Société

Rentrée 2014: La vie étudiante "pas toujours facile"


Rentrée 2014: La vie étudiante "pas toujours facile"
En cette période de rentrée universitaire, les élèves et leurs parents sont plongés dans la gestion financière de l'année à venir. Bourses, logement, livres... tout doit être finalisé avant la reprise des cours.

Les étudiants sont nombreux au Crous cette semaine. Les jeunes accompagnés d'un parent, d'un "frangin" ou d'un ami attendent leur rendez-vous dans le but d'obtenir, le plus souvent, une bourse ou un logement.

Certains restent chez leurs parents même s'ils souhaiteraient quitter le nid familial et trouver une certaine indépendance. "J'aimerais bien partir et vivre seul mais financièrement, c'est impossible. Même quand on vit chez nos parents, la vie étudiante n'est pas toujours facile. Il faut une voiture, de l'essence, l'assurance, les livres, le bus, les sorties, la nourriture à midi... explique Nicolas, 19 ans, en première année de licence de droit. C'est déjà difficile, alors si on peut éviter quelques dépenses en restant à la maison, c'est plus prudent. Les études c'est maintenant et il faut s'y mettre à fond avant de vraiment prendre son indépendance".

L'indépendance, Mélissandre, 21 ans, en première année de médecine, y tient encore. "J'ai travaillé pendant un an en métropole. Je reprend mes études et je suis retournée chez mes parents. Je compte travailler à côté pour pouvoir acheter mes livres, prendre le bus et sortir", affirme la jeune femme qui dépose une demande de bourse au Crous "pour alléger les dépenses".

Rentrée 2014: La vie étudiante "pas toujours facile"
"Le manque de sécurité me faisait peur et j'ai dû quitter le logement"

Pour ceux dont les parents habitent trop loin de l'université, ils n'ont d'autre choix que de déménager. Laurence, 20 ans, reprend ses études de lettres modernes après une pause d'un an. Elle attend les clés de sa chambre universitaire, fournies par le Crous, car ses parents habitent à l’Étang-Salé.

C'est donc un hébergement dont elle ne peut se passer mais qui l'inquiète car, l'année dernière, "ca très mal passé": "Un homme saoul été entré dans le hall de la résidence un soir et avait tenté de rentrer dans ma chambre. J'ai réussi à pousser la porte contre lui et la refermer. Le manque de sécurité me faisait peur et j'ai dû quitter le logement et donc mes études", raconte-t-elle.

Laurence reprend donc les cours, pas tout à fait sereine, et attend sa bourse qui "devrait tomber à la fin du mois de septembre". "C'est à nous d'avancer l'argent pour le moment, ce qui ne nous arrange pas", insiste sa maman.

"Je m'en sortirai, assure l'étudiante, je n'ai pas de voiture, j'ai acheté un frigo et des boîtes de conserves et le week-end je rentrerai chez mes parents".
Mercredi 20 Août 2014 - 07:05
SH
Lu 1115 fois




1.Posté par noe le 20/08/2014 09:01
Quand j'étais étudiant , je mangeais un rougail de saucisses tous les 3 mois et pain bouchons tous les jours et seulement pour le diner !
Et j'ai fait plein de métiers pour avoir des ti 4 sous pour m'acheter ma 1ère voiture ..une 4L turbo !

Aujourd'hui il faut etre fille ou fils du papa (riche) pour pouvoir continuer ses études ... Mes enfants ont pu faire leurs études grace à moi ... et j'en suis fier pour eux !

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." - Sénèque

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales