Société

Requin : Les écoles de surf partagées entre information et retenue

L'information de l'attaque d'un requin sur un kayak au large de la plage des Brisants vendredi après-midi est restée entre les murs de la communauté "surfeur" pendant tout le week-end. Quatre jours après cette dangereuse rencontre, les professionnels des écoles de surf restent partagés sur le fait de dévoiler la présence de squales.


Requin : Les écoles de surf partagées entre information et retenue
 
Activité économique ou sécurité publique. Le dilemme reste le même pour les professionnels de la mer, en proie à une présence "requin" qui n'a jamais été aussi forte en si peu de temps à la Réunion. Pas moins de quatre rencontres, avec des fins diverses, ont en effet été constatées depuis le début de l'année.

Ce matin, le milieu reste divisé. Pour les premiers concernés, c'est-à-dire la société qui propose des tours en kayak dans les eaux de la côte Ouest, l'avis est ferme. "Nous n'allons pas appeler la presse à chaque fois que nous voyons un aileron. Dans ce cas, nous appellerions les journalistes chaque semaine", avoue Eric, le gérant de la société de kayak Akuatiko, un brin agacé par tant de médiatisation. "A aucun moment le kayakiste n'a tenté de dissimuler cela. Maintenant, le mal est fait", ajoute-t-il.

"Nous sommes surpris par le phénomène"

Un point de vue que tempère Mathieu, gérant de Parksa, une école de surf. "Evidemment qu'il faut en parler car il s'agit d'informer d'un danger. Mais la première des choses, c'est d'alerter les autorités compétentes. Après, si c'est relayé par les médias c'est sûr que ça ne sert pas notre cause. Peut-être que le fait que l'arrêté ait été levé le matin même a sans doute joué".

"Personnellement je trouve logique d'informer, c'est comme croiser des baleines ou des tortues. Là, il s'agit d'un requin qui charge un kayak, c'est autre chose. On va prévenir la communauté. Mais peut-être qu'à la Réunion nous sommes surpris par le phénomène. Ce n'est pas comme dans d'autres pays, en Australie par exemple où dès qu'un surfeur aperçoit un aileron, il alerte les autorités qui font le nécessaire".  

A quelques jours d'une réunion inédite organisée sous l'impulsion de la mairie de Saint-Paul concernant le risque requin, le moniteur de surf pense également que le fait de parler de l'attaque de vendredi aurait eu justement pour but de mettre encore plus de pression sur les institutionnels.

Un protocole pour éviter les cachoteries

"Moi, ça fait 12 ans que je suis à la Réunion, je ne m'explique pas cette recrudescence. Peut-être un phénomène cyclique…", tente-t-il de comprendre. En attendant, toutes ces mauvaises rencontres de 2011 a un impact réel sur les activités. "On a moins de charge de travail, c'est sûr. Je dirais moins 70% au niveau de la fréquentation des gamins. C'est vrai que les parents sont moins chauds à inscrire leur enfant à une école par ces temps".

Toujours est-il que Mathieu prévoit de mettre son grain de sel lors de la réunion du 25 juillet ouverte aux professionnels de la mer. L'occasion unique pour les autorités en charge de la sécurité publique de décider d'un protocole à suivre en cas de signalement du prédateur des mers. 
Mardi 19 Juillet 2011 - 10:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2737 fois




1.Posté par riviéroise le 19/07/2011 12:47
faudrait peu être interdire purement et simplement le site aux baigneurs et autres surfeurs........ la nature reprends ses droits a nous de dégagés point final

2.Posté par Clair obscur le 19/07/2011 13:22
Censurer sur la présence de requins ? pourquoi, ils seraient "racistes" ?

3.Posté par neo974 le 19/07/2011 13:46
et si on leur envoyé noe? peut etre qu'il va finir par leur prendre la tete comme il fait avec nous et les
requins finirons par partir en afrique du sud

4.Posté par tibiloute le 19/07/2011 13:59
qu'est ce que c'est que cette bande de malfrats qui n'hésite pas, en couvrant du silence la présence des requins, à mettre en danger la vie de baigneurs et de surfers.
tout ça pour se faire du fric !
décidément, les requins ne sont pas là où on le croit !

5.Posté par noe le 19/07/2011 14:26
Il n'y a pas eu plus d'attaques aujourd'hui qu'avant ...
Avant on n'avait pas zinfos pour nous signaler les attaques ...
Dans l'eau tout est possible ...Mais est-on sûr et certain que ce sont nos requins qui attaquent ?ils laissent parfois leurs dents dans la chair ...
On doit protéger ses endroits comestibles du corps (bras , cuisse...) par des protections adaptées genre gilet parre-balles comme nos soldats ...ou bien on fait du surf dans des cages en fer forgé ...il y a plein de solutions ...

6.Posté par noe le 19/07/2011 14:45
On accuse peut-être à tort nos chers poissons type squale mais il y a aussi des narcotrafiquants qui utilisent des sous-marins de poche pour faire passer leur drogue ...

"Les narcotrafiquants rivalisent décidément d'imagination.
Le Honduras a intercepté pour la première fois un sous-marin transportant de la cocaïne. Le submersible a été détecté par des radars des embarcations qui patrouillent en mer des Caraïbes. Se sachant repérés, les cinq membres d'équipage ont sabordé le sous-marin. Eux-mêmes ont été capturés à la surface, flottant dans leurs gilets pare-balles. Ce type de sous-marin peut transporter de 3 à 5 tonnes de cocaïne, bien davantage que les avions ou vedettes habituellement interceptés".(le MONDE du 15 juillet)

Et si chez nous ce sont les zamaliens qui veulent faire passer le "ti kalié" par sous-marins de poche et ce sont les hélices qui ont fait ces blessures ????

7.Posté par tocante le 19/07/2011 18:12
http://www.midilibre.fr/2011/07/19/en-australie-un-chien-rejoue-les-dents-de-la-mer-et-mord-un-requin-sous-l-eau,358009.php

8.Posté par sgeg le 19/07/2011 18:19
le pov' nono part en vrille total.....

9.Posté par Un pratiquant qui aime le surf en liberté et GRATUIT le 19/07/2011 19:07
Franchement on ne va pas pleurer pour les écoles de surf qui pullulent et polluent les spots de surf avec leur horde de NSP...

J'ai appris ,comme beaucoup à surfer tout seul...et quand j'entends et je vois les tarifs des écoles de surf...je me dis que on se fou vraiment de la gueule du monde.....

....à bientôt dans l'eau.....sans écoles et avec les passionnés....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales