Politique

Résultats définitifs du référendum en Guyane : le “non” l'emporte avec 69,8 %

C'est sans aucun doute le score le plus inattendu de cette consultation référendaire. Alors que les estimations prévoyaient un résultat serré, la population guyanaise a rejeté à une très forte majorité le choix de l'autonomie.


Résultats définitifs du référendum en Guyane : le “non” l'emporte avec 69,8 %
Que ce soit en Martinique (78,9 % en résultats corrigés) ou en Guyane (69,8 %), le choix des électeurs de ces deux Dom ne souffre d'aucune contestation. A la question  : “Approuvez-vous la transformation de la Martinique et de la Guyane en une collectivité d’outremer régie par l’article 74 de la Constitution, dotée d’une organisation particulière tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République ?”, la réponse des Ultramrins de ces régions monodépartementales, est “non”.

Si l'on ajoute à ces scores “surprenants” et qui ont été au delà des projections des instituts de sondage, un taux de participation de 54,61 % pour la Martinique et de 48,8 % pour la Guyane, ce qui constitue une bonne affluence dans les bureaux pour ce genre de consultation, les élus martiniquais et guyanais qui s'étaient prononcés contre le passage de l'article 73 à 74, ont remporté hier une écrasante victoire.

Quelles vont être les conséquences de ces résultats d'une part sur le prochain référendum, celui qui est prévu le 24 janvier. La population de la Martinique et de la Guyane, sera consultée sur sa volonté de fusionner le Conseil général et le Conseil régional en une assemblée unique.

D'autre part, ce “non” à l'autonomie aura-t-il une quelconque incidence sur les prochaines élections régionales ? Il est évident que ce premier référendum laissera des trace, quant au deuxième prévu le 24 janvier, il ne laissera sans doute pas indifférent élus et électeurs...


Lundi 11 Janvier 2010 - 11:23
Jismy Ramoudou
Lu 1696 fois




1.Posté par Bayoune le 11/01/2010 23:57
Toutes les informations qui sont données laissent entendre que ce serait une grande défaite pour les partisans du OUI - Hélas, hélas, chacun semble oublier que cette modification de statut des COM - était surtout le vœu de Sarkozy qui entendait se débarrasser de ces danseuse, comme dirait Giscard - qui coûtent cher à la France. N'oublions pas le climat de mécontentement qui régnait aux Antilles en début d'année - une situation qui remettait en cause la " profitasiyon" des békés sur l'ensemble de la population - Un climat de révolte avec mort d'homme s'est installé en Guadeloupe. A la proposition de Sarkozy, Elie Domota le leader du LKP a rétorqué en disant nous ne demandons pas l'indépendance, nous exigeons nos droit, la baisse de la chereté de la vie, un peu comme a voulu plagier le GOSPAR ici. D'ailleurs il n'y a pas eu de référendum en Guadeloupe, pourtant la situation était bien plus révolutionnaire qu'n Martinique ou en Guyane. Si les partisans du OUI ont échoué, mais c'est aussi pour le Président de la République un échec, il n'a pas réussi à éliminer comme il l'entendait le problème Antillais.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales