Société

Rémy Darroux, un nouveau sous-préfet à la cohésion sociale dans un contexte social tendu

Rémy Darroux, nouveau sous-préfet en charge de la cohésion sociale à la Réunion, a rencontré la presse ce matin. Emploi, jeunesse… Rémy Darroux fait le tour des priorités pour le territoire.


Rémy Darroux, un nouveau sous-préfet à la cohésion sociale dans un contexte social tendu
Arrivée mercredi dernier à la Réunion, Rémy Darroux, nouveau sous-préfet en charge de la cohésion sociale, remplace Ronan Boillot, parti vers d'autres fonctions en Ariège.

Rémy Darroux se retrouve face à plusieurs priorités dont deux jugées importantes à ses yeux, l'emploi et la jeunesse. "Avec un chômage global situé à 29% à la Réunion, cela laisse entrevoir un défi important. Il y a un enjeu collectif au sens où l'Etat à toute sa responsabilité dans ces différents domaines. Mais l'Etat ne travaille pas seul", explique Rémy Darroux.

Le sous-préfet a eu le temps de rencontrer plusieurs acteurs pour "s'imprégner" de la réalité du territoire réunionnais. "Quelle que soit la thématique, comme l'accès à l'emploi par exemple, il y a un travail de fond, partenarial, resserré, avec les uns et les autres à faire autour de la table", poursuit-il. Rémy Darroux souhaite voir l'Etat, les collectivités, les représentants du monde associatif et le monde de l'entreprise travailler main dans la main pour une meilleure cohésion sociale à la Réunion.

Le tout dans une période compliquée où les contraintes budgétaires sont une réalité. Si la période exige de faire des "arbitrages", le budget des Outremers a été "préservé", rappelle le sous-préfet. Reste à mettre en place les différents leviers de l'Etat en faveur de l'emploi. "Les acteurs mobilisent les moyens pour pérenniser les dispositifs existants", avance-t-il.

Mais son arrivée coïncide également avec une montée de l'exaspération depuis plusieurs semaines à la Réunion. La crainte d'une explosion sociale et les tensions exprimées ces derniers jours doivent avoir une réponse concrète. "Les tensions traduisent une certaine inquiétude de la part de la population. Nous entendons les préoccupations exprimées", précise-t-il.

Accès à l'emploi des jeunes, illettrisme, politique de la Ville… les priorités sont nombreuses pour Rémy Darroux dont le travail va se faire dans un contexte social particulièrement tendu.
Lundi 6 Octobre 2014 - 11:21
Lu 1218 fois




1.Posté par alékons le 06/10/2014 13:14
Recevez mes condoléances les plus sincères !

2.Posté par maloki le 06/10/2014 14:44
travail de fonds ou pas ... na point travail pou' tout' do moun' la rényon...na pa besoin un sous préfet pou' fé rouv' lo zieu band' nation rényon..

nou lé dan' l'fond...pas lo bord du fond...mais le fonds du fonds..

saki croi pas..allé lir' l'insee...

3.Posté par zanguille le 06/10/2014 17:37
Si c pas un, c l'autre.Bon courage , La mission sera dur. Bon cinq ans ça passe vite, si la mission semble impossible profité quand même des plaisirs de l'ile.

4.Posté par zanguille le 06/10/2014 17:39
Dans cinq ans,le boug la prend 20 kilos en plus.

5.Posté par david Vincent le 06/10/2014 23:04
Encore un poste d'inutile . Il n'y a pas besoin de sous-préfet ou de ministre pour la cohésion sociale ...les amis resteront des amis , et les intrus , des intrus . Ses bonnes paroles n'y changeront rien !

6.Posté par Raleur le 07/10/2014 16:15
Encore des Hauts fonctionnaires a la c... qui ne servent a rien, voila ou passe nos impots et creuse le deficite de la nation

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales