Société

Rentrée des classes à Saint-Paul : 2015/2016 années de la jeunesse


Rentrée des classes à Saint-Paul : 2015/2016 années de la jeunesse
Les élus de Saint-Paul ont tenu ce matin une conférence de presse dans les nouveaux bâtiments de l’école de Grand Fond. Celle-ci portait sur la rentrée et l’année scolaire 2015/2016. Suite aux incidents survenus l’an dernier, la municipalité a fait part de sa volonté de faire de l’année 2015, une année de la jeunesse.
 
Le budget accordé à la scolarité a donc été rehaussé de 26% par rapport à celui de l’année dernière, une mesure qui devrait profiter aux 14 038 élèves, inscrits dans les 69 écoles de la commune.
 
Le 10 septembre dernier, l’école élémentaire de Grand Fond avait dû être en partie évacuée suite à l’effritement d’un pilier soutenant l’un des bâtiments. La décision avait alors été prise de démolir l’école afin de la reconstruire. Il avait ainsi fallu reloger en toute urgence une partie des élèves dans les écoles voisines.
 
Cette année les élèves de Grand Fond pourront retourner étudier dans une nouvelle école construite en éléments modulaires. 10 classes ont été ouvertes après 5 mois de travaux qui se poursuivront au cours de l’année. L’ancienne école devrait être démolie pour le 3e trimestre de 2015. Les travaux qui apporteront le plus de nuisances sonores seront effectués pendant les vacances scolaires.
 
A la rentrée de janvier 2016, l’école de Grand Fond fera l’expérimentation d’une climatisation solaire, dont pourront peut-être bénéficier d’autres écoles de la commune en fonction des résultats.
 
De nombreux travaux vont ou ont également été effectués sur l’ensemble des écoles de la commune. La mairie a assuré avoir contrôlé les bâtiments afin de s’assurer qu’ils soient aux normes de sécurité. En cas de problème, le service de maintenance des établissements scolaires devrait désormais être en mesure de gérer un incident comme celui survenu l’année dernière.
 
Poursuite de la réforme des rythmes scolaires
 
Pour la deuxième année de la réforme législative des rythmes scolaires, la municipalité entend renforcer l’offre et l’encadrement des activités périscolaires. A l’heure actuelle, 48 associations sont à l’œuvre pour offrir aux enfants un choix varié d’activités. La mairie souhaiterait cependant renforcer ce choix et l’appliquer de façon égale en fonction des écoles et des élèves.
 
En plus des activités périscolaires, le budget est également distribué dans les activités scolaires comme les différents sports pratiqués par les élèves, les activités pédagogiques ou encore les classes découverte.
 
Le personnel, les transports et la restauration sont également pris en compte. Cette année, les véhicules qui transportent la nourriture vers les écoles sont neufs pour respecter au mieux les normes d’hygiène. Selon la volonté de la mairie, à chaque repas seront servis au moins 2 produits locaux.
 
Vendredi 14 Août 2015 - 16:50
Agathe Martin
Lu 1464 fois




1.Posté par Hector le 14/08/2015 19:38 (depuis mobile)
Et certains osent encore dire que St Paul n'avance pas... Bravo à l'équipe en place !

2.Posté par KLD le 14/08/2015 22:09
oui osons , vive furcy et Cimendef !

3.Posté par pourquoi faire le 15/08/2015 03:31
Ce sont les chauffeurs de la restauration scolaire qui sont contents : en plus voler a tout va dans les livraisons ils rouleront désormais dans des camions neufs !
Ah merci Sini nout papa

4.Posté par N'importe quoi le 15/08/2015 08:38
Rétablissons la vérité svp : st paul fait partie des communes de droite n'ayant pas appliqué la réforme des rythmes scolaires. Nous récupérons, donc, nos enfants tous les jours ( sauf le mercredi ) à 14h45 (super pour l'organisation ! ) sauf pour les quelques écoles qui ont la chance d'être "desservies" par une association qui prend en charge, en lieu et place de la mairie, nos enfants sur le temps péri-éducatif.
Le problème : les associations ne sont pas partout et la majorité des élèves ne bénéficient pas aujourd'hui de cet avantage.
Pourquoi la ville n'applique t'elle pas la réforme et ne prend t'elle pas en charge nos enfants à la sortie des cours de l'éducation nationale, plutôt que de se reposer sur l'associatif ?
Les associations ont suffisamment à faire sur les vrais temps "péri-scolaires" ( et non péri-éducatifs, notez bien la nuance voulue par la réforme ) du soir et du mercredi notamment.
Bref, je suis tout simplement scandalisé que les élus municipaux osent aujourd'hui dans cet article de presse se vanter de leur propre défaillance !!! et prétendre mettre en avant la jeunesse dans leurs priorités.
Qu'ils prennent exemple sur les autres communes qui, elles, ont appliqué la réforme et ont recruté directement sur leur budget, pour toutes leurs écoles, des animateurs péri-éducatifs et/ou péri-scolaires formés au BAFA.
Il se dit que les effectifs communaux auraient augmenté de plus de 500 personnes physiques depuis l'élection de la nouvelle équipe municipale : où sont, donc, affectés ces nouveaux agents, pourquoi ne pas avoir ciblé les écoles si vraiment la priorité de la ville était la jeunesse ???
On nous prend vraiment pour des imbéciles...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales