saigne en toute tranquilité. On nous vide les poches en disant silence, on fait la guerre au Mali, chuuuttttt ! On ferme les usines, on regarde grimper le chômage, n'en dites rien, parce que pendant ce temps là ON a sauvé Cassez. Cassez dont en fait on ne sait rien, sauf qu'elle a été "maquée" avec une fripouille mexicaine ! ! Aurions nous perdu la valeur des choses ?

14.Posté par vital le 25/01/2013 09:54

les multiples chaînes de tv en france ont besoin du grain à moudre , cela les améne à à créer eux mêmes l'actualité .la couverture médiatique donnée à l'affaire cassez illustre bien la surexploitation d'un fait divers, l'instrumentalisation de l'information et le bénéfice que le pouvoir peut en tirer .oublier la montée inéxorable du chômage ,les problémes des retraites , le déficit budgétaire et les usines qui ferment . l' intervention française coûteuse au Mali , la libératon de cassez sont là pour faire rebondir les sondages .quant à l'ancienne detenue ,érigée en héroine on se demande bien pourquoi , l'histoire de sa détention sera à ne pas en douter relaté r à travers un best seller ,.

vital

15.Posté par Pipelette le 25/01/2013 09:59

Post 10.. Je pensais aussi à cela. Si on lui offre un poste dans le privé grand bien leur fasse, mais si c'est dans un ministère ou une administration quelconque ce sera un scandale. La France et les français ne lui doivent RIEN à la Cassez. Pire, grâce à elle il ne fera pas bon dans les mois qui viennent d'aller faire du tourisme au Mexique. Les mexicains ont les nerfs (ils s'expriment sur le journal Milenio et sont très remontés : contre leur gouvernement corrompu, le notre, leur ministre du tourisme, la police qui a "permis" la libération de Cassez pour vice de forme etc etc)

On l'a libérée, soit, mais qu'elle continue sa vie.
Ecoeurée...Madame a même demandé que N Sarkosy vienne l'accueillir à l'aéroport. Mais pour QUI se prend t-elle ?

A mes yeux ce n'est qu'une femme qui a quitté l'école a 16 ans, qui a un caractère de merde (elle l'avoue elle-même avec d'autres mots naturellement) et qui la pauvre ne savait pas que son chéri était une crapule. Elle a été chercher les ennuis et la France a dû voler à sa rescousse. Elle a fuit le Mexique en 4ème vitesse :The end !

Fabius, Hollande, Sarko, les journalistes, la mère (qui crie à la télé ma fille est incroyable, formidable... non madame, que vous aimiez votre fille soit, je le comprends, mais ne criez pas sur les toits qu'elle est formidable. Ce n'est pas un exemple pour la jeunesse votre fille ) tous sont à vomir à donner trop d'importance à cette histoire. De plus malheureusement avec tout ce ramdam, ils doivent involontairement donner de vains espoirs -pour la plupart- à ceux qui sont derrière les barreaux à l'étranger


16.Posté par LOR-HEIN le 25/01/2013 10:36

Tout à fait, c'est la chienlie médiatico-politico Française.............
SCHEISS!!!!

17.Posté par Sans Blague!!! le 25/01/2013 12:46

Et ce soir, elle dîne à l'Elysée. Vous vous rendez compte? Hollande il a mal joué sur ce coup...il y a quand même un principe de précaution en politique, mais il est vrai que le palais était habitué à recevoir sous Sarkozy, l'autre qui portait les valises de la France-Afrique mais pire il y avait aussi l'autre, celui qui avait pris une balle dans le dos, le petit malfrat de Sarcelles, pote du fils d'Alain Delon,devenu intermédiaire dans les contrats, qui vit aujourd'hui en Suisse, et qui y venait à l'Elysée, mettre ses pieds sur le bureau de SARKOZY, se servait dans le frigo-bar du champagne

18.Posté par chikun le 25/01/2013 13:31

Florence Cassez n'a pas été innocentée, comme elle le déclare, mais libérée pour vice de forme. C' est très différent. Qui est sûr de son innocence ? Pas moi. Un sondage ne prouve pas l'innocence de quelqu'un...................
Ne pas partager le point de vue délirant des pisse-vinaigre va bientôt devenir anti démocratique !! Hein ?! Hein !?
De quel droit la France s'immisce-t-elle dans la justice interne du Mexique ?

19.Posté par mwin le 25/01/2013 15:05

Tout aussi indécent que les mises en scène du temps de Sarkozy et Chirac. Y a pas deux poids, deux mesures ! Y juste une récupération politique comme savent le faire tous les hommes politiques, de bonne ou mauvaise foi.
Le plus indécent c'est la couverture médiatique au moment de la libération, car aucun média ne l'a soutenue pendant les 7 années de captivité. Les médias ont même créés la suspicion !!!

20.Posté par John Galt le 25/01/2013 15:35


@ 17.Posté par Sans Blague!!! le 25/01/2013 12:46 pendant ce temps la dépouille de l'ex adjudant-chef Yann Desjeux est arrivée hier à Paris, dans la plus grande indifférence médiatico-politique! ils vont lui remettre en huit clos la légion d'honneur sans les coups de canons
Pour les merdias l’héroïne du jour c'était F. Cassez de retour du Mexique après un périple judiciaire qui laissera toujours planer un doute sur son innocence et son implication dans le gang Los Zodiaco!...

21.Posté par Dignité le 25/01/2013 17:38

Décidément Pierrot, vos analyses de certains sujets rencontrent de plus en plus mon adhésion.

Comme vous et bien d'autres, je trouve choquant cette arrivée en fanfare d'une nana qui a eu au Mexique un comportement des plus troublant.

Qu'est -elle allée foutre au Mexique? Le mec qu'elle a suivi , il vivait de quoi? Quels étaient ses revenus et d'où les tirait-il? Voilà des questions pertinentes que doivent se poser toutes ces personnes qui applaudissent son retour en France.

Quand tout sera mis au clair , tous ces gens qui sont venus l'accueillir à sa descente d'avion passeront pour des cons. Mais , ils s'en fichent car ce qui les intéresse c'est de vivre des moments médiatiques.
Rappelons nous la libération d'Ingrid Bettancourt et de toute la ferveur populaire exprimée à son arrivée en France. Tous les hommes politiques du moment ne voulaient pas perdre une miette des retombées médiatiques. Dés que des zones d'ombre ont apparu dans le comportement de cette personne , beaucoup de ses anciens "fans" opportunistes ont rasé les murs.

22.Posté par SEVERIN le 25/01/2013 20:56

Arrêtez de blaguer,elle va être la nouvelle icône de Luc Besson dans les salles.In yab des Yvelines

23.Posté par dadou le 25/01/2013 21:08

et le pire c'est qu'il ny a eu aucun representant de l'etat pour les funerailles du soldat tué

24.Posté par labri le 26/01/2013 06:40

Pour ma part je trouve atterrant ce genre d'article où le journaliste ,dénonçant à juste titre les excès de publicité sur cette affaire (qu'il oublie d'imputer à ses "confrères"),se transforme en procureur ,amalgamant des situations qui n'ont rien à voir les unes avec les autres.Aussi,il y a autant d'indécence à remettre en cause "la grandeur d'âme de nos dirigeants" qu'à 'orienter une opinion alors qu'on ne dispose d'aucunes preuves. Je préfère une coupable en liberté qu'une innocente en prison.

25.Posté par durandal le 26/01/2013 08:23

Monsieur DUPUY, je ne peux qu'adhérer à votre billet d'humeur. Je me suis permis d'écrire au Président pour lui faire connaitre l'état d'âme de nombreux citoyens. Combien à couté cette mise en scène les billets d'avion les grands salon la visite des ces messieurs du gouvernement ( plusieurs milliers d'euros) en temps de crise claquer le fric du contribuable pour cela , et les bande à TWITER WEILLER, qui sur ordre nous ont cassé les selliuoc durant toute la journée. plein le luc de ces mecs qui sont censés nous gouverner.

26.Posté par Sans Blague!!! le 26/01/2013 10:19

@20

C'est ce que je dis. Le pouvoir se trompe, c'est la dépouille de ce soldat mort pour la France qu'il fallait accueillir, et lui montrer la reconnaissance de la nation, mais comme il est mort il ne sert plus à rien alors qu'avec la Cassez, c'est tout bénef en termes de communication. Nous sommes vraiment dans une drôle de république, toutes les valeurs sont inversées.

De plus, je ne comprends pas le coup de jarnac de la Cour suprême (en quoi?) mexicaine à l'esprit de justice. C'est un vrai scandale. OK, il peut avoir vice de forme, mais dans ce cas là, il suffit d'écarter les actes véreux, tout en la rejugeant sur le reste. Elle a quand même vécu avec un sacré criminel (qui kidnappait, envoyait des bouts de doigt et d'oreille pour forcer le paiement des rançons et tuait en cas de non-paiement) et surtout qu'on ne prétexte pas qu'elle ne voyait rien (ni les armes, ni le train de vie de son jules qui ne bossait pas, ni les gardes du corps etc.)...Elle a tiré profit de l'argent du crime et en France cela porte un nom...

Si une telle libération se faisait en France, il y aurait scandale d'Etat....

27.Posté par Scrupulus le 26/01/2013 17:01

Nous ne sommes plus à une honte près, un militaire c'est sans doute fait pour être tué, et la compagne d'un truand pour être honorée !!! J'ai de plus en plus honte d'être français !

28.Posté par citoyen du monde le 27/01/2013 08:05

Porter un tel nom est prémonitoire, Tirer avantage des aspects morbides de cette affaire et tenter d'en faire une héroïne formule bécassine des enfers ne sont rien chez ces porteurs de roses socialistes, ce pays depuis l'ère mitterand ( mon fils! ce hérault ) n'a plus de valeurs en pratiquant le nivellement par le bas, en affichant des médailles de tôles sur des poitrines pour avoir été compagne de salopards tueurs n'a rien d'exceptionnel, il a bien une espèce de ministre de référence dans cette équipe holandaise. Les gestionnaires actuels se vautrent avec grand art dans des bols véreux

29.Posté par mwa la padi le 28/01/2013 17:16


Mercredi 11 mars 2009


Florence Cassez est coupable : un temoignage !

Outre la geopolitique de l'arctique , je profite de l'espace accordé par ce blogue pour donner la voix aux sans-voix .

Face au déferlement merdiatique de ces derniers jours concernant la visite du " marechal Sarkozy " (c) au Mexique , marquée par son outrecuidance à vouloir donner des leçons de grandeur ou de petitese nationale à l'aune de l'interventionisme d'un pays, * ou le cas d'une Bonny Parker aux petits pieds embastillée a phagocyté tous les thèmes , je vous livre le témoignage d'une de ses victimes :



Mon nom est Cristina Rios Valladares et j’ai été la victime d’une prise d’otage, au coté de mon époux Raul (libéré quelques heures plus tard pour réussir le sauvetage) et mon fils qui avait 11 ans. Depuis ce jour notre vie a totalement changée. Aujourd’hui nous souffrons d’un exil forcé par la peur et l’insécurité. Ma famille est détruite.
Ce que mon fils et moi avons vécu du 19 octobre 2005 au 9 décembre de la même année, est indescriptible. 52 jours de captivité pendant lesquelles je fus victime d’abus sexuel et, les trois d’une torture psychologique. Le 9 décembre nous avons été libérés lors d’une opération de l’Agence Fédérale de Recherche (AFI). Israel Vallarta et
Florence Cassez furent accusé de nous avoir pris en otage, puis ils furent arrêtés, cette dernière d’origine française, se présente maintenant comme la victime et non pas comme complice du jugement.
Depuis notre libération ma famille et moi nous vivons à l’étranger. Nous ne pouvons pas revenir à cause de la peur, car le reste de la bande n’a pas été arrêté. Depuis notre refuge, car on ne peut pas appeler maison un lieu où nous avons été forcé de vivre (à cause de l’insécurité), nous avons appris la nouvelle de la peine de 96 ans de
prison que Florence Cassez méritait, cette femme dont j’avais écouté la voix à de maintes reprises pendant ma captivité…la même voix d’origine française qui bourdonne encore aujourd’hui dans mes oreilles, la même voix que mon fils reconnaît comme celle de ma femme qui lui pris du sang pour l’envoyer à mon époux, avec une oreille qui lui ferait penser qu’elle appartenait à son fils. Maintenant j’apprends que Florence réclame justice et clame son innocence. Et moi j’entends dans ses cries la voix de la femme qui, jalouse et furieuse, cria sur Israel Vallarta, son petit ami et chef de la bande, que s’il recommençait à s’approcher de moi (elle entra par surprise dans la pièce et elle le vit m’embrasser) elle se vengera sur moi. Florence raconte « le calvaire » de la prison, mais elle voit
sa famille dans le pénitencier, elle fait des appels téléphoniques, elle réalise des interviews pour la presse et elle ne craint pas chaque seconde pour sa vie. Je ne détaillerai pas ce qu’est un véritable enfer, c’est-à-dire, une prise d’otage. Ni ma famille ni moi n’avons d’envie, ni de force pour faire une campagne médiatique, diplomatique et politique (comme celle que sa famille est en train de réaliser) pour permettre au gouvernement français, à la presse nationale et internationale d’écouter l’autre version, c’est-à-dire, celle de la parole des victimes de la bande à laquelle appartenait Mademoiselle Cassez. Florence qui est une preneuse d’otage et non pas seulement la petite amie d’un preneur d’otage (avec lequel elle vivait dans un ranch au moment de la
captivité de mon fils et moi), l’idée qu’elle puisse apparaître comme une victime et qu’elle lutte pour qu’on modifie sa condamnation. Si elle y arrive ou non, ce n’est pas à nous d’en juger, bien que cela
continue à nous blesser. Cette lettre est uniquement pour nous soulager. L’affaire est aux mains de la justice mexicaine. Nous n’interviendront plus publiquement, nous ne donnerons plus d’interviews à la presse (notre
indignation nous à pousser à en concéder quelques une), nous utilisons et utiliserons toute notre énergie pour protéger l’intégrité de notre famille et dans le but de nous guérir du mal qu’ils nous ont fait. La
nouvelle effervescence que ravive l’appel de la condamnation et le remous médiatique qu’il provoque nous met de nouveau en danger.

Merci pour votre attention.

* " La siguiente feria de pastelazos se dio ante el Senado mexicano, donde el mariscal Sarkozy lanzó cargas de caballería intervencionista al permitirse ni más ni menos que colocar al país anfitrión en una báscula de grandezas o pequeñeces nacionales a partir del hecho de que sean capaces de enviar soldados propios a fuerzas multinacionales de paz "

Note de l'Editeur : On ne peut que mesurer l'ignorance abyssale de nos chefs politiques dans l'histoire .
Si pour nous le XIX eme siècle est de la " vieille histoire " , d'autres peuples ont une " mémoire historique " beaucoup plus lointaine . Donner des leçons de " grandeur " devant le parlement Mexicain et y evoquer l' " interventionisme " révèle la marque d'une ignorance abyssale de l'histoire des relations entre les deux pays ou d'une suffisance inconmensurable . Faire evacuer un site archéologique pour le visiter alors qu' à Eurodisney on ne craint pas le bain de foule relève du syndrome " Nouveau riche " et d'une erreur diplomatique Vis à vis des milliers de Japonais ,Italiens , Scandinaves et Latino-Americains présents ce jour là .


Liens : Article de " La Jornada " en date du 10 Mars 2009



30.Posté par citoyen du monde le 29/01/2013 07:11

Et voilà avec qui s'affiche la maîtresse du président sur le perron avec des sourires d'abrutis pour assurer la propagande d'une super saloparde que seuls les bas-fonds de la France savent pondre

31.Posté par DADI le 30/01/2013 15:29

lors d'une première confrontation avec l'accusée, peu de temps après leur libération, la mère et le fils avaient assuré ne pas reconnaître F CASSEZ. Or, quatre jours après l'intervention télévisée du chef de la police Genaro Garcia Luna, le 15 février 2006, les deux victimes se rétractaient et apportaient leur eau au moulin de l'accusation contre Florence Cassez.

Pedro Arellano, avait été chargé en 2010 par l’Eglise mexicaine de diriger une équipe d’enquêteurs, experts juridiques et criminologues, sur le cas de la Française, emprisonnée depuis décembre 2005. C’est Nicolas Sarkozy, qui avait parlé de Florence Cassez lors de sa visite à Rome, en octobre 2010. Benoît XVI avait alors demandé à la conférence épiscopale de Mexico d’enquêter et les pères ont mis vingt-sept hommes sur le coup….

Cette équipe avait rédigé un rapport de 44 pages – un “amicus curiae” (“ami de la Cour”) – destiné à donner une “opinion juridique” sur le cas de Florence Cassez devant la justice mexicaine. Ce rapport avait conclu à la “totale innocence” de la Française.

« Les preuves ont été falsifiées dans le dossier de Florence [et] le gouvernement en est à l’origine», souligne le père Pedro Arellano qui a dirigé cette enquête. Son contenu n’a pas été rendu public mais ses conclusions ont été transmises à la Cour suprême du Mexique…

La nouveauté c’est que le père Arellano, qui subit des pressions de toutes parts y compris de sa hiérarchie, dit détenir les preuves de l’innocence de Florence Cassez… »Elle n’a pas seulement eu un procès inéquitable, mais aussi sur l’aspect criminel, nous avons les preuves de son innocence complète.” …

Mais selon la Voix du Nord Pedro résiste : « Ce rapport est secret parce que certains témoignages, de policiers notamment, ont été reçus sous le sceau de la confession.

Aujourd hui Cristina Rios Valladares vit en exil aux Etats Unis. Tout comme Genaro Garcia Luna. La messe est dite ...

32.Posté par Pèrenoël...y arpasse le 30/01/2013 18:21

"Benoît XVI avait alors demandé à la conférence épiscopale de Mexico d’enquêter et les pères ont mis vingt-sept hommes sur le coup….
---------------------

Ils ont des enquêteurs l'église? peut-être même un GIEM (groupe d'intervention de l'épiscopat mexicain) équivalent à notre GIGN (j'imagine les curés à l'entrainement)

De plus "......Son contenu n’a pas été rendu public mais ses conclusions ont été transmises à la Cour suprême du Mexique…"... Selon vous, la Cour Suprême aurait jugé au regard des conclusions de ce rapport. Mais ce rapport, il ne peut être tenu secret compte tenu que toutes les victimes peuvent demander communication. C'est un peu tiré par les cheveux votre explication....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >