Politique

Renfort supplémentaire de policiers à La Réunion : "Le lobbying du CREFOM a porté ses fruits"

Dans un communiqué, le CREFOM (Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer) attribue à son "lobbying" la décision du Ministère de l'Intérieur "d'augmenter les renforts, les faisant passer de 20 à 32 postes de policiers supplémentaires" et d'accorder "une place plus importante aux Réunionnais en attente de mutation puisque ceux-ci représentent désormais la moitié des renforts". Voici le communiqué du CREFOM:


Renfort supplémentaire de policiers à La Réunion : "Le lobbying du CREFOM a porté ses fruits"
"Après avoir obtenu la prise en charge des frais de déménagements des lauréats du concours de l'éducation nationale et la nomination d'un Réunionnais méritants au poste de Directeur Départemental de la Sécurité Publique, le Conseil Représentatif des Français d'Outre-Mer (CREFOM) et sa délégation réunionnaise représentée par Richel Sacri, ainsi que le collectif GPX Ultra marins, membre fondateur du CREFOM représenté par Idriss Rangassamy, viennent d'obtenir une nouvelle victoire sur le front de l'emploi local. 
 
Selon des sources syndicales confirmées par le cabinet du Premier Ministre, qui à la suite de la saisine du président du CREFOM, Patrick Karam, a suivi attentivement cette affaire en lien avec l'Elysée, le Ministre de l'Intérieur et la Direction des Ressources et des Compétences de la Police Nationale (DRCPN) ont pris en compte les revendications du CREFOM quant à la présence des Réunionnais dans les renforts policiers initialement prévus à la Réunion.
 
Dans deux courriers adressés au Ministre de l'Intérieur les 25 juin et 7 juillet dernier, le Président du CREFOM avait fait valoir aux différentes autorités que la décision de renfort de 20 policiers pour La Réunion ne correspondait pas aux attentes et aux engagements du Président de la République sur le sujet sensible de l'emploi local dans la mesure où seuls 3 réunionnais figuraient sur la liste.
 
La réforme du barème de mutation n’étant pas encore intervenue, l'affaire s'annonçait complexe voire impossible en raison des possibles recours contentieux des candidats des listes recalés. Le CREFOM s'est assuré du soutien des syndicats, dont Alliance Police Nationale, et a fait des propositions afin de sortir de cette impasse. 
 
Le Lobbying du CREFOM a porté ses fruits puisque le Ministre de l'Intérieur a décidé d'augmenter les renforts, les faisant passer de 20 à 32 postes de policiers supplémentaires et a accordé une place plus importante aux réunionnais en attente de mutation puisque ceux-ci représentent désormais la moitié des renforts.
 
La répartition des Réunionnais dans les effectifs entre gardien de la paix, brigadier et brigadier-chef n'est pas encore connue et le CREFOM espère qu'ils seront bien représentés et restera vigilant.
 
Mais d'ores-et-déjà, le CREFOM salue cette grande avancée qui permet au gouvernement de donner un signal fort de sa préoccupation quant au traitement équitable des dossiers des Réunionnais méritants, souhaitant revenir au pays et de son écoute des demandes de la société réunionnaise dans son ensemble sur la question sensible de l'emploi local. 
 
Deux leçons peuvent être tirées :
D'une part, une réforme du système de mutation est urgente car le barème actuel montre toutes ses limites, son injustice et son inefficacité à répondre à une demande de la société. 
Ensuite, cette décision montre qu'il n'y a pas de fatalité, que les 3 postes prévus pouvaient être revus, et que le volontarisme en politique appuyé par la détermination d'une instance représentative soucieuse du sort des Réunionnais et le soutien d'élus portent ses fruits. En outre, la décision d’augmenter la dotation permet à toute La Réunion d’obtenir, grâce à l’action du CREFOM en particulier, des policiers supplémentaires dont le département a besoin.
 
Le CREFOM remercie l’ensemble des intervenants dans ce dossier : les conseillers du Président de La République et du Premier Ministre avec qui Patrick Karam, Président du CREFOM a été en liaison.
 
Il remercie le Ministre de l’Intérieur et sa direction des ressources humaines pour la prise en compte de critères qui ont permis cet aboutissement et remercie les parlementaires, en particulier sa vice-présidente Ericka Bareigts, Thierry Robert, député, ainsi que la présidente du Conseil Général de La Réunion qui avait adressé un courrier au Ministre de l’Intérieur.
 
Le Délégué Régional du CREFOM REUNION
Richel SACRI"
Jeudi 10 Juillet 2014 - 10:38
Lu 979 fois




1.Posté par do a moin travail le 10/07/2014 14:35
Facile de s approprier des victoires sans combattre..

2.Posté par st pierre le 10/07/2014 20:26
Un marché de dupe ! Pipo assez jouer avec les créoles marmaille

3.Posté par sortedevanmoindon le 10/07/2014 22:29
Dommage qu'il s'agisse là de récupération d'un travail bien plus profond que ça !!!!
Il est cependant pitoyable de vouloir tirer la couverture vers soi dans cette victoire qui est le fruit d'un combat collectif comportant bien plus d'acteurs que ceux susnommés, certaine personnes seraient-elles en quête de voix en vue de futures élections ?????
heureux en tous cas de ces renforts et du nombre de créoles qui le composent .

4.Posté par ANIN le 10/07/2014 23:04
Enfin ! on ne peut que constater que quand tout le monde tire dans le même sens, on arrive à quelque chose.

5.Posté par kafir le 11/07/2014 01:30
Les antillais traitent Karam de marchand de sable , et farceur pour l'éternité.
Quel zambroka avec ce gugusse ?
kafir

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales