Social

Retour à la normale au Gol et dans le réseau électrique

La grève qui perdurait depuis mercredi aux centrale thermiques du Gol et de Bois-Rouge s'est terminée hier soir. Les section syndicales CGTR-STP et CGTR-EMS sont parvenues à trouver un accord après plusieurs heures de réunion avec leur direction SIDEC-Séchilienne, représentée par Pascal Langeron, le directeur Océan Indien. La distribution électrique a repris son court normal.


Retour à la normale au Gol et dans le réseau électrique
Après les fortes perturbations rencontrées sur le réseau électrique ce vendredi et les coupures observées dans le Sud et l'Ouest du département hier, les choses sont revenues à la normale depuis ce matin.

C'est au terme d'une longue réunion de négociations entre la direction du groupe SIDEC-Séchilienne représentée par le directeur de la zone Océan Indien Pascal Langeron, et les représentants des sections syndicales CGTR-STP et CGTR-EMS, que l'activité a pu reprendre dans les deux centrales thermiques de l'île.

Du côté des revendications, les salariés du Gol et de Bois-Rouge ont obtenu une revalorisation de 2,5% sur les bas salaires, une participation aux bénéfices du groupe et également la création d'une Unité économique et sociale et donc d'un Comité central d'entreprise. L'application de l'augmentation salariale de leurs homologue guadeloupéens du Moule attendra.

Reprise de l'activité au Gol et à Bois-Rouge

Ce vendredi, ce sont plus de 60.000 foyers qui avaient été privés de courant dans le Sud et l'Ouest du département. Hier encore, des coupures régulières étaient encore observables, pénalisant de facto les particuliers, entreprises et autres commerces dans leur activité. La faute à l'arrêt complet de l'activité des salariés de Sud Thermique Production ce même vendredi matin.

A l'origine de 60% de la production électrique du département, les centrales de Bois-Rouge et du Gol vont donc rentrer dans le rang. A Bois-Rouge, les cadres qui avaient pris la relève des salariés aux commandes de la production se sont retirés pour laisser faire les employés tandis qu'au Gol, plusieurs heures ont été nécessaires pour relancer l'activité. Une activité qui tourne désormais à plein régime et qui permettra la reprise des livraisons de cannes du bassin Sud, dès demain.
Dimanche 6 Décembre 2009 - 17:00
Ludovic Robert
Lu 1622 fois




1.Posté par CALOUS2 le 07/12/2009 10:02
Silence à l’île intense

Retour à la normale, comme si rien ne s’était passé !

Soixante mille foyers privés d'électricité comme le relate l'article ci-dessus : des pertes considérables pour la population.

A la lecture de la presse locale, personne ne réagit à cette situation catastrophique. On passe sous silence le fait qu'ils ont contraint plus de 300 000 Réunionnais à vivre deux jours durant sans électricité.

On préfère parler des "z‘ ommes politiques" comme disait Coluche, de leur futures listes pour les régionales : c'est "vachement" bien plus important !

N'y-a-t-il pas parmi tous ces courageux un maire, un conseiller général ou régional, un député ou un sénateur, ou plus simplement un sous-préfet ou le préfet pour venir au-devant de nous tous pour s'excuser, au nom des grévistes, de nous avoir imposé ces désagréments durant deux jours et nous dire quelques mots réconfortants ou nous donner quelques bons conseils ?

Rien ! Ce grand silence de leur part est inquiétant.

2.Posté par André974 le 07/12/2009 11:07
à Calous2

Ici ou ailleurs vous persistez à ne pas vouloir comprendre,ou plutôt vous ne le voulez pas; ce ne sont pas les gréviste d'une entreprise privé et non publique, soit dit en passant qui ont coupé le courant ici où là suivant des critères sans doute plus politiques que stratégiques,c'est ,comment fait il vous le dire ,la DIRECTION d'EDF ,alors vous ne voudriez pas qu'en plus le Préfet viennent s'excuser, et pour dire quoi ?
que la France à fait un saut de plus de 50 ans en arrière avec cette coupure?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales