Politique

Répartition des contrats aidés: Nassimah Dindar répond à Bello et Annette

Dans un courrier, la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, répond aux maires de Saint-Denis et Saint-Paul, Gilbert Annette et Huguette Bello, sur la répartition des contrats aidés consentie par le Département vers les communes. Un courrier en réponse aux demandes faites par Gilbert Annette et Huguette Bello sur le mode de répartition. Voici l'intégralité du courrier.


Répartition des contrats aidés: Nassimah Dindar répond à Bello et Annette
Par courrier daté du 6 Septembre 2012, réceptionné le 12 septembre, vous avez souhaité m’interroger sur les conditions de répartition des dotations de Contrats Uniques d’Insertion attribués aux communes par le Département au titre du second semestre de cette année.

Comme indiqué dans la notification qui vous a été faite le 22 août 2012, cette répartition s’inscrit dans un contexte de très forte diminution des quotas attribués au Département, en qualité de prescripteur (5700 contrats en 2012 contre 8500 en 2011 soit -2800 contrats).

Je vous rappelle également qu’elle répond à une double préoccupation :
- prendre en compte la répartition des bénéficiaires du RSA sur le territoire,
- permettre aux petites communes d’assurer la continuité de leurs services, considérant la faiblesse structurelle de leurs ressources humaines et donc leur forte dépendance des contrats aidés.

En effet, Vous conviendrez avec moi que les plus grosses communes disposent d’un personnel, notamment permanent, en nombre plus important. Ce qui favorise une mutualisation des moyens quasi impossible pour les services des petites municipalités.

Pour mémoire, au moment où une première dotation de 300 contrats a été attribuée en urgence à l'occasion de la rentrée scolaire, la commune de Saint-Denis ne manifestait pas de difficultés particulières pour garantir l'ouverture et le bon fonctionnement des écoles primaires.

J’ajoute que la répartition de la dotation de l’Etat au bénéfice des communes au titre de la rentrée scolaire a essentiellement pris en compte les critères que vous souhaitez mettre en avant et les besoins réels en fonction du nombre d'élèves scolarisés et du nombre d’écoles. Ce qui n’a pas manqué de privilégier logiquement les plus grosses collectivites, comme indiqué alors en réunion en Préfecture.

Cependant, le Conseil Général étant lui-même victime d’une baisse drastique (-33%) des possibilités d’insertion mises à sa disposition par l’Etat, je comprends parfaitement que le nombre de contrats qui vous a été attribué vous paraisse insufíisant.

C’est la raison pour laquelle, des le 3 août 2012, j’ai interpellé Monsieur le Ministre des outre-mer et Monsieur le Préfet afin d’obtenir des moyens supplémentaires. A ce jour, ma demande est restée sans réponse satisfaisante.

Néanmoins, je reste mobilisée sur le sujet et je suis ouverte à participer à toute initiative susceptible de débloquer la situation.

Bien entendu, si nous parveníons collectivement à convaincre le gouvernement, je ne manquerai pas de répondre le plus favorablement possible aux demandes d’abondement que vous exprimez.

Néanmoins j’attire votre attention sur la nécessite’ de concrétiser les contrats qui ont déjà été alloués à vos communes et qui, pour le moment, n’ont pas encore fait l’objet d’un début de réalisation.

Restant à votre disposition pour tout complément d’information que vous jugeriez utile, je vous prle d’agréer, Madame la Députée ­Maire, Monsieur le Maire, l'expression de ma considération distinguée.
Mercredi 26 Septembre 2012 - 16:26
.
Lu 1461 fois




1.Posté par noe le 26/09/2012 16:40
Il faut donner plus aux petites communes !
Les grandes communes ont plein de moyens ... et elles veulent tout accaparer ...
Pas bien !

"On va loin quand on sait où l'on va, et qui ne voit le but passe."
Charles NODIER

2.Posté par Arès le 26/09/2012 18:15
Elle se dit "ouverte à participer à toute initiative susceptible de débloquer la situation". Donc elle reconnait que la situation est bloquée et elle l’assume et prends les dyonisiens en otages. Quelle ouverture !!! l’esprit ? (tiens il y a un esprit) déjà tourné vers 2014.

3.Posté par Arès le 26/09/2012 18:24
je viens de lire l'article sur l'inter-saison, juste au dessus de l'article sur ND.

Mort de rire! pour elle aussi c'est l'inter saison ( ou l'inter élection ! p...n deux ans comme disait l'autre aux guignols )

4.Posté par Dynamite tamoul le 26/09/2012 20:56
Aucun élu ne fera effort de protester , car ils ont iPhone, iPad, billet avion chaque semaine ,,voiture avec carte essence pour toute la,famille , argent de poche , hébergement pour les hôtel sur Paris , comment voulez,vous protester ! Ça va pas non , vous croyez qu'ils sont capables de renoncer aux billets avions et tous ces avantages , fermez la bouche , car elle est pleine , mangez , profiter , car les temps,sont durs , laissez moi tranquille sinon je vous coupe tout !! Dit elle ! Des qu'un élu osé s'énerver !, servez vous ! ,mais.fermez ,la,gué..le !!!

5.Posté par J CADET le 26/09/2012 21:12
Arès tranquille, sans doute ! Si elle brigue St Denis, ne ferait-elle pas mieux d'inonder la commune de contrats aidés, payés par le Conseil général ?

6.Posté par st-paul le 27/09/2012 23:12
bonsoir j'éspere bien qu'ils vont débloquer les contrats aidés nous vraiment dans la merde et la misére maintenant les réssources humaines doivent bien gérer les dossiers RSA pas de piston ni magouille areter convoquer les gens avec respect assez des mensenges

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales