Economie

Rencensement : 212.600 habitants à Mayotte en 2012

L'Insee Réunion publie un communiqué de presse portant sur le recensement de la population à Mayotte pour 2012. Retrouvez ci-dessous ce communiqué et en pièce jointe le détail de l'étude dans un document PDF:


Rencensement : 212.600 habitants à Mayotte en 2012
Depuis 2007, la population de Mayotte augmente fortement : elle atteint 212 645 habitants en août 2012. Avec 570 habitants au km2, Mayotte est le département français le plus dense après ceux d’Île-de-France.

Un Mahorais sur deux vit au Nord-est de l’île. Depuis 2007, les communes de Ouangani et Koungou croissent les plus vite.

La population augmente toujours fortement

En août 2012, 212 645 personnes vivent à Mayotte, selon le dernier recensement de la population. La population de Mayotte a augmenté de 26 200 habitants depuis 2007, soit 5 240 habitants de plus chaque année.

En très forte croissance depuis plusieurs décennies, la population mahoraise a triplé depuis 1985. Depuis 2007, elle croît à un rythme annuel encore soutenu de 2,7 % par an, mais qui est inférieur à celui des périodes précédentes. La croissance démographique est portée par un très fort taux de natalité.

Un Mahorais sur deux vit dans le Nord-est de l’île

Près de la moitié de la population de Mayotte se concentre dans le Nord-est de l’île sur les communes de Petite Terre, de Koungou et de Mamoudzou. Commune la plus peuplée de l’île, Mamoudzou compte 57 300 habitants en 2012, soit 27 % de la population mahoraise. Préfecture et capitale économique du département, Mamoudzou concentre sur son territoire l’essentiel des administrations
et de l’emploi.

Jusqu’à 8 % de croissance annuelle selon les communes

Entre 2007 et 2012, la population de la commune de Koungou est celle qui augmente le plus, avec 6 700 habitants supplémentaires. En variation annuelle moyenne, c’est la population de Ouangani qui progresse le plus rapidement : + 8,4 % chaque année.
À l’opposé, la commune de Dzaoudzi est la seule à perdre des habitants entre les deux derniers recensements. La rareté du foncier peut expliquer la stagnation de sa population.

imi_61_rp_mayotte.pdf IMI 61 RP Mayotte.pdf  (761.7 Ko)

Jeudi 15 Novembre 2012 - 17:54
.
Lu 2120 fois




1.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 15/11/2012 19:18
L'analyse n'est pas du tout complète car il faut y ajouter aussi le nombre de clandestins estimé entre 50 000 à 60 000 personnes (vous apprécierez la fourchette) qui par les quadruple facteurs de forte natalité, de droit du sol, de rapprochement familial et de politique européenne en matière d'expulsion, a vocation à faire péter des compteurs déjà emballés. Pour bien se rendre compte les expulsions réalisées à Mayotte représentaient la moitié des expulsions faites à l'échelon national.
De plus il est à noté que l'état civil n'est même pas complet,que l'on s'appelle du nom de ses grands parents etc...
"Pour René Dosière, président de la mission parlementaire, la situation qui est apparue sur l’île devenue française en 1976 s’apparente à un «recours abusif au droit du sol»." (RFI)
Sources: http://www.senat.fr/rap/r11-675/r11-6756.html (Mayotte : un nouveau département confronté à de lourds défis)
http://www.rfi.fr/actufr/articles/074/article_41646.asp ( Mayotte attire trop de clandestins)
http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/soci%C3%A9t%C3%A9/mayotte-sous-pression20120530.html
http://www.valeursactuelles.com/parlons-vrai/parlons-vrai/mayotte-un-lampedusa-fran%C3%A7ais20110331.html
En réalité personne ne peut affirmer quoique ce soit au delà d'une fourchette de 20 000 personnes et je suis génereux.


2.Posté par Catherine le 15/11/2012 20:23
Et à la Réunion, ils sont combien ??? De plus j'aimerais savoir combien il y a d'habitants à la Réunion. L'insee donne des chiffres de 2009 mais nous sommes en 2012 et les 800 00 habitants ont dû atteindre le million d'habitants. Le baisement ne sera pas en 2030 mais bien avant !!! Pauvre Réunion.

3.Posté par Claudie le 16/11/2012 06:08
Un Mahorais sur deux vit dans le Nord-est de l’île , l'autre ...... à La Réunion.

4.Posté par noe le 16/11/2012 06:09
Belle île avec plein de jeunes !
La France sera bien multiconfessionnelle !

5.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 16/11/2012 07:16
A la Réunion on se fout de la tête du monde, la population locale avait déjà un très fort taux de natalité mais les courbes rejoignaient lentement mais sûrement celles de la métropole.
Quant à savoir la population exacte d'origine mahoraise nous sommes là encore devant un enfumage systématique de l'INSEE qui est d'ailleurs le même qu'en France métropolitaine, français comme vous et moi.
Je cite:
"Si, entre 1990 et 1999, la population mahoraise n’a cessé de croître, passant de
1 434 à 6 056, au 1er janvier 2006, l’INSEE la comptabilise à 5 900.
La migration des Mahorais aurait ainsi tendance à s’inverser. Et pour la tranche d’âge des
15-64 ans, le solde entre les départs et les arrivées est négatif (1 700). « Il semble que la plupart des migrants mahorais présents en 1999 ont quitté la Réunion, soit pour retourner à Mayotte, soit pour aller en Métropole »
L’analyse de la pyramide des âges tendrait à montrer que ce sont le plus souvent des jeunes
adultes qui partent tandis que ce sont des moins de 15 ans qui arrivent.
Evoquons toutefois que les représentants de la Fédération des associations mahoraises
(SORODA) évaluent à 60 000 le nombre de Mahorais vivant à la Réunion, nombre invérifiable. Ils
le considèrent plus proche de la réalité, compte tenu de la difficulté à collecter des informations
précises auprès des originaires de l’archipel des Comores. Le recensement de l’INSEE ne donne
que des renseignements déclaratifs. Mais ne faut-il pas surtout rapporter cet écart de 1 à 1000 à
la prise en compte par les associations de l’accumulation des générations ? Auquel cas, l’enfant né à la Réunion de parents mahorais est de facto « Réunionnais » dans un recensement public,
alors que son affiliation culturelle peut le faire considérer comme Mahorais. "
Source: http://www.mayotte-observer.com/basedoct/politiq/Mahorais-reunion.pdf

Autre chiffre:
La population mahoraise à La Réunion représente 5 900 habitants, selon l’étude de l’Insee « Migrations : l’impact démographique et économique » publiée en mai 2010.
http://espacereunion.cvf.fr/news/reunion/la-reunion-terre-hostile,576222.html

Donc entre 2006 et 2010 aucune augmentation ni diminution alors qu'ils disent pourtant que le solde est négatif.
Toutes ces études ont été faites avant la départementalisation et le double poids des arrivées et de la forte natalité a forcément entraîné une augmentation. Il serait assez facile de se faire une idée en observant des effets détournés comme l'augmentation des naissances et des scolarisations depuis la départementalisation. Tout cela aura des conséquences très graves dans les domaines les plus basiques. Juste pour l'eau il faudra choisir entre l'agriculture et l'eau courante pour les personnes ce qui va être aggravé par le cercle vicieux sécheresse-déforestation, sans parler bien sûr de la place de l'eau dans la production d'énergie à la Réunion (moins d'eau moins d’électricité mais plus de foyers à servir) . On ne construit pas un programme politique sur des bons sentiments et là je ne parle même pas des très probables tensions inter-communautaires, de l'aggravation de la crise du logement, de l'effondrement systémique de l'économie qui si la métropole fait défaut ( crack, guerre civile) entraînera inexorablement la famine .
Pendant la famine de 1943 la Réunion comptait moins de 300 000 habitants, une situation pareille arrivant avec la population actuelle et nous voilà à Haiti, avec un million et nous sommes déjà en enfer.


Ah oui, pour répondre à votre question le chiffre avancé de 808 250 habitants correspondait au recensement de 2008, comme nous sommes dans le sérieux total (rires) je vais donner ma propre estimation : à la louche je dirais 827 000 habitants en 2012. Je pense être beaucoup plus proche de la réalité que l'INSEE (peut-être même en deçà) .
.

6.Posté par durandal le 16/11/2012 07:28
qwassa qwassa, arrivés en nombre , c'est la nouvelle façon de faire des Français, pas d'état civil , et des allocs en tout genre alors ça entre ça entre avec des faux papiers etc etc.

quand les gens en auront marre ça fera comme dans les marais salants de la Vendée il y a un ou deux siécles?

7.Posté par Quelle hypocrisie ! le 16/11/2012 13:47
Encore des idioties à lire. Faites-vous donc sociologue ou cartomancien durandal ! Claudie est les Créole à Mayotte, vous les estimez à combien ? Je vous assure vous êtes une bonne statisticienne mais ne faites pas les choses à moitié !!!!!

8.Posté par Le Sultan Batailleur le 22/11/2012 02:10
Colonisés et les colons, arrêtez de nous souler nous les souverains. Les esclaves de Mayotte parlent de kwassa qui arrivent en désignant les Comoriens, eh bien oui. Ils viendront et personne ne les arrêtera, ni vous ni le colons , tout simplement parce que Mayotte c'est chez eux. C'est eux qui ont construit et qui continuent à construire mayotte pendant que les Mahorais restent le cul sur les bancs publics à attendre les prestations sociales, si ils ne se sont pas encore barré à la Réunion. Ils ne se rendent même as compte que les réunionnais ne les aiment pas ...et que là bas, ils travaillent comme des esclaves...

9.Posté par N''''importe quoi ! le 23/11/2012 09:09
Sacré sultan ! Vous êtes tout sauf batailleur. Je dirais plutôt que vous être malhonnête. Oui je le dis bien. Alors comme ça ce sont les étranger qui on construit Mayotte ? Ca c'est nouveau. De quelle prestations sociales parlez vous ? Des 150 euros d'RSA ou des 50 euros d'allocations familiales ? Pfffffff , rentrez plutôt chez vous car je ne vois pas comment on peut tenir de tels propos tout en restant sur le territoire majorais. J'appelle ça de l'hypocrisie car en temps normal ce n'est pas le mahorais moyen qui va faire dix enfants mais bien vous les personnes en situation irrégulière car vous voulez rester le plus longtemps possible à Mayotte or il n'y a pas d'autre moyen qu'en vous transformant ou poules pondeuses. Du coup, qui profite alors de cette soit disant manne financière ? Et ben vous, et tant mieux si 200 euros vous permettent de vivre décemment, mais au fait ce ne sont pas 200 euros puisque vous devez en avoir au moins dis. Vous avez gagné au loto féllicitaion.
Mayotte n'était pas chez vous à l'époque où vous avez pris votre indépendance, vous êtes tous partis en emportant tout quelle honte. J'ai entendu dire que mêmes les bâtiments étaient démontés. Maintenant vous venez parler de Mayotte comme si c'était chez vous, laissez moi rire ?
Je ne suis pas xénophobe, ni raciste puisque moi même j'ai des origines malgache et surement que certains de mes ancêtres venaient des îles voisines. Je le reconnaît mais ils ont participé à la construction de Mayotte alors que vous, vous avez déserté et vous revenez à reculons en suppliant qu'on vous redonne des droit auxquels vous avez volontairement et consciemment renoncés.
Nous n'ignorons pas que nous ne sommes pas les bienvenus à la Réunion mais contrairement à vous, nous sommes Français alors ceux-là aurons beau nous mépriser, ça ne changera rien car tout français a le droit de vivre là où il veut sur le territoire français. Alors que vous, vous n'êtes pas dans ce cas de figure.
Allez donc batailler ailleurs ailleurs, là où vous pourrez et j'espère sultan que vous serez au premier rang !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales