Société

"Répit et Repos", un dispositif pour les personnes âgées et handicapées

Dans ses grandes orientations décidées en 2010, notamment avec la mise en place du GIP SAP par le Département, la présidente du Conseil général avait soumis l'idée d'un dispositif à l'attention des "aidants familiaux" qui s'occupent de personnes handicapées ou âgées à la Réunion. Un dispositif baptisé "Répit et Repos" et qui a été mis en place depuis janvier 2012.


"Répit et Repos", un dispositif pour les personnes âgées et handicapées
Nassimah Dindar, présidente du Département, entourée d'Emmanuel Hoarau, conseiller général, de Marcelle Marianne, direction des personnes âgées et personnes handicapées, et des membres du GIP SAP (Groupement d'intérêt public Services à la personne), a présenté le nouveau dispositif "Répit et Repos" destiné aux aidant familiaux et mis en place en janvier de cette année. "C'est un dispositif qui vise à soulager les familles en charge de personnes dépendantes ou en situation de handicap", explique Nassimah Dindar.

"Ce sont des personnes (ndlr : aidants familiaux) qui font beaucoup d'investissements, de sacrifices (…). L'aidant familial peut se retrouver dans une situation d'épuisement, qui peut conduire à des crises, des dépressions, voir des maltraitances à l’égard des personnes aidées", ajoute la présidente du Conseil général. Face à cette problématique bien réelle, le Département a mis en place toute une "palette" de services destinés à aider ses aidants familiaux. Une aide qui se décline en trois volets : une bourse d'heure, un accueil des aidants à travers des séjours Grand Air et un accueil de jour ou temporaire en famille d'accueil.

Pour le premier volet, il s'agit pour un professionnel du GIP SAP de venir écouter et accompagner une famille en lui proposant, en fonction de certains critères liés, une bourse d'heures pouvant aller jusqu'à 96 heures par an. "Cela permet de faire un remplacement par un professionnel formé et ainsi soulager l'aidant familial", explique Marcelle Marianne.

Un système expérimental appelé à se pérenniser

Le deuxième volet permet aux aidants familiaux et à la personne âgée ou handicapée de profiter d'un accueil au sein d'une structure type VVF (Village vacances familles) en pension complète pour deux nuits et trois jours. Enfin, le dernier volet propose un accueil en structure de jour temporaire dans une famille d'accueil. "Ce dispositif "Répit et Repos" est destiné à améliorer les conditions de vie des publics (ndlr : personnes âgées et handicapées) mais également de ceux qui s'occupent de ces publics", explique Nassimah Dindar.

En tout, à la Réunion, on compte 44.000 aidants familiaux. Un nouveau dispositif qui a un coût estimé par le Département à 1,2 million d'euros. Depuis janvier, le dispositif a profité à 63 personnes âgées et porteuses de handicap de bénéficier d'une aide, 50 séjours Grand Air ont été réalisés, "ce sont 190 personnes aidant et aidées qui en on bénéficié", souligne Marcelle Marianne.

"Nous sommes véritablement dans une démarche d'optimisation et de mutualisation des politiques publiques en matière sociale", rappelle Nassimah Dindar. Ce dispositif "Répit et Repos" est encore récent et en phase "expérimentale", une évaluation sera faite en fin d'année mais le système sera "pérennisé".

---------------

Pour toutes informations : un numéro vert est à votre disposition : 0800.53.00.02
Mardi 3 Avril 2012 - 15:30
Lu 1797 fois




1.Posté par aidant la misère le 03/04/2012 21:13
"un système expérimental appelé à se pérenniser" C'est du pur comique qui se joue dans le dramatique. Le GIP SAP pour gérer la mise en place des aidants familiaux avec l'ex-directeur arast momar recruté en métropole par un ingénieux jakmar pour ensuite le virer lui le pôvre directeur créole avec la compétence à 2 centimes, c'est le théatre sarcastique version nassima pour venir en aide les personnes socialement sinistrées; cette présidente a supprimé dans ce département le corps professionnel des travailleuses familiales qui intervenaient depuis 1963 chez les cas sociaux les plus lourds pour leur apporter assistance , accompagnement et promotion. C'est le seul département français où n'existe plus cette profession. Et dire qu'il y a une tripotée de tarés pour réclamer des postes de responsables aux réunionnais , et voila où nous mènent de tels responsables comme la nassima. Le pire drame de ce département c'est la décentralisation en donnant le pouvoir à des cinglés locaux.Bientôt elle fera un grand bal la poussière pour faire parader ces nouveaux aidants de la démagogie qui danseront bien entendu sur la misère des pouilleux qu'ils exploiteront beaucoup mieux qu'ils aideront

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales