Société

Requin: "Dan tan lontan domoun té fé attention"


Eric et Raymond discutent tranquillement, sur un bout de trottoir, à l'ombre d'une toiture de case créole. Parmi plusieurs sujets de conversation, l'un d'eux retient toute l'attention des deux compères : le requin.

Comme bon nombre de Réunionnais, ils ont aussi leur avis sur la question… Eux défendent plutôt l'idée que "dan tan lontan, domoun té fé attention". Loin de tomber dans le faux débat zoreil-créole, Eric et Raymond admettent que la population de l'île a beaucoup augmenté et que les conseils avisés de leurs aînés n'ont pas su se propager.

Eric est originaire de Saint-Benoît : "Je me souviens, dans mon enfance, on allait se baigner à Sainte-Anne. Nos parents nous laissaient en nous rappelant une seule chose : Vous n'entrez pas dans l'eau avant 10h, et vous sortez avant 15h". Sans faire porter la responsabilité aux surfeurs victimes d'attaques, ils ne pensent pas moins que les heures de pratique du surf constatées sont des circonstances aggravantes.

"I fo toujours regardé si la mer lé plein ou si lé sec"

"C'était pareil pour le temps. On nous apprenait depuis petit à ne pas aller se baigner en temps de pluie, de cyclone, de mer sale…", se remémore-t-il.

Raymond est un ancien pêcheur, la mer il la connait bien. Ce "sage", comme l'appellent ses camarades, dit même que le requin, il l'a déjà caressé... "Mi té fai la pêche en mer 30 ans en arrière. Kan ou retrouv a ou devan un requin, i fo pa ou a peur. Nou connai ke le requin i rode manger. Kan li vien près des cotes, c'est que la mer i brasse. I fo toujours regardé si la mer lé plein ou si lé sec", transmet-il.

L'homme âgé de 58 ans est de ceux qui pensent qu'il y a de la place pour tout le monde, et qu'il ne faut surtout pas enlever à des jeunes leur pratique sportive, "sinon bana i tombe dans la délinquance", a-t-il appris. Alors il préconise que l'on trouve un lieu spécifique pour les surfeurs, et qu'on sécurise cet endroit rien que pour eux. Après tout, les idées les plus originales sont parfois les meilleures...

*Témoignage de Raymond en vidéo.
Jeudi 9 Août 2012 - 17:37
Lu 2739 fois




1.Posté par bruce le 09/08/2012 17:57
100% de bon sens

2.Posté par bertel le 09/08/2012 18:05
"Alors il préconise que l'on trouve un lieu spécifique pour les surfeurs, et qu'on sécurise cet endroit rien que pour eux."

Excellent ! La meilleure idée jusqu'à présent, amha ! On a bien construit un circuit ( Félix Guichard ) pour les gens qui aiment la vitesse, alors pourquoi pas ?

Sur fonds publics ou privés... cela relève d'une autre histoire !

Bertel de Vacoa

3.Posté par Max CAZANOVE le 09/08/2012 18:14
dan tan lontan on avait peur de tout en general et je me souvient bien il n'y avait que des requins marteau les bouledogues meme pas en reve et maintenant c'est le contraire et cette année comme par hasard on voit pas de baleine je pose la question à nos scientifiques!!!et au elus de st paul , y a t'il une relation? entre ces predateurs et la diminution des autres

4.Posté par bruce le 09/08/2012 18:15
oui bertel une reserve à surfeur. Avec des gardiens et des barrieres s'ils le souhaitent.

5.Posté par Toby or not Toby le 09/08/2012 18:34
Bertel, rentr out case.

Très bien les anciens !!!

Pas trop pour la réserve à surfeurs, mais pour le "respect" de la nature, on pourrait dire aussi l'humilité...

L'homme n'est pas le maître du monde, il n'en est qu'un occupant parmi les autres.

"SUPERMAN a fait le malin, et maintenant il a des roulettes ..."

6.Posté par kréol chômiste... le 09/08/2012 18:39
@4.bruce

Précision:
Pour les gardiens ... ce seraient des emplois aidés avec un tee-shirt vert à l'effigie de Sainte Huguette comme protection ???

7.Posté par Delloin le 09/08/2012 18:42
@Max: Votre mémoire remonte à combien de temps? Aux premiers surfeurs? Qu'il n'y ait eu à ce moment là que des marteaux c'est une possibilité (à laquelle je ne crois cependant guère) mais le massacre de nos ressources halieutiques remonte à bien plus loin que cela. La présence naturelle ou pas d'un requin... il n'y a que les scientifiques qui pourront nous en apporter la preuve. Et votre mémoire est-elle capable de nous dire "à l'époque" combien il y avait de surfeurs dans l'eau?

8.Posté par WQS le 09/08/2012 19:02
uns réserve à surfeurs ? voilà bien une FAUSSE bonne idée.
la recrudescence d'attaques contre les surfeurs est liée à l'accroissement de la population de requins dangereux dans la zone balnéaire de l'ouest , phénomène lui-même dû à une série de causes toutes
liées à l'activité humaine , qui ont favorisé la proliférations de ces animaux.
les surfeurs ont été les plus touchés car ils se trouvent en première ligne et sont donc un indicateur avancé de la situation. il faudrait donc réguler par la pêche la population de requins dangereux d'espèces non-protégées dans la zone, y compris dans la réserve marine qui jouxte les plages mais AUSSI s'attaquer aux sources humaines de la prolifération des squales , traitement des eaux , arrêt
de toute forme de rejets de déchets en mer , ré-évaluer l'impact de la ferme aquacole etc...
car créer une zone spécifique pour les surfeurs sans régler le problème dans sa globalité ne servirait qu'à déplacer le problème des surfeurs vers les simples baigneurs.

9.Posté par avironnaise le 09/08/2012 19:17
Je suis pas d'accord avec toi Max Cazanove quand tu dit que "dan temps longtemps on avait peur de tou" je pense juste que nos ainés étaient beaucoup plus lucides que nous, ils se rendaient compte du danger alors qu'aujourd'hui nous sommes dans une société de consommation et nous voulons satisfaire nos besoins peu importe le prix à payer ou le danger qui en dépend... C'est juste que l'homme évolue et cette évolution lui fait perdre conscience du danger

10.Posté par benius le 09/08/2012 20:22
@ WQS:

tu es bien gentil mais pour 3 pecnos avec une planche tu veux dépenser des millions juste pour être libre comme l'eau.. he bin vive la solidarité avec les autres usagers de la mer !!

En plus tu te crois à Amityville (les Dents de la mer)...tu pense vraiment que les requins vont attaquer les baigneurs dans 1,50m !! li rekin va mem gout a ou sur ban plaz...

bref, si tu veux surfer mais que tu as trop les chocottes (et ça je comprend au vu des risques...), l'idée d'1 ou 2 spots ultra sécurisé (ou réserve à surfeurs) me parait raisonnable. Ailleurs, ce sera à vos risques et périls.

En ces temps de crise, il faut savoir partager et les autres usagers (pêcheurs loisir, pro, baigneurs,...) ont droits aussi à leur compensation!!

11.Posté par bruce le 09/08/2012 20:31
1 journal quotidien d'aujourd'hui nous raconte que depuis 2 ans les eaux usées de la zac portail vont directement à la mer. 6km soit 1 heure avec un courant de 3 kn pour desservir le spot de surf en caca tout chaud.

En 2 ans CBO territoria cotée en bourse et ruisselante de fric, n'a pas pu resorber la question de la pompe sous dimensionnée. Le maire etait au courant, il n'a rien dit.

Evidement pour les laches et les faibles qui ne veulent pas assumer la realité c'est plus commode de taper sur la réserve et demander des tueries d'animaux pour croire que le probleme sera reglé.

12.Posté par pantouflierl!!!.. le 09/08/2012 20:46
si zot i cone pas se koue bar l'o sal!! rekin va fé gout a zot...

13.Posté par Fab le 09/08/2012 21:36
Il faut arrêter de se voiler la face là, dan ton lontan' on avait surtout peur de la mer ! Et cela ne s'applique pas qu'à la Réunion hein, partout dans le monde les différents peuples ont peur de l'océan..
C'est un endroit inconnu, peuplé de monstres étranges, qui mange l'homme qui ose s'y aventurer. Beaucoup ne savaient pas nager.
Pour illustrer cette peur, je vais faire mon Noé avec cette citation de Victor Hugo : « Il y a trois sortes d’hommes, les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer ».
La démocratisation de la baignade et l'exploration sous-marine c'est relativement récent, les activités nautiques également.

Donc c'est sur qu'en allant demander l'avis d'un ancien pécheur, qui en plus a grandi sur la cote Est, la redoutable, on va avoir l'avis d'une personne qui ne peut qu'avoir un énorme respect pour la mer ! C'est évident !
Mais objectivement sur la cote Ouest la situation n'a rien à voir. Ça fait plus de 20 ans qu'il y a des activités nautiques régulières sur cette cote, et du jour au lendemain les requins attaquent et tuent l'homme. Alors soit on s'en défend tout en cherchant les causes, soit on les laisse faire ?

Je comprends que beaucoup de réunionnais n'en aient rien à faire de la fin du surf ou même de la fermeture des plages hors lagon, mais moi bien que je ne surfe pas, je refuse de voir ce petit bout de littoral devenir une vaste mer à requins où je ne pourrai plus jamais y mettre un pied avec mes petites palmes/masque/tuba... La Réunion a cette chance d'avoir la mer et la montagne à deux pas, perdre une partie de ça serait grave ! Donc perso ça me ferait bien plaisir de voir un peu plus de "solidarité réunionnaise" pour faire face à ce qui est aujourd'hui un phénomène nouveau pour notre île.

[...] Aussi je dois dire que je crains pas mal qu'une personne de plus se fasse tuer à l'Etang Salé, que ce soit pour les derniers surfeurs qui osent encore aller à l'eau ou les baigneurs pensant être à l'abri du risque car non sufeurs...

14.Posté par WQS le 09/08/2012 22:28
post 10 benius

je ne vois pas du tout où vous avez pu lire dans mon post que je préconisais de dépenser des millions pour quelques surfeurs ( si un pecno sur une planche est bien un surfeur , of course )
j'avoue ne pas comprendre le reste de votre post , vous mélangez un peu tout on dirait.
et pour votre info:
un requin bouledogue peut parfaitement venir vous bouffer dans 50 cm d'eau , c'est arrivé à plusieurs
reprises sur les plages de recife au brésil , envahies par ces requins.

15.Posté par Cyrille le 09/08/2012 23:24
Trop peu de gens ont vu le documentaire sur Recife au Brésil, c'est dommage car tout y est, sans parti pris.
Je replace le lien là pour info.

http://www.youtube.com/watch?v=Q5gl1MB8AQg

16.Posté par Thierry le 09/08/2012 23:34
dan' tan lontan ..band' gramoune té i fé croire à nous Grand Mère Kalle, zistoir gros bébète ... zistoir chenille galabert ... Les références de monsieur ne tiennent donc pas la route ... mais qu'est ce que c'était bon ce temps là ... où les habitants savaient prendre le temps de vivre au rythme de la tranquilité ... aujourd'hui tout va trop vite et on n'accepte plus les obstacles ... comme avec les CON-seuls ... pardon, les consoles ... les premiers sont devant ... pan pan bring brang bouummmm !!!

17.Posté par Alex le 10/08/2012 01:13
Le problème général à mon sens, c'est que de toute façon les positions ont été prises, dès le début, sous le coup de la colère (justifiée ou non). Les surfeurs et leurs soutients n'ont que faire de la multitude d'arguments que l'on pourrait leur fournir leur prouvant qu'ils n'ont pas obligatoirement raison. La plupart des intervenants entendus dans la presse et défendant ces positions ont (volontairment ou non) véhiculé énormement de fausses informations, se présentant pourtant comme de "grands" spécialistes. A quoi bon chercher à raisonner ceux qui ont déjà identifié, bien que je trouve le mot "choisi" plus approprié dans ce cas là, leurs coupables: La réserve et les requins.
On a entendu tout et n'importe quoi! La réserve marine comme étant la seule en pleine station balnéaire, par exemple, c'est faux. Une énorme élévation du nombre d'attaques, également. D'un point de vue statistique, si on ne précise pas dasn l'ouest, c'est faux aussi. La sédentarisation de certains requins, cela reste à prouver, et c'est trés d'être le cas!
Ce qu'ils ne veulent pas admettre, c'est que peu importe pour eux, ce que l'on doit faire pour leur permettre de surfer, on doit le faire! Leurs fausses position écologique quand cela les arrangent est à vomir, au regard de ce qu'ils sont prêt à faire dans le suel et unique but de patauger dans la mousse.
D'un autre côté, à force de les écouter, je me rend compte qu'on ne peut pas leur en vouloir. Il suffit de bien visualiser le niveau de leur argumentation, et même, l'absence totale du besoin d'argumenter qui les caractérise, pour comprendre que le temps qu'ils passent sur leurs planche, c'est bel et bien du temps qu'ils devraient consacrer à des lectures un peu plus profondes que Surf session, ou bodyboard magazine... Car de mon côté ce n'est pas que je leur donne tort dans l'absolu. Seulement j'attend d'une personne qui avance une théorie qu'elle m'apporte des éléments un peu plus concrets que les supputations de deux ou trois surfeurs, et pêcheurs "interessés" pour me me convaincre.
Pourquoi ne veulent-ils pas attendre le début de résultats promis par les scientifiques à la fin ce mois?
De deux choses l'une: soit ils sont en mode caprice, je veux maintenant et pas demain, et dans ce cas là je n'ai même plus envie de les écouter, soit ils craignent en effet que ces résultats ne viennent contredire toutes leurs grandes théories et que leur crédibilité en prenne un coup.
Mais dans le cas où les études viendraient à confirmer leurs hypothèses, alors les grands gagnants et sur tous les plans ce serait eux... Donc pourquoi ne pas faire preuve de raison, en attendant les premiers résultats, et ce faisant, s'occuper de faire pression sur les élus qui ne jouent pas le jeu pour ce qui et de la propreté globale de notre littoral? Non, pensez vous, ces messieurs dames ne veulent pas entendre le mot patience, "prélèvements" leur convient beaucoup plus... C'est triste pour des amoureux de la mer...

18.Posté par chikun le 10/08/2012 06:05
Au lieu de "prélever" des requins "on" ferait mieux d'adapter notre comportement à notre environnement maritime naturel.
On peut très bien vivre sans faire de surf. Les côtes réunionnaises sont infestées de prédateurs, alors pourquoi ne pas en tenir compte ? Il existe des endroits surs dans le monde pour pratiquer sans danger le surf. Hawaï, Californie etc..
En Afrique on ne tue plus les lions, les buffles, les rhinos. On organise des safaris dans les parcs et réserves naturelles. Pourquoi ne pas se servir des atouts naturels de notre environnement
maritime ? plongées en toute sécurité au milieu des requins, baleines, récifs coralliens,... avec des spécialistes qualifiés. Développement des bateaux à fond de verre etc...La diversité des fonds sous-marins réunionnais est un atout considérable pour le développement touristique de notre île.
Arrêtons de vouloir singer bêtement les autres.
CQFD.

19.Posté par Elodie le 10/08/2012 04:41
Plein de bon sens et le dernier accident est la preuve d'une totale inconscience:se baigner après 16h...et c'est dans tous les domaines:scootériste sans casque,sans lumière,cycliste qui sont,sans lumière,dans le tunnel de la route du littoral,enfant devant sans ceinture,enfants qui font du vélo,la nuit,etc

20.Posté par bouboul974 le 10/08/2012 10:05
pourquoi cet article ne fait-il pas un passage à la télé? merde assez avec ces surfeur qui croient que tout leur est permis

21.Posté par zou le 13/08/2012 10:44
D'accord avec poste 18

22.Posté par Le bon vieux temps ... le 14/08/2012 10:52
Dan tan lontan, domoun té pèche rekin !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales