Social

Résidence Spencer au Port: Encore des semaines d'attente


Résidence Spencer au Port: Encore des semaines d'attente
Voilà plus de deux ans que les résidents des appartements de la résidence Hubert Spencer au Port livrent bataille auprès du bailleur social, la Semader. En cause : l'état alarmant de logements dont les exemples d'infiltrations, de murs ou de balcons qui s'effritent ont été largement relayés ici même sur Zinfos.

La charge des locataires vis-à-vis du bailleur est intervenue en deux temps. La première salve en est déjà au stade de l'appel. Alors que la Semader a été condamnée le 21 mai 2013 à verser à 25 locataires 3.300 euros au titre du préjudice subi, le bailleur a décidé de faire appel de la décision du tribunal d'instance de Saint-Paul. La Cour d'appel a renvoyé sa décision au 18 mars prochain.

Un peu plus tôt dans la matinée de ce mardi, un autre groupe de locataires - 54 autres familles - attendait les conclusions du TI de Saint-Paul. Sur place, la plus grande confusion régnait puisque les 54 locataires qui ont porté plainte pour état dégradé du logement n'étaient pas représentés par un avocat. Celui-ci était attendu dans le même créneau horaire... à la Cour d'appel de Saint-Denis.

Le renvoi a été prononcé pour le 25 février, ce qui a eu pour effet de décontenancer la cinquantaine de personnes ayant fait le déplacement. L'attaque en ordre dispersé des habitants de Spencer s'explique par la volonté d'aller vite. A l'époque, la CNL (confédération nationale du logement) avait pu monter le dossier de 25 familles uniquement. Ce n'est que plus tard que les 54 autres familles toujours résidentes de la Semader ont pu effectuer les mêmes démarches.

Ultimatum : le 31 juillet

A l'heure actuelle, 400 personnes demeurent résidentes de la cité. La trentaine, Marika explique qu'elle n'en peut plus de vivre avec des jetées au milieu du salon. Les ouvrages ont été posés dans de nombreux logements en guise de solidification du plafond. Dans le groupe des 54 familles, Jeannick porte à la connaissance des décideurs que de faux ouvriers se font passer pour des travailleurs envoyés par le bailleur. "Ils sont venus dérober des outils", raconte-t-il. Présent depuis la livraison de la résidence, il reste meurtri par ces événements. "Nous n'avons pas souhaité cela. J'aurai bien aimé rester à Spencer car tout le monde connaît tout le monde. Je suis Portois et je n'ai pas envie qu'on me déplace ailleurs", envisage-t-il.

Une réunion sous forme de point d'étape avec le maire Jean-Yves Langenier a abouti à une évidence: "Nous devons tous avoir quitté les lieux avant le 31 juillet".
Mardi 21 Janvier 2014 - 12:39
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 664 fois




1.Posté par noe le 21/01/2014 15:47
Ces gens sont nourris et logés gratuitement (avec nos impôts) et ne sont jamais contents !
Ils veulent le beurre et l'argent du beurre !
Ces réparations , ils doivent les faire eux-mêmes , c'est pas difficile de boucher des trous avec de la colle et passer un coup de pinceau ...
Ils ne savent que "mendier" !
Lamentable !

2.Posté par Lavérité le 21/01/2014 16:33
Le plus lamentable, c'est de voir que ces gens là sont manipulés par des énergumènes qui se reconnaîtront ! Les élections approchent, et quand ils comprendront qu'ils n'ont été que des appâts pour dorer leur blason, ce sera trop tard !
L'Abbé Pierre, lui, n'a jamais fait l'objet de détournement ! Allez fouiller un peu dans le passé de certains "sauveurs" et vous verrez que ceux qui se prétendent ici défenseurs des "pauvres gens" sous le couvert d'une institution ne sont en réalité que des profiteurs avides de pouvoirs qui n'agissent que pour leur pomme !!!!!
Lamentable, dégoûtant !!

3.Posté par a vos riques et perils.?? le 21/01/2014 16:46
il faudra re reporter en pleine période électorale le pas bon pour le président de ce machin qui est maire de l'etang-salé...?

4.Posté par ... le 21/01/2014 20:35 (depuis mobile)
@noe o lieu di la merde ec la taille vien vive dans le band logement tavoir si de monde i fait que mendier.
Allé chié dont pèce l... Ton m....

5.Posté par EPSMR le 21/01/2014 22:14
Noé le débile mental de zinfos974. Chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est pour dire une connerie plus grosse que lui.

6.Posté par ndldlp le 21/01/2014 22:16
prenez des photos..Des vidéos..et alertez le ministre délégué à la ville qui vient le 23 et 24..un petit comité de soutien serait bienvenue à Gillot.. bouge à zot !

7.Posté par fontaine le 22/01/2014 07:09
Que va t on faire de ces cas sociaux desesperes?
Il faut qu ils se prennent en main pour s en sortir et aller prendre un autre logement au lieu de se plaindre comme des abrutis a attendre. Attendre quoi? Reloge a zot ou ? sous les ponts?
Pas de gros travaux si ils sont encore la.
Arret fait honte la Reunion!

8.Posté par Le Circonspect le 22/01/2014 08:44
les "Done a nous" font encore des siennes. Bouge out ki
Vivement que cela cesse

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales