Société

Requins: "Phase expérimentale d'alerte" aux Roches noires vendredi

Le dispositif de protection des baigneurs contre les approches de squales est sur le point d'aboutir. Vendredi, c'est une phase de test intitulée "phase expérimentale d'alerte" qui démarrera sur la plage des Roches noires. La mairie de Saint-Paul semble désormais exclure le terme de "filets", propice aux confusions.


Requins: "Phase expérimentale d'alerte" aux Roches noires vendredi
 
Le terme de "filets" pour matérialiser une zone de baignade avait été évoqué par l'adjoint saint-paulois Emmanuel Séraphin le 13 octobre dernier. Eric Pesnel, responsable des plages de la ville, tient à préciser aujourd'hui qu'une "phase expérimentale d'alerte" sera testée grandeur nature vendredi aux Roches Noires.

Exit donc le terme de "filets" qui peut prêter à confusion et faire bondir plus d'un amoureux de la mer et des animaux marins. "Il s'agit d'éviter tout impact écologique", insiste Eric Pesnel.

Pour rappel, à l'annonce de la mise en place "d'un filet de démarcation" ou d'une "ligne", des voix s'étaient élevées contre ce projet. Nombre d'associations ou de mouvements politiques écologiques avaient ainsi émis une sérieuse réserve sur ses conséquences.

"Si l'on constate au bout de deux ou trois semaines qu'effectivement des espèces restent piégées par le filet, nous aviserons au moment voulu", avait déclaré l'élu saint-paulois Jean Erpeldinger. Quelques jours après l'annonce d'Emmanuel Séraphin, il avait la double casquette puisqu'il s'exprimait au cours d'une conférence d'Europe Ecologie les Verts.

Devant la confusion qui persistait sur la nature du dispositif, Emmanuel Séraphin avait dû préciser : "Il ne s'agit pas d'un filet anti-requins mais d'un système de démarcation entre une zone de baignade et la haute mer". Nous étions le 13 octobre, à l'issue d'une réunion avec les commerçants de la zone balnéaire.
Jeudi 27 Octobre 2011 - 17:54
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1508 fois




1.Posté par est ce que l'on a l'air d'imbeciles? le 27/10/2011 18:12
ou c un filet ou c un mur !!!!???? jene voie pas trop ce qu'ils pourraient mettre d'autre... si une ligne de ficelle ??!!!! se sera donc certainement un filet, j'attends de pied ferme pour aller voir ca et si ca ressemble à un filet... on ne laissera pas faire ca !!!

2.Posté par Roches Noires le 27/10/2011 20:04
Pas trop tôt!!! les requins commencent à avoir faim....il est grand temps de ré ouvrir la baignade et autoriser le surf....j'en ai marre de nager dans le lagon et ses 50 centimètres ........puisque les autorités ont baisser leur pantalons face aux blaireaux d'écolos...il ne nous restent plus qu'à aller nourrir leurs protégés.

3.Posté par Association Citoyenne de Saint-Pierre le 27/10/2011 20:27
Une zone de baignade délimitée par filet en cordage, et amovible, est parfaitement possible aux Roches noires, et sans impact environnemental, un point essentiel. Cela n'a effectivement rien à voir avec des filets métalliques monstrueux sur des centaines de mètres au large .. un peu de sérieux .. Il faut s'informer, de manière calme et réfléchie et nous avons exprimé nos réflexions dans notre article et l'exemple de la zone de baignade de l'anse Lazio à Praslin est intéressant :
http://citoyennedestpierre.viabloga.com/news/ateliers-risque-requins-a-la-reunion

4.Posté par écosportif le 27/10/2011 21:19
Chouette! Avec ce filet,on va pouvoir faire un voley ball avec les requins de l'autre coté !

5.Posté par Vivien DURIEUX le 28/10/2011 01:41
Les filets anti requins, sur la partie restreinte sableuse est possible, tant aux ROCHES NOIRES qu'à BOUCAN mais elle nécessite des patrouilles de bateaux comme en Afrique du sud ou en Australie et une politique touristique d’aménagement, faisant rêver et de non de constructions illégales sans même d'autorisations de travaux, comme aux ROCHES NOIRES et à BOUCAN!?
Mais l'essor du tourisme à LA REUNION, championne d'EUROPE du chômage n'est pas la politique, menée depuis 3 décennies, par quelque 85 administrations s'occupant du tourisme moribond, à LA REUNION, avec 90% des permis de construire d'hôtels violant la Loi !?
La corruption de constructions illégales, d' assainissements des eaux , défectueux ,avec des rejets organiques, des stations d'épuration de l'Ermitage dans le canal, ou comme à BOUCAN, dans la ravine, dès qu'il y a une pane d'électricité, allèchent les requins, tout autant que la ferme aquatique où j'ai vu de requins se diriger à ST PAUL, comme des dizaines de personnes sans doute censurées sur ZINFOS!?

@+ sur Vivien DURIEUX FACEBOOK , sur le canard acharné et LA NATION, non dépendant de la censure en SARKOLAND!?

6.Posté par La saison des baffes va commencer avant celle des pluies. le 28/10/2011 08:55
posté par
1.Posté par est ce que l'on a l'air d'imbeciles? le 27/10/2011 18:12


QUi ça "on" ???
je te cite; -"j'attends de pied ferme pour aller voir ca et si ca ressemble à un filet... on ne laissera pas faire ca !!! "

Pauvre C... tu surf là toi? tu te baignes là toi?

j'ai baptisé mon fils dans l'eau des Roches Noires, je surf aux Roches et je suis loin d'étre le seul, le premier et le dernier.
On ne peut plus y mettre un doigt de pied parce qu'une bande d'écolo de mes deux à réussi à se faire passer pour une bande de spécialiste qu'ils ne sont pas...
les écoles de surf sont finies....... plus de boulot pour eux et les locaux qui y travaillaient...

Une bande d'inconscient réussi à faire installer une réserve marine en face des plages (la seule dans le monde entier situé en face de zones de population et de zone de baignade !!!!!)
5 ans plus tard?-----------> gavé de requins qui n'étaient pas là avant....

On ne veut pas pêcher la poignée de requin dangereux qui rode...
résultat?: deux morts et j'en passe...et c'est pas fini....


Tu vas pas laisser installer un filet au bord pour que l'on puisse se baigner tranquille????

Viens le jour ou ça va ouvrir....et fait toi connaître....."ON" t'attend....

7.Posté par Cedric P le 28/10/2011 13:54
@ Association Citoyenne de Saint-:soutenez nous et érigez vous contre ces pis allers.La SSCS condamne toute action de l'homme sur le Requin,car être biocentré c'est être respectueux de seigneur requin.Hors de question tout filet capturant par la force des courants des poissons inoffensifs.Bernard Seret,spécialiste a proposé de fermer les plages au moins pendant 2 ans ,quel est le problème ? si ça peut eviter des morts humaines et des morts rde equins,alors ça nous va ! vous etes patrimoine unesco:montrez vous à la hauteur ! Et cesser de lutter contre la nature qui est chez elle,dans la nature.
Cedric et seb .pour la Sea Shepherd Conservation Society

8.Posté par Cedric P le 28/10/2011 13:56
C'est avec effroi et inquiétude que nous accueillions la décision prise par la mairie de Saint-Paul de déposer des filets anti-requins. Filets dont on ne nous dit pas grand chose et qui pourraient s'avérer bien plus destructeurs que la fameuse pêche préventive qui fait tant de bruit. Moins spectaculaire qu'une battue, ils pourraient constituer un mur mortel et silencieux pour de nombreuses tortues, dauphins, requins… cette décision est une aberration écologique et morale. Il est impératif de trouver d'autres solutions que celle-ci, qui n'en est pas une.

Nous attirons également votre attention sur l'inquiétude que suscitent chez nous les propositions que vous ont fait parvenir les présidents des ligues réunionnaises de voile, de canoë-kayak et de surf en date du 10 octobre dernier.

Ces dernières vous proposent en effet de « mener au plus vite une seconde pêche ciblée avec des procédés adaptés aux deux espèces de requins agressifs et qui semblent sédentarisés dans la zone entre St-Gilles les bains et le parc aquacole de St-Paul ».

Accéder à une telle requête, motivée par les intérêts économiques à court terme de quelques-uns, ne ferait que jeter un discrédit supplémentaire sur l'Ile de La Réunion et sur la France. Les deux propositions érigées par les ligues précitées s'excluent par ailleurs mutuellement. Proposer d'une part « d'éliminer les individus présumés dangereux » puis proposer d'étudier le comportement migratoire de ces dits individus, voilà qui peut en effet laisser perplexe…

Ces ligues se permettent par ailleurs de présumer que « Cette action (de pêche) aurait un impact extrêmement limité sur l'écosystème du Parc Marin » alors même que nul ne sait combien d'individus sont concernés, nul ne sait si les individus tués ne seront pas remplacés par d'autres et nul ne sait réellement sur quelles espèces l'équilibre éco-systémique du parc marin repose désormais.

« Nous souhaitons également attirer votre attention sur la nécessité de contrôler de près les opérations de marquage de requins qui ne sauraient raisonnablement être laissées à la charge de particuliers non formés et non encadrés par une équipe scientifique, comme cela a pu être évoqué. Les dérives et accidents qui pourraient en découler seraient catastrophiques et ne feraient qu'aggraver la situation. »

D'une manière générale, tout le monde s'accorde sur le fait que la recrudescence des attaques de requins à l'ile de la Réunion pourrait être due à des facteurs anthropiques qui ont influencés directement ou indirectement le comportement des squales. Rechercher et identifier de manière certaine la (ou les) origine(s) de la recrudescence des attaques nous semble être la seule attitude responsable et digne d'une société qui assume ses choix d'urbanisation et de gestion de ses territoires.

La France est le pays qui détient la deuxième plus grande superficie marine au monde après les Etats Unis. Onze millions de km2 de ZEE avec lesquels elle hérite de facto d'une énorme responsabilité en matière de biodiversité marine. Responsabilité pour laquelle elle ne se montre guère à la hauteur jusqu'à présent. Les requins sont massacrés au rythme surréaliste de près de 90 millions d'individus par an, alors même que pendant près de 450 millions d'années les équilibres océaniques se sont construits autour des différentes espèces de squales.

Si la tuerie de quelques individus au sein de la réserve peut sembler dérisoire face à ce chiffre, elle n'en reste pas moins moralement inacceptable en plus d'être vouée à un échec évident.

Hormis satisfaire les revendications irresponsables de quelques-uns, autoriser (une deuxième fois) les pêches préventives ne résoudra pas le problème des attaques de requins et jettera un discrédit supplémentaire sur l'île de la Réunion et sur la France.

A l'exclusion évidente de toute reprise de pêche préventive, nous rejoignons cependant les Ligues réunionnaises de voile, de canoë-kayak et de surf sur les propositions suivantes :

- sécuriser les sites de pratique et de baignade par des protocoles d'observation, d'alerte et de protection, ainsi que des mesures visant à interdire les rejets d'abats de poissons dans les ports et à proximité de la côte,

- aider certaines structures à déplacer leurs activités sur d’autres sites ou supports nautiques, à titre transitoire et soutenir les emplois qui sont actuellement menacés,

- dans les mois à venir, concrétiser les études sur le comportement des requins et la connaissance du milieu où ils évoluent, adapter en conséquence les protocoles et mesures d'alerte.

Le monde a les yeux rivés sur l'ile de La Réunion. Ce qui s'y joue aujourd'hui dépasse de loin le cadre de la zone côtière de Saint Gilles et Saint Paul. Ces événements nous renvoient au rapport que nous entretenons à la Nature et à l'exemple que nous donnons à nos enfants.

Plutôt qu'une société irresponsable et vengeresse qui ne voit dans la mer qu'un terrain de jeu économique et sportif où tout danger est de trop, comportons nous en société mature et responsable, qui comprend qu'une mer sans danger est une mer morte.

Laissons à nos enfants une mer, qui peut certes parfois s'avérer dangereuse, mais une mer vivante avant tout. Redorons, Monsieur le Préfet, l'image mondiale de la France en matière de protection et de respect des océans. Elle en a bien besoin…

En restant à votre disposition, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, nos respectueuses salutations écologiques, responsables et citoyennes.

Capitaine Paul Watson / Sea Shepherd Conservation Society

Brigitte Bardot / Fondation Brigitte Bardot

Marjorie Malet / SOS Animaux

Denise Sula / Société Protectrice des Animaux


9.Posté par ANTI ONG BIDON le 28/10/2011 22:33
Eh les blaireaux de sea mes fesses....pas la peine de venir étaler votre propagande merdique...on la connait maintenant...



On est pressé de vous voir sur la plage avec vos petits drapeaux de pirates.....


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales