Economie

Réponse aux questions que vous vous posez sur l'élection à la Chambre de Commerce

Inquiétude des ressortissants, doutes de l'opinion publique… Alors que les votes pour l'élection de la Chambre de commerce s'achèvent ce soir, Michel Theuil, le secrétaire général de la Préfecture de la Réunion répond à nos questions sur les modalités d'envoi, de réception, puis de dépouillement des bulletins. Il aura la charge, le 30 décembre prochain, d'installer le nouveau bureau de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion.


Michel Theuil, quel est le mode d'emploi du déroulement des élections de la Chambre de Commerce et d'Industrie?

Michel Theuil : Chaque ressortissant de la Chambre a reçu, par la poste, un matériel de vote. Il contient des bulletins de vote et une enveloppe de vote portant les mention "Election 2010 membres". La procédure normale veut qu'avant le 8 décembre, cette enveloppe ait été renvoyée, le cachet de la Poste faisant foi.

Parallèlement, depuis le mois de mai, une commission d'établissement des listes électorales s'est réunie à 5 reprises sous la présidence d'un juge. Et lorsque les dates des élections ont été effectives, une commission des opérations électorales s'est mise en place (il y a deux mois) et se réunit tous les deux jours afin d'organiser les élections, toujours présidée par un juge du TGI (Tribunal de Grande Instance).

Le vote par correspondance s'est-il bien déroulé?

Le vote par correspondance est le dispositif choisi pour les élections de la Chambre de Commerce et d'Industrie. Il y a 27.000 électeurs, à qui nous avons envoyés le matériel de vote.

2.100 enveloppes nous sont revenues, soit 7,5% du total. C'est déjà mieux que précédemment : En 2004, le chiffre s'élevait à 15%. Les raisons sont multiples, mais souvent il s'agit d'adresses erronées… Et pour l'anecdote, certains n'ont rien reçu, n'ayant pas de boite aux lettres !

Ce matin, une dizaine de lettres de chefs d'entreprise mécontents m'attendait sur mon bureau. Ils n'avaient pas reçu le matériel électoral. Après renseignement, je me suis rendu compte que l'un a en fait son siège en métropole, un autre a une adresse erronée et enfin, pour les 7 restants, les plis ne sont pas revenus... Nous ne pouvons légalement pas renvoyer un matériel électoral de n'importe quelle façon, sous peine d'être accusés de fraude.

La clôture des votes est fixée à ce soir (lire article précédent ). Au final, la commission a-t-elle constaté des anomalies?

Tous les deux jours, la commission des opérations électorales se réunit afin d'examiner les enveloppes. Au dos de celles-ci, doit figurer la signature de l'électeur.  Il y a trois jours, nous avons reçu un paquet de 50 enveloppes, toutes avec une signature à l'encre verte et une calligraphie identique. La commission a décidé de rejeter ce paquet.

Autre événement, nous avons reçu 10 enveloppes signées par la même personne. Là encore, la commission n'a pas validé ces enveloppes car le vote est un vote strictement personnel.

Il est parfois reproché le fait que le dépouillement soit organisé à la Chambre de Commerce, et non à la Préfecture…

Les plis sont portés, par la Poste, à la Préfecture. Mais le dépouillement a lieu à la Chambre de Commerce pour de simples raisons de praticité. Pendant trois jours, plusieurs dizaines de personnes vont devoir dépouiller des milliers de bulletins.

Cette façon de procéder (dépouillement à la Chambre) n'enlève en rien la sécurité du dispositif, et est couramment réalisée dans de nombreux départements.

Les plis sont-ils réellement en sécurité, du début jusqu'à la fin du dépouillement?

Le lundi 13 décembre, les plis seront portés à la Chambre de Commerce. Quand je dis les plis, je ne parle d'ailleurs que d'une partie d'entre eux puisque le dépouillement dure sur plusieurs jours, il n'est donc pas nécessaire de les transférer tous, dès le premier jour du dépouillement.

Aucun pli ne dormira à la Chambre de Commerce et d'Industrie. Je rassure l'ensemble des ressortissants, la procédure d'envoi, de réception et de dépouillement des bulletins est très surveillée.

Certains départements ont opté pour le vote électronique, pourquoi pas la Réunion?

Je sais que la Martinique fonctionne ainsi, et un certain nombre de départements en métropole ont opté pour ce mode de fonctionnement. A la Réunion, nous n'avons encore jamais été sollicités à ce sujet...
Mercredi 8 Décembre 2010 - 19:36
Melanie Roddier
Lu 1505 fois




1.Posté par la buse le 09/12/2010 13:32
non c est pas de la fraude c est juste du trafic électoral à la omar bongo
pourtant c est simple de savoir a qui profite le crime des 50 enveloppes signées en vert puisqu'elle seront invalidées ouvrons et regardons a qui profite le crime c'est écris noir sur blanc à l intérieur

mais suis je bete tu imagines si ces noms sont des gros de la place qui ont offert des voyages restos,filles , voiture etc a ceux qui sont censé faire respecter le vote

ce sont les présidents ivoiriens et autres dictateurs africains qui doivent se marrer a pleine dent
"ti a vi boubou missié bwana lé pa plis lé pa mwin alo si bwana i fé cé que cè ziste"

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales