Social

Renault : Première prise de contact entre direction et grévistes

Une première rencontre a lieu cet après-midi entre grévistes et direction de Renault depuis le début du mouvement de grève. Un premier pas vers une reprise du dialogue ? Les grévistes réclament la mise en place d'une réunion exceptionnelle.


Renault : Première prise de contact entre direction et grévistes
Les salariés de Renault (Sainte-Clotilde, Saint-Paul et Le Port), en grève illimitée, ont entamé ce lundi leur sixième jour de grève. Et d'après le délégué syndical de la CGTR automobile, Giovanni Bourice, "les négociations sont toujours au point mort".

Ce matin, la tension est d'ailleurs légèrement montée avec la direction. Les grévistes lui reprochent de faire venir un huissier tous les jours sur le site de Sainte-Clotilde depuis le début de la grève, pour voir "s'il n' y a pas d'entrave". Mais Giovanni Bourice l'assure, "on est en règle. L'accès au site est limité mais les entrées sont ouvertes. Et de toute façon, tous les salariés font grève. On dirait que la direction attend le moindre faux pas de notre part pour nous assigner en justice", souligne le syndicaliste.  

Pour rappel, dans le cadre des NAO les salariés demandent une augmentation de 35 euros, un bon d'achat de 150 euros ainsi qu'une prime exceptionnelle de 650 euros. Lors de la dernière réunion, avant le mouvement de grève, la direction ne leur a proposé qu'une augmentation de 1%, soit 12 euros bruts en moyenne. Un montant qui ne convient pas aux 214 grévistes.  

Le calendrier des NAO fixe la prochaine rencontre au 18 juin prochain. Mais une première prise de contact entre la direction et les grévistes aura lieu cet après-midi. Les grévistes espèrent que la direction acceptera de mettre en place une réunion d'urgence pour se mettre à la table des négociations.
Lundi 10 Juin 2013 - 14:43
Lu 911 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales