Faits-divers

Requin aux Roches Noires: L'avertissement


Requin aux Roches Noires: L'avertissement
Un requin bouledogue d'environ 2 mètres 50 a été formellement identifié par un sauveteur dimanche après-midi aux Roches Noires. Le danger semble se rapprocher et la sécurité du site une nouvelle fois mise sur la table.

La présence quasi permanente de requins bouledogues au large des Roches Noires était devenue une évidence depuis les observations répétées du plongeur en apnée Frédéric Buyle fin 2011.

Mais l'observation d'hier interroge. Le requin bouledogue, identifié par un témoin sûr, un maître nageur sauveteur, se trouvait à "5 ou 6 mètres du bord" comme celui-ci nous l'annonçait hier après-midi.

Jamais une observation précise n'avait placé un signalement de requin aussi proche du rivage aux Roches. La dernière observation marquante nous avait été révélée par deux pêcheurs (voir leurs témoignages plus bas), c'était le 31 janvier dernier. Mais leur observation avait été faite très tôt (vers 7h30), bien avant l'ouverture du poste MNS.

"Ce sont des mises en garde, des signaux"

Sur place, les pratiquants de surf encaissent le coup mais ne sont pas surpris. "Le jour où un de ces requins aura décidé d'attaquer un baigneur, aucun des dispositifs mis en place ne sera suffisamment efficace et rapide pour éviter le pire. Ce sont des mises en garde, des signaux", avance l'un d'entre eux, dans l'eau le matin même.

Pour justifier ce pessimisme, il faut imaginer que le requin finalement identifié hier avait été pris au premier abord pour une grosse tortue. Ce n'est qu'en apercevant la nageoire caudale émerger que le doute a été levé. Mais les événements ne seront pas toujours aussi favorables. Sur place, tout le monde en a conscience.

Début juin, le responsable des plages de la commune de Saint-Paul nous confirmait la mise en concurrence de sociétés à qui la mairie a demandé d'être force de proposition pour un système d'ancrage pérenne en mer. Les filets confectionnés l'année dernière sont depuis quelques semaines rangés en atelier du fait de l'ensablement des corps morts à cause de la houle.

Si un projet de ces sociétés spécialisées dans les opérations sous-marines se concrétise, ce ne sera pas avant fin 2012, prévenait la municipalité. D'ici là, MNS, plagistes, surfeurs retiennent leur souffle.

"Nous avons vu un requin de 2m au bord du rivage hier"
Lundi 2 Juillet 2012 - 09:23
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3179 fois




1.Posté par Problématique du porte monnaie le 02/07/2012 09:42
Un peu de sérieux serait de mise...

Oui les requins sont chez eux...mais l'homme également....on retrouve les origines de l'homme dans l'océan...Quoi de plus normal que d'y communier en se baignant en surfant, en glissant......qui peut nier le "positifs bien être " ressentis après une baignade ?


Le danger est là.....il faut intervenir pour éloigner ces requins de la zone balnéaire....la prochaine rencontre ne sera pas forcément aussi chanceuse.

2.Posté par Non sédentarisation stationnaire et autres concepts animalistes le 02/07/2012 10:22
Il faudra qu'on nous explique en quoi les bouledogues des Roches ne sont pas sédentarisés (ceci est l'explication des scientifiques/animalistes afin de surtout ne pas toucher le moindre museau de ces charmants animaux).

Au prochain mort,que diront nos scientifiques péi ?

Que c'est la faute à l'imprudence des surfers et autres baigneurs ?

Que le requin est chez lui en toute circonstance et que les mollets des gens sont de justes offrandes ?

Vu la fixette de Marc Soria sur la "non -sédentarisation" des requins bouledogues (une vue de l'esprit en fait), on peut se faire du souci car tout est orienté en direction du bonheur et de l'épanouissement de ces magnifiques créatures qui ne sont, malgré les attaques répétées, pas mangeurs d'hommes... la preuve...

Je propose que les scientifiques péi envoient leurs gosses se baigner aux roches ou à boucan puisqu'il n'ya pas de problème de requins, juste un problème psychologique (souvenez-vous M. Buyle et ses déclarations, il a en quelque sorte inventé le concept d'attaque psychologique)

3.Posté par fundisantim le 02/07/2012 11:10
Post 2 : Lorsqu'on envoie du courrier aux Bouledogues de St Gilles ,la poste le devie sur une boite postale anonyme. D'ou la conclusion hative qui en fut tiree. Je me rappelle d'un expert metropolitain venu inspecter la falaise du littoral et livrer sa conclusion en direct a la tele : Le destin d'une roche est de tomber!!!! Quand on a entendu ca on a tout compris de l'importance du bien etre de la population aux yeux des autorites.

4.Posté par Terry le 02/07/2012 13:23
Bande de blaireaux !

Qu'est ce que vous direz quand tous sera aseptisé, qu'on aura une espérance de vie infinie, et qu'il faudra faire beaucoup plus d'euthanasie qu'on en fait aujourd'hui. La vie est belle parce que nous vivons dans un monde complexe et peuplé de millions d'espèces différentes qui en font sa richesse.

Alors oui je suis plutôt contre les filets parce que je pense que d'une part ça tuera quelques requins, mais aussi beaucoup d'autres d'espèces, mais surtout parce qu'il y aura toujours un risque.
Par contre la chose dont je suis sur c'est qu'il faut apprendre à vivre dans le monde qui nous entoure sans avoir une vision totalement centré sur l'espèce humaine. N'oubliez pas que nous sommes 7 milliards d’être humains et que notre population ne cesse d'augmenter. Alors réfléchissez deux minutes jusqu'où l'escalade peut nous mener si nous essayons sans cesse de se protéger de tout.

Personnellement, je suis plongeur. Comme moi des centaines de personnes sont dans l'eau tous les jours et acceptent le danger mais aussi et surtout apprennent à vivre avec et à le minimiser.

La Réunion ne fait pas exceptions sur terre. Je suis sur qu'en mutualisant les efforts nous arriverons à trouver une solution durable. Commençons par les "vigies-requin"...

5.Posté par Terry le 02/07/2012 13:26
http://wwf.panda.org/wwf_news/multimedia/tedxwwf/events/singapore/speakers/william_winram/

6.Posté par Avertissement le 02/07/2012 13:54
la semaine derniere une touriste de 50 ans est morte d'une crise cardiaque au sommet du piton de la fournaise. C'est un avertissement qu'il faut ecouter pour commencer à raser cette montagne sinon d'autres y mourriront encore.

7.Posté par mi di a ou le 02/07/2012 14:01
Et si on commençait par nettoyer le port et interdire le rejet de déchets ou d'eau usée non filtré ??? Comme dit le proverbe, "Faute de grive..." le requin s'en contente. Perso, je préfère clairement remettre à leurs place quelques pêcheurs "marseillais" tout permis plutôt que vider la zone de tout requin. Le port n'est plus bouché par une sardine, mais par ces restes... C'est dégueulasse, ça pue, ça file des boutons et autres maladies et ça attire les prédateurs. La main de l'homme en soit et son propos bien mercantile. A force de vivre dans sa merde, l'homme fini immanquablement par être éclabousser et se plein car, bien sur, c'est la faute des autres... Balayer devant votre porte !!!!

8.Posté par Problématique du porte monnaie le 02/07/2012 15:17
5.Posté par Terry le 02/07/2012 13:26


Ya qu'un gros prétentieux plongeur pour se croire suffisamment en sécurité ....c'est bien normal, vu comment vous dérangez l'écosystème avec vos bateaux qui puent et vos bulles qui pètent....
vous arrivez sur les cites de plongé comme des rats pour jouir de l'océan.....vous ètes donc les seuls a avoir le droit d'y être ?

Nous on se fait pas de tune sur la gueules des touristes pour payer nos factures de gazoil qui polluent l'océan...
VA PLONGER A LA RAME ET SANS BOUTEILLE

9.Posté par Heretique le 02/07/2012 15:30
Les requins jusqu'a preuve du contraire, sont des animaux sauvages vivant dans leur milieux ou tout n'est que prédation!
L'homme quand a lui n'as aucunes "ORIGINES" dans L'océan, il n'est pas doté de nageoires jusqu'a preuve du contraire!
Lorsqu'on pénètre un milieux sauvage il faut admettre la possibilité de mourir a tout moment ...

On fréquente la nature a nos risques et périls, sinon il serrait mieux de rester chez soit !

10.Posté par Terry le 02/07/2012 15:41
8.Posté par Problématique du porte monnaie le 02/07/2012 15:17

Apparemment tu es un surfeur, qui ne sais ni réfléchir, ni écrire correctement.
Je te dis justement que j'accepte le danger pas que je suis en sécurité.
Par contre toi tu es frustré et n'accepte pas le danger...

11.Posté par Problématique du porte monnaie le 02/07/2012 17:15
10.Posté par Terry le 02/07/2012 15:41 | Alerter


JEux vois pas ceux queue lortograffe à a faire la 2dans.....belle tentative de dénigrement mais qui ne te grandit pas...

Il faut vraiment avoir une très haute estime de soi pour s'imaginer que les autres ne savent pas réfléchir...

Dis à ton miroir le matin de bien réfléchir avant de renvoyer ton image... tu y découvrira un tout autre personnage.

Viens surfer aux roches avec moi ...je fais partie de ceux qui acceptent les risques et surf malgré une interdiction.
Et je rajouterais que j'étais dans l'eau le matin où ce requin est venu batifoler au pieds de nos enfants.

Tu n'as pas répondu au sujet des émissions polluantes de ton activité et du dérangement causé sur la faune par votre activité monnayée de vampire voyeurs....

12.Posté par Caton2 le 02/07/2012 17:59
Il faut croire que nos scientifiques ne lisent pas la littérature scientifique anglo saxonne, de loin la plus abondante en ce qui concerne le domaine maritime. J’ai eu la curiosité de visiter les sites scientifiques de l’Université de Floride et des sites des universités australiennes et à chaque fois j’ai trouvé ce type d’information:
« Le requin bouledogue préfère rester près de la côte et vit dans les eaux peu profondes, telles que les baies et les estuaires. Comme il peut survivre en eau douce, il remonte souvent les rivières et les ruisseaux, et peut même entrer dans les lacs. Les requins bouledogues jeunes affectionnent particulièrement l'eau douce et se trouvent parfois à des centaines de kilomètres de l'océan dans les rivières et les ruisseaux. Les requins bouledogues adultes préfèrent les régions où les rivières d'eau douce se vident dans la mer, comme les deltas et les estuaires. Les requins bouledogues plongent rarement plus profond que 30 m et on les trouve couramment dans des eaux moins profondes où la profondeur est juste de quelques mètres. Cette préférence pour les eaux peu profondes à proximité de la côte signifie que les requins bouledogues partagent leur habitat avec les humains dans la plupart des régions du monde. C'est aussi pourquoi le requin bouledogue est considéré comme l'une des espèces de requins les plus dangereuses et a été impliqué dans une série d'attaques sur les humains. »

N’en déplaise au Préfet et à nos « scientifiques » Il n’y a pas besoin d’études locales pour confirmer ces observations car ce sont des faits reconnus par la communauté scientifique mondiale. Qu’attend t-on pour protéger les zones de baignades par des filets métalliques, ancrés solidement dans le fond, comme j’en ai vu en Inde, en Australie, aux USA...? Avec le pognon qu’on file aux pseudo-scientifiques, on pourrait en fabriquer des dizaines!

13.Posté par Troll le 02/07/2012 19:03
Moi j'ai vu un requin teckel a St pierre , et personne d'est venu a mon secours !! A quand la fourrière !!

14.Posté par Terry le 02/07/2012 19:36
à Problématique du porte monnaie

Bon d'accord parlons du fond.
d'abord tu as raison de dire qu'on pollue avec les bateaux, par contre tu t’emballes sur le reste.
J'en ai juste marre des gens qui gueulent mais qui ne réfléchissent pas. Désolé mais tu penses à toi et à rien d'autre. Les filets c'est pas une solution, surtout ici, renseignes toi. Je ne suis pas spécialiste mais par contre j'écoute et apprends.
Je peux comprendre que pour les personnes qui surfent ici depuis longtemps ça soit frustrant de se dire que c'est une activité à risques et surtout qu'on ne fasse rien pour ça. Je suis vraiment à fond pour que ça bouge. Mais pas n'importe comment. Je pense vraiment qu'il faille continuer dans le sens des vigies requin, continuer les marquages, etc... mais pas tous ce qui et filet et compagnie.
Un des gros efforts à faire c'est de mettre la pression sur l'IRD qui bloque les 800 000 euros donné par la région pour qu'ils l'utilisent intelligemment. Désolé mais je connais un peu l'histoire et je peux te dire que c'est vraiment n'importe quoi.
Depuis le temps on aurait peut etre eu le temps de marquer beaucoup plus de requins, installer des balises qui préviennes en temps réel, etc... C'est quand meme énorme!!! En attendant ils se tournent les pouces et font de la biblio. Pour info les marquages fait par le privé avec beaucoup moins de moyens ont donnés plus de résultats. Mais à l'IRD ils sont complètement fermé. bref.

Sinon on ne peut pas imaginer que tous les spots, meme seulement les plus connus, soit sécurisés totalement. Et on a pas de chances à la Réunion on a des requins bouledogues, l'espèce la plus compliquée à gérer. Alors il faut juste essayer d'avancer dans le bon sens, sans détruire l'écosystème.
Peut etre que tu devra surfer en binome et accepter de passer la moitié de ton temps à surveiller en PMT ton pote, comme pendant les compets, etc... mais pour ça il faut un peu de volonter... et de sacrifices...

Apparemment les bouledogues ne sont pas complètement imprévisibles, alors essayes de surfer en pleine journée quand l'eau est limpide.
Pour info, avant je surfais, maintenant moins.

15.Posté par miam miam le 02/07/2012 19:55
Les politiciens de La Réunion ne prennent jamais de bains de mer ?
Il faudrait leur organiser ça un dimanche à 18h00 !!!
Attention à éloigner les requins à nageoires, ils risqueraient de morfler gravement.

16.Posté par collin le 04/07/2012 11:22
Ces requins sont des espèces pélagiques,c'est à dire,nomades,comme la grande majorité des espèces de requins.

Penser qu'ils se "sédentarisent" est une blague.

Leur présence "exceptionnelle" dans les eaux Réunionnaises et près des plages et leur agressivité envers les nageurs/surfeurs/plongeurs est à mon avis à rechercher dans leurs conditions de vie au large :

-sur-pêche et destruction de leurs proies habituelles (tortues,espadons,thons,etc...)
-déséquilibre induit des différentes espèces de requins par" la pêche aux ailerons de requins"
-pollutions diverses
-Etc...

Alors,OK,ça ne donne pas de solutions...mais en fait,je crois qu'il n'y en a pas...
C'est dommage...

17.Posté par Caton2 le 04/07/2012 12:07
Pélagique ne veut pas dire nomade mais qui vit en pleine mer. Pour le reste voir post 12.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales