Société

Requins: "Le gouvernement a cédé face à une minorité d'individus"

L'Association Citoyenne de Saint-Pierre ainsi que ses alliés ont arrêté une ligne directrice commune en vue de riposter contre la chasse aux requins. Qu'elle soit faite par des privés ou qu'elle le soit dans un cadre préfectoral, cette pêche est "une chasse aux sorcières irrationnelle, inutile, et dangereuse" selon les protagonistes qui avaient donné rendez-vous ce matin à Saint-Pierre. Voici leur communiqué commun :


Image du requin pêché "légalement" en 2011 sous l'égide de la Préfecture
Image du requin pêché "légalement" en 2011 sous l'égide de la Préfecture
Plusieurs associations se sont réunies ce samedi à Saint-Pierre pour confronter leurs points de vue au sujet de la situation affectant la pratique du surf en mer, suite aux attaques dramatiques qui nous touchent toutes et tous. Calmement, et avec raison, nous avons ensemble souhaité partager cette position, attachée à la préservation du milieu marin mais aussi à celle essentielle de la sécurité des pratiquants de l'océan, surfeurs et baigneurs.

En notre qualité de groupe citoyen, et au vu de la situation, nous sommes atterrés par les décisions politiques scandaleuses suite aux derniers accidents impliquant requins et surfeurs. La Préfecture de La Réunion a annoncé la pêche de dix requins-bouledogues et requins-tigres afin d'évaluer le risque d'intoxication à la ciguatera dans l'éventualité d'une re-commercialisation de la viande (voir ici ). Or, la pêche de quelques individus ne permettra en aucun cas une telle étude : il est clair que ces prélèvements n'ont d'autres buts que d'apaiser quelques esprits en colère et avides d'actions radicales.

La préfecture de l'Ile de La Réunion agit et prend ses décisions sans aucune consultation citoyenne, sans aucun égard pour le travail de restauration des écosystèmes marins de La Réunion, futur patrimoine de nos enfants, et sans tenir compte du bon déroulement du programme CHARC qui coute plus de 700 000 euros aux contribuables. Malgré les avis scientifiques et professionnels, et derrière de faux semblants de recherche scientifique, la Préfecture s'apprête à lancer une chasse aux sorcières irrationnelle, inutile, et dangereuse.

Dangereuse car, qui prétend apporter des réponses «scientifiques» aux récents accidents en tuant ces requins est un menteur insouciant. En effet cela engendre un faux sentiment de sécurité, et les décisionnaires responsables, pourront être mis en cause en cas d'incident, ce qui ne saurait tarder puisque les réels problèmes sont complètement éludés. Nous doutons par ailleurs qu'un élu prenne la responsabilité de commercialiser une viande potentiellement dangereuse pour les consommateurs.

Rappelons qu'il existe des règles élémentaires de sécurité à respecter pour mise à l'eau. Rappelons également que les requins, en tant que superprédateurs jouent un rôle essentiel de préservation de l'équilibre écosystémique marin. En tuer dix, selon la seule loi du hasard est une aberration loin de faire l'unanimité. Est-il utile de rappeler que les deux espèces visées sont classées «quasiment menacées» sur la liste rouge de l'UICN.

Tandis que de nombreuses voix s'élèvent et en appellent au traitement des vrais problèmes (la pollution des rivages, la sensibilisation des usagers de la mer, et la préservation de la biodiversité marine réunionnaise), la Préfecture réunionnaise et le gouvernement français répondent favorablement à la vindicte populaire menée par une minorité d'individus, autorisant le prélèvement d'animaux menant leur vie dans leur milieu naturel sur un territoire censé être préservé.

La Réunion prétend s'illustrer d'année en année par des prises de décisions écologiquement responsables ... Cette année a même été décrétée « année de la biodiversité » sur l'île, ce qui est contradictoire avec ces décisions de "prélèvements" sans fondement ni objectif durable, et qui ne résolvent donc rien.

Association Sea Shepherd
Association Citoyenne de Saint-Pierre
Association Vie Océane
Samedi 18 Août 2012 - 18:54
Lu 5935 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

54.Posté par Eddy le 05/09/2012 10:39
Bonjour, comment rejoindre ce groupe qui pense à l'équilibre marin avant son porte feuille et son petit plaisir personnel ? Je suis des votre !

53.Posté par La Blague... le 21/08/2012 20:36
A la Réunion depuis deux ans, les surfeurs (et les journalistes) font beaucoup de mal aux requins

Lundi 13 août 2012. Mais que se passe-t-il donc à la Réunion ? Des monstres sanguinaires surgissent des profondeurs, et happent la vie d’innocentes victimes ? Holà, on ne se laissera pas faire, sus aux monstres prêts à égorger nos fils et nos compagnes !

Bon, ça c’est le pain blanc des journalistes, pour qui flatter la peur ou titiller le fantasmatique a toujours fait vendre du papier. Mais qu’en est-il vraiment ?

Depuis deux ans, rien ne va plus à la Réunion, car la côte ouest est touchée. Celle des belles plages, des surfeurs bronzés, du buziness de la pêche au gros et des touristes en goguette. On a eu 9 événements dont 7 à l’ouest, de bénins à mortels, en deux ans. Ah oui, ça frappe ! C’est qu’on n’avait rien eu avant, vous comprenez.

Est-ce bien sûr ? Avant, pour promouvoir le tourisme, les attaques à l’ouest n’ont officiellement jamais existé. Il y a bien eu quelques corps disparus en mer, mais noyés très certainement, défendu d’évoquer autre chose. Cependant et même si on se cantonne aux chiffres officiels, les experts statisticiens qui doivent juger de l’augmentation de fréquence d’événements somme toute assez rares, bottent en touche pour affirmer quoi que ce soit sur la durée.

Oui mais quand même, cette bête malfaisante attaque à présent sans raison ! Enfin, voyons plutôt ça de près… Les situations à risque majorées d’accident, on les connaît : la présence de sang attire les squales, et ces chasseurs-charognards tel le requin bouledogue adorent quand l’eau est trouble. Dotés d’une excellente vue, cette situation, comme celle du lever et du coucher du jour où la visibilité diminue, leur donne un net avantage sur leur proie, et ils y affectionnent d’y chasser. Il y a bien aussi un risque d’erreur par confusion, mais bon c’est pas trop grave car ces requins sont capables de digérer à peu près n’importe quoi.

Alors quoi, il suffirait de sortir de l’eau si on saigne (ou si on fait saigner du poisson), et ne pas se mettre à l’eau quand elle est trouble ? C’est là que ça se complique.

Parlons à présent un peu de ce beau sport qu’est le surf. Cette communion avec la vague, chevaucher la puissance de l’océan, cette glisse extraordinaire,… trop bon, vraiment. A tel point que ça peut devenir une passion et même une addiction, on devient accro, et prêt à beaucoup sacrifier pour y aller, quand la vague est belle. Et là, justement quand la vague est belle, on s’en fout des signaux, on y va. Les accidents, c’est pour les autres, et de toutes façons ça n’arrive pratiquement pas. Alors, ne ratons pas la belle vague ! A part la rareté de ces belles vagues, un problème en surf, ce sont les autres surfeurs. Il n’y en a qu’un qui peut partir à chaque vague. Alors comme on est de plus en plus nombreux à attendre, on va davantage là où on n’allait pas avant. Des spots pas trop clairs, des heures pas trop sûres, des eaux franchement troubles. Et comme tous les addicts, on est un peu menteur et beaucoup irresponsable, s’il nous arrive une merde, ce n’est pas de notre faute, c’est celle des autres. N’importe quel autre. L’élevage de poissons, la ferme à tortues, la réserve marine, le préfet, le maire de la commune… Assasins, tous assassins !!

Sérieusement. En février 2011, le Marseillais qui a perdu une jambe, il ne débarquait pas de l’avion comme vous pouvez le lire partout, il surfait du matin au soir depuis une semaine. Lors de l’accident, l’eau était trouble à Perroquet, et c’était presque la nuit. Puis celui qui est mort à Petit Boucan en juin, nuit tombante et fortes pluies rendaient l’eau marron. Le jeune qui s’est fait détruire sa planche aux Roches Noires en juillet, cela faisait deux jours que les maîtres nageurs lui intimaient de sortir de l’eau tant elle était trouble. Coup de tonnerre en septembre, un prof de surf apprécié se fait déchiqueter devant ses copains sur la plage de Boucan Canot. Oui, mais grosses vagues, eau laiteuse tellement elle était trouble. Il connaissait son affaire, mais prenait des risques pour sa passion, comme d’autres. Moins claire, l’affaire du kayakiste “innocent” d’octobre. En fait il aurait été en train de remonter du poisson, le requin suivant la ligne serait monté sur son kayak en même temps que son poisson. D’accord il ne le raconte pas comme ça, car il était dans la réserve, mais ce n’est pas un secret pour les habitués (d’ailleurs c’est rigolo quand il est tombé à l’eau le requin s’est sauvé vite fait, quelle terreur celui-là). Je mets l’apnéiste de novembre dans le même sac ; il chassait, avait du poisson blessé, et il ne s’en défend pas. Alors messieurs les journalistes, pourquoi ne le dites-vous pas ? En mars 2012, un accident à l’est, spot beaucoup moins fréquenté à cause d’eaux toujours réputées dangereuses, curieusement pas de témoins pas d’égratignures, bon ok on est déjà en pleine psychose, alors on alimente. Le mois dernier, en juillet, spot de Trois Bassins, c’est dans la “reforme” que cela s’est passé, c’est à dire dans les bulles quasi permanentes par grosse houle, qui tapissent la mer après la cassure des vagues, que la victime reçoit une morsure mortelle, autant dire encore zéro visibilité pour le squale. Enfin aujourd’hui 5 Août, à Saint Leu, c’est à la tombée de la nuit à 17h30 (c’est l’hiver à la Réunion) qu’un surfeur y laisse une main. Ca devait arriver puisqu’encore maintenant quand la “gauche” de Saint Leu est belle, les surfeurs restent couramment sur ce spot bien après le coucher du soleil. Se croient-ils protégés par les déclarations tonitruantes de leur maire ?

Il faudrait déjà redresser le langage. Il s’agit à chaque fois d’accidents, regrettables et souvent dramatiques certes, mais pas d’attaques. Sinon, le requin nous attaquerait en eaux claires, et on serait tous morts. C’est comme cette fable selon laquelle un surfeur ressemblerait à une tortue… Une tortue ressemble encore plus à une tortue, non ? Pourtant, de Saint Leu au Cap la Houssaye (la zone ouest de la Réunion), chaque plongeur ou nageur régulier reconnait régulièrement sa petite tortue habituelle, sédentaire et toujours vivante. La réalité est plus simple, le requin est craintif (rares sont les plongeurs, même professionnels, à en avoir vu à la Réunion), et quand il a mordu, les conditions étaient telles qu’il n’a pas pu voir ce qu’il mordait.

On tente à grands frais de marquer ces animaux pour mieux les connaître, mais quand fera-t’on une étude comportementale des surfeurs ? Au lieu de ça et pour récupérer de l’argent, la ligue de surf prend la population en otage en intimant aux maires d’interdire la baignade en mer, alors que jamais un nageur n’a été inquiété. Et les pêcheurs, aidés de maires populistes, font pression pour obtenir l’autorisation de pêcher nuit et jour, c’est à dire sans contrôle, dans la réserve marine, en “surfant” sur l’émotion entretenue par les journalistes.Tout ce petit monde s’intitulant “amoureux de la mer”, voudrait à présent pouvoir tout sortir de l’eau, annihilant les efforts des écologistes et des scientifiques, afin de pouvoir surfer tout le temps et par toutes les conditions, ou à défaut gagner un petit peu de monnaie.

Les requins sont des fossiles vivants, présents sur cette terre depuis bien plus longtemps que nous, témoins et victimes de l’avènement de notre puissance . Mais nous avons la capacité de nous adapter. Alors, oui, il est possible de cohabiter, en respectant les règles de prudence. Il faut arrêter de détruire notre monde.

Source: http://cetacesetfaunemarine.wordpress.com/2012/08/13/la-face-cachee-des-morsures-de-requins-ile-de-la-reunion/

52.Posté par Willy Payet le 21/08/2012 14:50
47.Posté par Alex D. le 21/08/2012 09:01

Je crains, Alex D, que vous ne soyez dans le vrai. Je ne vais pas me faire que des amis si certains lisent ce qui suit, tant pis. A un moment, les convictions profondes passent avant tout.

Certains revendicateurs pro-pêche "préventive" me semblent en réalité favorables un abattage en règle. Il est évident que sortir quelques requins à l'aveuglette ne changera rien à la situation et ne leur offrira pas l'espace asseptisé dont ils rêvent, sorte de surfland ou ils n'auraient que la puisance des vagues et les coraux morts à craindre.
Et l'alliance en misouk avec des braconniers et pêcheurs viandards qui eux affirment plus clairement rêver de massacres dans la réserve potentiellement ouverte, me choque.
J'ai même entendu parler (et pas seulement) de pression voire pire sur les surfeurs dissidents, qui ne suivraient pas fidèlement les cerveaux. Grave. Odieux.
Et que dire des propos insultants et intolérables à mes yeux au sujet de la "fuite des cerveaux", tous métropolitains selon eux. Et bien fuyez cervelles, peu vous regretteront.
Zot y gagnera pu a moi pou marche ek zot contre la nature...Si les surfers sont largement mal vus et parfois à tort, m'est avis que certains le méritent vraiment.

Si zot la peur requin, reste au bord et si zot cerveaux y fé mal dann' soleil, ben...

51.Posté par Régulation, écolos-bobos: les mots "fashion" du moment! le 21/08/2012 14:50
Désinformation quand tu nous tiens... Le bouledogue n'est pas classé comme quasi-menacé par l'unique UICN. La CITES l'a aussi classé dasn cette catégorie. Pour ceux qui pense qu'ailleurs dans le monde il n'est pas chassé pour être mangé, sachez que ses ailerons sont les quatrièmes les plus communs sur le marché de Hong-Kong.
Oui le Bull Shark mange des hommes, oui c'est un animal dangereux (jusque là rien de surprenant pour un animal sauvage), oui il peut y en avoir partout et beaucoup (même dans les cours d'eau douce)... Les études tendent à prouver que le bouledogue est relativement sédentaire, je dis bien relativement. Son "territoire" (quand il en a un) s'étend sur une centaine de kilomètres. Et alors? C'est un requin côtier par définition (et semi-pélagique), que l'on retrouve dans toutes les mers tropicales et sub-tropicales du monde, rien d'anormal à ce que l'on en trouve par ici.
La Réserve Marine à le dos large! Que lui reproche t'on en réalité? d'être un garde mangé? N'est il pas normal qu'il y ait du poisson dans un récif coralien? De toute évidence si! Oui mais en pleine station balnéaire, hrleront certains... Oui mais avant d'être une station balnéaire, l'ouest de notreîle était un morceaux d'océan comme tous les autres, avec ses prédateurs, ses proies... Il ne faut pas feindre la surprise quand certains disent préférer voir ce bout de littoral grouillant de vie, au détriment des activités (pas forcément respectueuses de son intégrité) liées à son exploitation. Cela est-il si choquant qu'une personne puisse penser qu'il vaut mieux des requins à l'océan que des surfeurs?
La société évolue, l'homme étend son territoire, c'est l'évolution, l'économie, le tourisme etc... Certes le monde bouge (du moins l'homme bouge) et les choses changent, mais est-ce une bonne chose en réalité? Prétendre que l'homme doit se REapproprié l'océan est une ânerie! Il faudrait d'abord qu'il se le soit approprié, or de nos jours on en sait presque plus sur Mars ou la Lune que sur nos fonds marins!
Personne ne souhaite la mort d'un surfeur ou d'un baigneur, il est idiot de prétendre le contraire. Ce qui est réclamé c'est qu'on ne participe pas, même au minimum, à l'extinction annoncée d'une espèce déjà fortement menacée...
Si l'on considère les chiffre de natalité rapporté par caton2, une femelle tuée et ce sont 20 requins qui ne verront pas le jour sur une periode de dix ans. Sur les dix que l'ont veut "prélever" admettons que la moitié seront des femelles ce sont 100 requins en moins... Leur maturité sexuelle, toujours selon caton2 est atteinte vers 6 ans. Donc sur cette periode de dix ans si l'on considère cette fois que seulement 1/4 de ces 100 requins non nés aurait été des femelles ce sont 10 petits sur la periode qui ne verront pas non plus le jour, 25x10=250 requins... Et ainsi de suite. Ces chiffres ne sont pas exhaustifs bien évidemment, calcul vite fait de ce qui pourrait être... Mais la ce n'est plus d'un prélèvement dont il s'agit, et si c'est une régulation ça fait déjà beaucoup pour un petit coin d'océan comme le notre...
Vous parler de régulation d'une espèce comme si il s'agissait de boire un coup d'eau. Mais un individu éliminé, ne signifie pas simplement un individu en moins. Les arguments liés à la pêche intensive dont on ne se plaint pas, les massacres d'autres animaux dont on ne se plaint pas... Certes. Mais tout le monde n'est pas indifferent à cela, et cette fois-ci le problème c'est chez nous, juste à côté de nous, peut-être se sent on plus capables de faire quelque chose.

50.Posté par Thierry le 21/08/2012 14:28
@ 47, quoi que l'on puisse dire, votre commentaire est dans le fond objectif ... remettant chacun à sa place et avec politesse mesurée sur toute la longueur ...

Caton, peut-être que des travaux vers la route en Corniche les perturbent aussi ... Bizarre qu'un tel espace de mer si bleue, si plat , si tentant n'avait jamais été occupé par l'homme ... il n'y a avait certainement pas d'anguilles là-dessous mais squales surement ...

Et si on commence à bouger cette espace, un lieu de leur habitat certain ... il est sûr qu'ils vont bouger vers d'autres cieux ...

Je disais bien qu'en ne lisant que coms, on y trouve des arguments certains farfelus mais d'autres objectifs...

D'ailleurs, je ne quitte jamais mon bocal de sucre... ça met du sel dans ma vie ...

49.Posté par Caton2 le 21/08/2012 12:11
"Les requins bouledogues ont un régime alimentaire diversifié mais bien défini. Il comprend la majorité des poissons (y compris les autres requins), les céphalopodes, les cétacés, les tortues, les oiseaux et certains mammifères terrestres. Le type de proie ne change pas en fonction de l’âge, mais la taille de celle-ci augmente proportionnellement à la taille du requin."
(source: http://ile-reunion.pressecologie.com/actualite/Risque-requin-%3A-La-R%C3%A9union-expos%C3%A9e#.UDMz1EREoYR
Nous pouvons raisonnablement en déduire que, loin d'être au sommet de la chaîne alimentaire, le requin bouledogue mange à peu près toutes les espèces présentes dans nos eaux et fait concurrence notamment à l'homme dans ses activités halieutiques, source de revenu (pour l'homme!).
Pas étonnant que la ressource diminue et que la pêche par petits bateaux soit moribonde!

"Les femelles ont une maturité tardive (10 ans et plus). Le temps de gestation de 10 à 11 mois pourrait inclure un cycle annuel, bisannuel ou triannuel. Le requin bouledogue est une espèce vivipare. La femelle donne naissance à des portées de 1 à 9 nouveaux nés. Le taux de croissance des requins bouledogues est lent (...) entre 4 et 20 cm/an." (même source que plus haut)

À la naissance les bébé squales font de 56 à 81 cm. La maturité sexuelle est atteinte vers 6 ans, quand les requins atteignent environ 190 cm. Comme le taux de croissance moyen est d'environ 12 cm / ans, les requins prélevés ou observés faisant en moyenne 250cm, leur âge est d'environ 9 ans.
Ils seraient nés aux alentour de 2002 / 2003.
En admettant que chaque femelle à en moyenne 4 bébés par portée, dans un cycle d'en moyenne deux ans ça fait en théorie, pour une seule femelle, et en l'absence de prédateur ou de maladie, une vingtaine de nouveaux requins sur la période 2002 / 2012. Deux femelles = 40 etc...
En ce qui concerne les prédateurs, on nous affirme qu'il n'y a que l'homme. Même s'il se bouffent parfois entre eux, ça ne doit pas être une habitude...Alors, les maladies? Que les scientifiques nous répondent...
Je sens qu'on va me rétorquer que ces requins sont d'humeur baladeuse. Ben non, ils sont fidèles à leur territoire, d'après toutes les études connues. Ce n'est que lors de la reproduction qu'ils vont batifoler ailleurs.
Romantique non?



48.Posté par Alex D. le 21/08/2012 09:01
Chers amis squalophobes,
Vous ne comprenez pas. Cela peut paraitre direct et un peu franc mais il faut cesser de tourner autour du pot. Personne ne souhaite votre mort, ni vous interdire d’aller surfer. Non. Ce que tout le monde souhaite c’est que vous acceptiez le risque. Peut importe la raison pour laquelle il y a (et ce n’est pas sur) plus de requins bouledogue ou tigre proche de chez nous. Ce qui est sur, c’est que cette raison est incontestablement une conséquence d’une activité humaine déraisonnable. Donc, beaucoup d’entre nous se disent que si l’homme est la cause de tout ça, il n’y a pas de raison que les requins, même un seul d’entre eux, paient le prix fort pour nos bêtises. Ce n’est pas être extrêmiste écologiste que de penser ainsi. Chacun voit midi à sa porte. Dans ce cas précis, vous avez choisi, amis surfeurs/surfeuses, usagers de la mer en tout genre, d’arranger la réalité à votre sauce de façon à justifier une battue au requin. Je dis arranger la réalité, parce que vous prétendez tous que le surf par exemple est une activité ancestrale chez nous. Soyons serieux. Vous et moi savons que c’est complètement faux ! Le surf a connu un réel essor et une vrai augmentation de la fréquentation des divers spots sur une periode d’environ 15 voire 20 ans en arrière. Mais avant cela, c’était une pratique marginale, et il n’était pas surprenant de trouver les spots de Boucan ou des Roches exempt de tout surfeurs. Ne réinventez pas l’histoire mes amis. Le nombre de surfeur (avant les attaques) était bien plus important que durant les années 80. De la même manière, ne prétendez pas qu’il n’y avait jamais eu auparavant de tel phénomène ou autant de requins observés chez nous. Les années 90 présentent un pic statistique notable dans ce domaine : 16 attaques en 10 ans, 10 mortelles et 3 déces et dans une seule et même année. Ne vous offusquez pas non plus lorsque l’on signale que beaucoup d’entre vous sont métropolitains ! Même si la totalité des votres ne l’est pas, il faut quand même avouer, que 90% des représentant des associations anti-requin ou des personnes interrogées à la télé ou dans les journaux ont été des métropolitains. Une des associations phare acquise à votre cause a même publié un posts extrêmement tendancieux et insultant vis à vis de la population réunionnaise (OPR et son posts expliquant l’imminente fuite des (cerveaux de la métropole"). Faites un sondage. Recencez donc le nombre total de surfeurs et la part de métropolitains, vous pourrez ainsi attester ou réfuter ces affirmations. Ce qui a changé ? Le lieu. L’ouest de l’île, même si comme certain le prétendent n’est pas vierge de toute attaque (1992 ravine trois bassin un homme attaqué par exemple), a été plus ou moins épargné durant de nombreuses années. Aujourd’hui il devient l’endroit le plus craint de l’île à ce niveau. C’est triste mais c’est comme ça. Les requins bougent. L’île est minuscule ! Qu’il y ait des squales dans le nord ou le sud, implique de manière certaine qu’il puisse y en avoir partout autour de l’île au regard des distances que peut parcourir un requin quotidiennement. Le fait que les autres pays, devrions nous préciser les ONG d’autres pays (vu que les gouvernements ne se sont pas prononcés), trouvent scandaleux l’application d’une mesure ayant montré son innefficacité ailleurs ne devrait pas vous surprendre ! Vous crachez sur les scientifiques, vous leur exprimez tout le mépris possible. Mais dans d’autres domaines ce sont aussi des scientifiques et leurs études infiniment longues qui vous ont grandement simplifié la vie (médecine, technologies diverses, invention des materiaux et procédés servant à la fabrication des planches de surf et de bodyboard).
Vous refusez d’être qualifiés d’égoïstes, de capricieux... Mais regardez donc ce que vous faites ! Quelques attaques surviennent, vous demandez des mesures, le gouvernement lance une étude, mais cela ne vous suffit pas. Redescendez sur terre, vous n’avez pas les compétences requises pour décider de ce qu’il faut faire en pareille situation. Des mesures ont été prises, une étude et lancée et vous voulez tout tout de suite. Suprimer la Réserve Marine (qui au passage est considérée par nombre de réunionnais comme essentielle), tuer des requins (combien vous seuls le savez). Vous êtes même prêts pour obtenir gain de cause, à vous allier avec les brigands de la pire espèces(braconniers) ou les politiciens les plus démagogistes. La faim ne justifie pas toujours les moyens messieurs, mesdames. Traiter tout ceux qui vous contredisent d’écolos-bobos, d’abrutis ou d’assassin n’est pas une méthode constructive afin de régler un problème. Vous craignez pour vos enfants qui font du surf ? Nous sommes nombreux à craindre qu’il arrive malheur à nos enfants de bien d’autres façon. C’est le rôle des parents de considérer le risque et le cas échéant d’interdire à ses enfants de risquer sa vie. Cessez de rejeter la faute sur tout ce qui n’est pas vous. Il y a plus de requins ? Soit. Surfons moins c’est tout. Ou assumons. Dans l’éventualité (que vous refusez d’envisager) où une majorité de réunionnais venait à s’opposer à vos revendications, que diriez vous ? La règle de la majorité ne doit pas s’appliquer à vous ? Seuls contre le monde entier voilà comme vous voulez être perçus. Et ça finira par arriver !
Epargnez vous toutes les insultes que vous voudrez m’adresser après lecture de mon commentaires. Vous ne pouvez plus en trouver que je n’ai déjà entendues. Outre le fait que cela ne fera pas avancer les débats, vous risquez de confirmer l’image qu’ont de vous tous vos détracteurs... Ce serait bien dommage.

47.Posté par Willy Payet le 20/08/2012 13:21
42.Posté par bruce le 19/08/2012 22:50

Ce n'est pas la présence de requins plus ou moins au large de Manapany qui a étonné les chasseurs, mais la taille d'un individu bouledogue assez extraordinnaire, incitation supplémentaire à la prudence et au respect de certaines règles de base.

46.Posté par Willy Payet le 20/08/2012 13:12
44.Posté par La blague le 20/08/2012 09:02

Il existe bien sur des points de vue différents et moins radicaux chez les surfeurs locaux. Peu s'expriment ou clashent clairement, je ne sais pas de quoi ils ont peur.

Peut-être que ces ne se sentent pas tellement faire partie d'une communauté, pratiquent tranquillement à meur niveau dans leur coin sans se faire remarquer, ne s'identifient pas (ou plus vraiment dans mon cas) à la "voix unique". Et se posent des questions, plein de questions sans vouloir affirmer voire crier haut et fort une "vérité qui les arrangerait".

Pour ma part je n'ai peur de rien dans cette histoire, sauf peut-être des vagues un peu trop féroces qui pourraient me noyer, mais qui peuvent s'éviter facilement.

Ceci faisant office de testament ^^.

45.Posté par La blague le 20/08/2012 09:02
Pauvre HHH (post 32), finalement ya pas que les requins qui se mangent entre eux, ya aussi les surfer...

jyves974 (post 38) n'a pas tout à fait tord, même s'il y va un peu fort. Je plains les surfers qui n'osent plus ouvrir la bouche de peur de se faire lyncher par leur copain s'ils ne suivent pas leur ligne de conduite.
Je croyais que le surf c'était un sport de mec cool et tolérant... ben pas tant que ça finalement. Du coup, je serais même plus étonné si j'en voyais voter FN. C'est bien les gars, continuer, vous démolissez l'image d'un beau sport, bravo

Le monstre nous montre enfin sont vrai visage. ^^,

44.Posté par Gab le 20/08/2012 06:23
Moi je dis que les surfers sont au courant des risques qu'ils prennent. On les a prévenu qu'il y a des requins, ils y vont quand même (même pas peur), ils se font bouffer... la logique est respectée.

Un type fait du parachutisme et se tue... on va supprimer la gravité terrestre ???
Désolé pour les familles des victimes avec lesquelles nous compatissons tous, mais que des gars, au courant des risques, meurent à cause des requins... à qui la faute ?
L'animal qui a son habitat là depuis près de 100 millions d'années, ou l'être humain qui il y a moins d'un siècle s'est dit que la réunion c'était un bon spot.

43.Posté par bruce le 19/08/2012 22:50
39.Posté par Willy Payet
Sinon, bonne nouvelle, deux beaux bébé observés à Manapany cette semaine: deux bouledogues (et pas bull shark, ça c'est un requin taureau) de belle taille, un de 2 m vu hier en fin d'après-midi par un plongeur...et un très très gros, je n'ose pas vous dire les mensurations inquiétantes de la bête, observé plusieurs fois par des chasseurs très expérimentés mais néanmoins surpris.


des requins dans la mer??? C'est incroyable, ça c'est vraiment une observation tres très étrange pour ne pas dire inédite. et en plus dans une zone hors de la reserve et son legendaire garde manger?? (ou alors les egouts de lebreton?)

42.Posté par Willy Payet le 19/08/2012 21:23
38.Posté par jyves974 le 19/08/2012 20:27

Et bien voilà les Nazis, Hitler et les SS (pas sea shepherd, hein?)...manquaient plus que ceux la...mais oussanousava la? Palsambleu!


ps: erreur de ma part post 39: requin bouledogue=bull shark.

41.Posté par Willy Payet le 19/08/2012 21:17
Oups, j'ai écrit une grosse ânerie: bull shark=requin bouledogue.

Sinon, ils ont vraiment été vus, c'est pas juste pour faire peur aux enfants qui seraient tentés par la "tranquillité" bien illusoire du coin.

40.Posté par Willy Payet le 19/08/2012 20:39
37.Posté par ginrol le 19/08/2012 19:06

Very lol. Votre post est un copié-collé, vous l'avez déjà posté tel quel sur un autre "fil". Un peu d'inventivité, diantre!

Sinon, bonne nouvelle, deux beaux bébé observés à Manapany cette semaine: deux bouledogues (et pas bull shark, ça c'est un requin taureau) de belle taille, un de 2 m vu hier en fin d'après-midi par un plongeur...et un très très gros, je n'ose pas vous dire les mensurations inquiétantes de la bête, observé plusieurs fois par des chasseurs très expérimentés mais néanmoins surpris.

Et quelques autres...comme d'hab, quoi!

39.Posté par jyves974 le 19/08/2012 20:27
C'est vrai que les ecolo aiment la desinformation.. pas comme les gentils pecheurs braconniers et les surfeur nazi qui veulent exterminer les requins pour voler la mer.. comme Hitler et l'europe de l'est.

38.Posté par ginrol le 19/08/2012 19:06
Ancien montagnard, je me souviens avoir porté plainte contre le préfet à Chamonix pour une avalanche. Il ne voulait pas faire de prélèvements ce naze. Heureusement à la Réunion, il est moins naze, il ose faire des prélèvements pour faire plaisir à 200 crétins qui confondent sport à risque avec bains à bulles au mépris de toutes les règles de sécurité. A mourir de rire. Tas d'idiots.

37.Posté par mille le 19/08/2012 18:56
requin a pas maison

36.Posté par jack le 19/08/2012 16:32
moi ce que j'adore c'est la desinformation... c'est gens st dangereux.... et vous avez raison les scientifiques sont d'accord c'est du grand n'importequoi puisque pour une bonne étude il faut un minimum selon l'arvam de 45 requins ... et pour info suivre seasheperd reunion est une pure folie ce ne sont que des extremistes....

35.Posté par Julien V le 19/08/2012 13:14
N'oublions pas que si les "surfeurs" ne s'étaient pas mobilisés pour signaler le problème des requins bouledogues, il n'y aurait toujours aucune proposition de solution à l'horizon et les risques ne feraient qu'augmenter. Les "surfeurs" ne demandent pas une extermination des requins mais comme tout le monde des solutions durables pour pouvoir pratiquer des activités nautiques (qui ne se limitent pas qu'au surf) en sécurité. Si l'état ne prend pas exemple sur les pays comme l'australie ou l'afrique du sud qui protégent leurs plages des requins par divers moyens, ce n'est pas la faute des "surfeurs", c'est facile d'insulter des gens derrière un clavier mais il faut quand même essayer de s'informer et comprendre ce qui se passe ici avant de s'exciter...

34.Posté par @ HHH le 19/08/2012 11:02
Et si au lieu d'avoir "honte" tu expliquais à tes collègues de bureau que les surfeurs n'ont jamais voulu exterminer les requins mais REGULER LEUR POPULATION PRES DES COTES ...
Et si au lieu d'avoir "honte" tu expliquais à tes collègues de bureau que le vrai combat serait de lutter contre les plus de 700 requins par minute pêchés pour leurs ailerons dans le monde ?
Et si au lieu d'avoir "honte" tu expliquais à tes collègues de bureau que des groupements écologistes extrêmistes faisaient de la désinformation en essayant de faire croire que les surfeurs exterminaient les requins ?
Mais peut-être participes - tu toi aussi à cette désinformation, non ?
ça , c'est une honte ...

33.Posté par HHH le 19/08/2012 10:34
J'ai honte... honte d'être un "surfer", rien que de l'écrire ça me donne des frissons. J'ai honte de faire partie de cette "communauté" d'abrutis qui se dit proche de la nature.
J'ai tellement honte que je ne vais plus surfer. J'ai planqué ma planche au fond du garage, en espérant que mes voisins ont oublié toutes les fois où ils m'ont vu partir avec elle sur le toit de la voiture.
J'ai tellement honte, qu'au boulot, à chaque fois que le "problème requin" arrive sur le tapis pendant que l'on déjeune, je préfère finir mon repas tout seul dans mon coin parce qu'à chaque fois les mêmes questions reviennent: "et toi t'en pense quoi? T'y étais pas à la manif hier? Tu en as vu des requins? Tu les respectes toi les règles de sécu? Vous avez pas un peu l'impression de passer pour gamin pourri gâté avec tes potes?"... et j'en passe.
Je n'en veux pas à mes collègues, ni aux requins. J'en veux aux médias qui font leur choux gras sur le phénomène grâce à la stupidité de mes "congénères"...
Je surf depuis tout petit, j'ai toujours vécu en bord de mer, mais c'est finit. J'ai l'impression d'être le complice d'un "squalicide" annoncé, de faire parti malgré moi de la race tyrannique et belliqueuse qui va mener une espèce et son environnement à son terme.

Pitié c'est un cauchemar, réveillez moi!

32.Posté par Minorité ??? le 19/08/2012 10:03
Ces associations devraient organiser une manif afin que l'on juge de visu du nombre de personnes qu'elles représentent réellement.
on verra alors qui est minoritaire...
C'est facile d'écrire des commentaires sur le net depuis la métropole ou d'ailleurs, sans être directement impliqué ou concerné par le problème...

31.Posté par Fab le 19/08/2012 09:11
Quelques questions pour ceux qui veulent débattre :
Si le bouledogue n'a plus aucun prédateur comme aujourd'hui sa population ne risque-t-elle pas de croitre dangereusement ?
Et connaissant l'agressivité de cette espèce ne risque-t-on pas d'assister à la mort de toutes les autres espèces de requins près de nos cotes ? Phénomène qui d'après plusieurs observateurs a déjà commencé d'ailleurs. Alors ne doit-on pas réagir ? Réguler la présence de quelques bouledogues aurait donc une incidence majeure sur la préservation des récifs et des écosystèmes associés ?
Au passage pourquoi voit-on si peu de baleines cette année ? Pourrait-il y avoir un lien avec les requins ?

30.Posté par wayo maman, wayo papa le 19/08/2012 07:48
26.Posté par JC le 19/08/2012 02:37 | Alerter
Pourquoi est ce que la Réunion est la seule île avec une réserve marine non régulée?


à l'ile Maurice la chasse sous marine est interdite depuis des décennies. voila un exemple à suivre

29.Posté par Hamza le 19/08/2012 06:36
""Est-il utile de rappeler que les deux espèces visées sont classées «quasiment menacées» sur la liste rouge de l'UICN. ""

--> Voilà qui est dit au moins!


28.Posté par JC le 19/08/2012 02:37
Pourquoi est ce que la Réunion est la seule île avec une réserve marine non régulée?

27.Posté par Thierry le 18/08/2012 22:43
@ RD... 21 ... pour info, même en n'ayant ouvert aucun livre, je l'aurai appris en SIMPLEMENT lisant les nombreux POST qui circulent ... merci tout de même de vous inquiéter pour ma culture...

Cela dit, si tous les Bouledogues -de simples passages- élisaient ou avaient élus domicile autour de nos côtes, cela aurait fait bien longtemps que plus personnes n'aurait mis les pieds (et les planches) à l'eau... et je crois bien que l'on a du mal à pêcher 1 seul requin.... Croyez-vous qu'ils pullulent tant que cela ???

Ils ne se font attirer que parce qu'ils auront reniflés des odeurs de souillures provenant de près de nos côtes ... et certainement un peu par la réserve, certainement un peu par les élevages aquacoles, certainement un par ... parce que c'est la nature, qu'ils ont faim, qu'ils parcourent les océans à la recherche de MiaMances ...et qu'ils bouffent tout ce qu'ils trouvent ... mêmes de la ferraille ... n'est pas ???

26.Posté par seb le 18/08/2012 22:31
MERCI breizhatoll,j'en conclu que c'est un investissement que l'etat ne veux pas faire ,domage pour tout le monde ,en australie ,il y a des tortue, et autre animaux nautiques pourtant tout ce passe bien pour tout le monde

25.Posté par seb le 18/08/2012 22:28
QUAND j'ai vecu la bas sur cette ile ,il me semble avoir vu des tortues ,mais seulement dans un parc au dessus de st gilles et elle venait des maldives ,jamais sur les cotes de l'iles ,peut etre je me trompe mais bon ,cette escuse est peut etre basé sur un investissement que l'etat francais refuse de faire ,mais la aussi je peut me trompé.........................

24.Posté par breizhatoll le 18/08/2012 22:17
a seb

parceque contrairement a ce que certains veulent faire croire les surfeurs et pêcheurs ne veulent pas voir les tortues dauphins et baleineaux se prendre dans les filets. le meilleur moyen de prélèvement est la drum line comme l'attestait d'ailleurs l'etude de l'ifremer réalisée en 1997 si je ne m'abuse. c'est un moyen de capturer les requins sans risque pour les autres espèves qui est utilisé partout ailleurs qu'a la réunion où les interets economiques des scientifiques prévalent sur les vies humaines.

Si ces gens étaient de vrais scientifiques ils nous présenteraient des études de chiffrement de lapopulation de requin avant et après la création de la réserve marine pour prouver que nous avons tort mais jamais ils n'ont été capable de nous présenter ces chiffres . étrange, en un an de crise non ?

23.Posté par RD /Le bouledogue est une espèce côtière et sédentaire, par NATURE le 18/08/2012 22:08
Thierry : le requin bouledogue est une espèce côtière et sédentaire, par définition. Soit tu le sais et tu mens, soit tu n'as jamais ouvert un livre sur les requins, il est temps de t'y mettre si tu estimes que ton 'avis" est d'une importance capitale.

22.Posté par uicn le 18/08/2012 22:04
Faux, le bouledogue n'est pas une espèce menacée ni quasi-menacée.

21.Posté par bruce le 18/08/2012 21:56
13.Posté par seb
je vie loin ,en metropole ,mais il y a quand même un truc ,que je ne comprend pas ,pourquoi ne pas metre des filets de protection comme en australie??????

c'est faisable pour de petites zones de baignade sur fond sableux genre roches noires, eventuellement boucan uniquement par petite houle. Pour le surf c'est infaisable

20.Posté par laluno le 18/08/2012 21:55 (depuis mobile)
Suite ...un éléphant qui piétine un humain qu''il y''a de décès attribuables aux requins. Mais on en entend pas parler.quand à mauvaise foi je pense qu''on ne peu juger les autres par sois même..,

19.Posté par bruce le 18/08/2012 21:55
10.Posté par breizhatoll
laluno

renseignez vous le requin bouledogue comme le requin tigre ne sont pas des espèces en voie de disparition et ne sont donc en conséquence pas protégés. Pour un défenseur de la faune marine vous êtes bien mal renseigné ou bien carrément de mauvaise foi.


encore de la désinformation. Le requin tigre est classé sur la liste rouge de l'UICN "quasi menacé"

18.Posté par laluno le 18/08/2012 21:53 (depuis mobile)
Post 10 Désolè,,,partout sur la planéte les requins sont en voir de disparition ,seulement au cours des 10 dernières année 90%de la population mondiale à disparu.toutes espèces confondus..savez vous qu''il y a plus de décé par année causés par les ..

17.Posté par marie le 18/08/2012 21:39
mns!!bande de rigolo vous meme!!les reunionnais se mettront ensemble et defendront leur ocean et les requins ne vous en deplaise!!!!vous voulez surfer allez ailleurs!!!on prefere nos requins à vous!!!bande de rigolo vous meme!!les enfants gaté de la mer c'est vous!!!!!

16.Posté par RUN le 18/08/2012 21:33
Pour seb, il semblerait que ça soit pour protéger les tortues qui risqueraient de se blesser dans ces filets.

15.Posté par seb le 18/08/2012 21:27
je vie loin ,en metropole ,mais il y a quand même un truc ,que je ne comprend pas ,pourquoi ne pas metre des filets de protection comme en australie??????

14.Posté par seb le 18/08/2012 21:25
je vie loin ,en metropole ,mais il y a quand même un truc ,que je ne comprend pas ,pourquoi ne pas metre des filets de protection comme en australie??????

13.Posté par MnS le 18/08/2012 21:09
que la préfecture prenne ses responsabilités et face ce qu"elle a à faire et basta.
ces bandes de rigolos ne sont là que pour empêcher que l'on commence enfin à régler ce problème.
à cause d'eux des attaques qui auraient pu être évitées ont eu lieu et leur empressement à faire endosser la responsabilité aux surfeurs concernés , heure de baignade trop tardive , est une malhonnêteté intellectuelle totale , certaines ataques ont eu lieu entre 15h et 16h et dailleurs cette
histoire d'heure ne veut pas dire grand chose , on a surfé jusqu'à la nuit pendant des années et il n'est jamais rien arrivé. d'après eux , les requins auraient une montre suisse , à 15h59 ils n'y vont pas et à
16h01 ils se jettent sur les surfeurs ? c'est juste nimporte quoi.
si on laissait faire ce genre d'illuminés , on se retrouverait avec une réserve marine peuplée que de
requins et avec des plages totalement infréquentables. ils ont déja fait un dégat considérable à la réunion en contribuant à sur-médiatiser ces accidents dans la seul but de servir leurs ego illuminés
ou je ne sais quel intérêts , car la sottise gratuite à ce stade me laisse dubitatif.
ces associations doivent viser des dotations publiques ou sont liées à d'autres qui en vivent.
PARTOUT dans le monde où ont eu lieu des attaques sur des humains on a organisé la pêche des
requins. il n'y a qu'à la réunion que l'on laisse de tels guignols interférer sur un problème grave de
sécurité publique. que les responsables assument leur rôle et cessent de se laisser manipuler.

12.Posté par Reg le 18/08/2012 21:00
Je suis simplement déçu ....tuée des requins c'est tellement minable, en plus sa ne sert strictement a rien, et l'état qui cede a 200 personnes juste pour surfez, c'est imcomprehensible!

11.Posté par breizhatoll le 18/08/2012 20:56
laluno

renseignez vous le requin bouledogue comme le requin tigre ne sont pas des espèces en voie de disparition et ne sont donc en conséquence pas protégés. Pour un défenseur de la faune marine vous êtes bien mal renseigné ou bien carrément de mauvaise foi.

10.Posté par Elodie le 18/08/2012 18:54
Et bien vous vous êtes une bande d'enfants gâtés et irréalistes;le risque requin sera toujours présent et ce sont vos vies que vous mettez en danger,en pensant éradiquer le danger requin.

9.Posté par Caton2 le 18/08/2012 20:10
Je commence à m'interesser à la réserve marine de la Réunion.
Sa forme juridique est un GIP (groupement d'intérêt public) une structure particulièrement opaque.
Je suis allé sur le site du GIP-RNMR. pour y rechercher des renseignement, notamment l'organigramme. À la page consacrée voici ce que j'ai lu:
"L’équipe technique du GIP-RNMR est composée de 15 personnes : une Directrice (Mme Soraya Issop-Mamode), une cellule "Connaissance, Gestion et Préservation du Patrimoine Naturel" (Mme Karine Pothin : Directrice Ajointe/ Chef de cellule), une cellule "Administrative et Financière" (composée d’un chef de cellule Mme Christine Sinama et d’une secrétaire) / une cellule "Surveillance et Police" (composée d’un chef de cellule M. Yanick Clain et de 6 gardes) / une cellule "Animation et Sensibilisation" (composée d’un chef de cellule M. Bruce Cauvin et de 3 animateurs)"
Un espace et puis cette phrase laconique et énigmatique:
Ici prochainement l’organigramme du GIP RNMR"

Autrement dit, à part en ce qui concerne le personnel technique, l'organigramme du GIP RNMR est inconnu. Combien de personnes? postes, salaires?
Je suis alors allé voir sur Info greffe pour avoir des indications financières. Aucun bilan de déposé depuis 2007 (date de création). Aucun statut de disponible.
C'est l'opacité la plus totale. Est-ce bien légal?
Je pense, Pierrot, que tu devrais faire jouer tes réseaux pour savoir ce qui se glougloute dans ce GIP RNMR top secret! Les nouveaux pirates sont dans des bureaux.

8.Posté par Thierry le 18/08/2012 20:07
Cela dit, il a été démontré que les requins ne font que passer ...donc ceux qui se seront fait prendre ... prendront les pêcheurs et les ES scientifiques à leurs propres jeux ... et seront systémaquement induit en erreur ... Les requin est un SDF ... n'en déplaise ...

La seule inquiétude à avoir, et ce qui est dramatique, c'est quand un requin de simple passage s'en prend à l'un d'entre nous ... et pour cela, il suffit (même si ce n'est pas à 100 % garanti) de respecter les consignes déjà connues ... et qui en diminueent les risques ... et aux parents d'être vigilants ... ce sont leurs enfants ... dont la vie est en jeu...

Moi, par exemple, quand je vais à la mer, j'enmène toujours une boîte de sucre .... au cas où ... trop salée...

7.Posté par breizhatoll le 18/08/2012 20:04
c'est bien gentil de prendre position contre les prélèvements mais sur quels bases scientifiques le faites vous ? quel augmentation ou diminution de la population de requins dans l'ouest ou a tout le moins dans le périmètre de la réserve ? les gens demandent des prélèvements sur la base de 7 attaques dont trois mortels : qu'avez vous comme argument objectif contre ce prélèvement si ce n'est une méthode koué répété a foison jusqu'aux opérations médiatiques ridicules auquels se livre la fondation brigitte bardot réunion . au pire il risque sa vie au mieux il n'aura rien prouvé tant est que la performance sera surement accompagné de bateaux en plein jour et loin des spots. vous ne faites que décridibilisé la cause écologiste en prouvant que l'homme n'a pas sa place dans votre réflexion si ce n'est a manger des graines en haut d'une montagne en chantant des chansons a la gloire de la nature .
ridicule !

6.Posté par ZAG le 18/08/2012 19:59
Bravo aux associations :
Association Sea Shepherd
Association Citoyenne de Saint-Pierre
Association Vie Océane

Tuer les requins de cette manière est complétement débile.

Ps: post 2"Allé marché don" est quelqu'un de fermer au débat et comme son commentaire il est : "VOUS ETES UNE BANDE DE RIGOLOS"

5.Posté par laluno le 18/08/2012 19:57 (depuis mobile)
Une. Politique tout à fait rétrograde qui. equivaut â brader une espèce en voix de disparition .indispensable pour la survie de la faune marine dont nous tirons profil..Une erreur magistrale quand on sait. qu'un squale peut répairer sa proie à 29 Km

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales