Politique

Régionales : Un "Piknik kozeman" pour Europe Ecologie

Europe Ecologie entre de plein pied dans la course aux régionales. Hier, les membres du parti vert se sont réunis autour d'un "Piknik kozeman" à Saint-Paul. Un premier rassemblement aux notes champêtres où la thématique du logement a été discutée.


Régionales : Un "Piknik kozeman" pour Europe Ecologie
Plus que sept semaines avant le 14 mars, date du 1er tour des élections régionales. Hier, les membres d'Europe Ecologie, parmi lesquels Vincent Défaud, ont invité la population à partager un "Piknik kozeman" à l'ombre de la cocoteraie de Saint-Paul. Un "Piknik kozeman" pour discuter des propositions des Verts en matière de logement, avant six nouveaux rendez-vous de ce type chaque dimanche.

"La situation du logement social est plus que préoccupante avec environ 30.000 demandes en attente" selon la tête de liste Vincent Défaud. En effet, au delà de ces demandes sans réponses, Europe Ecologie estime que les difficultés rencontrées par plusieurs familles sont quotidiennes et de plus en plus invivables.

En ligne de mire des écologistes, un Etat qui ne tient jamais ses promesses explique le porte-parole régional des Verts Réunion : "Tous les ans, le même effet d'annonce, on n'a pas tenu le budget cette année (...) On vous promet +6% pour l'an prochain. (...). L'Etat appauvri les collectivités locales car le transfert de compétences ne s'accompagne pas du transfert des moyens financiers".

Des mesures face à une "bombe à retardement"

Pour les candidats à la pyramide inversée, l'ensemble des élus du département doivent faire front sur le dossier du logement à la Réunion. Une première mesure immédiate serait que l'Etat s'engage sur des crédits pluriannuels à travers un "véritable plan de construction et de réhabilitation sur 5 ans de logements". Mais il y aussi l'aménagement des parcelles constructibles qui pourrait générer de l'emploi pour les Réunionnais, selon Vincent Défaud accompagnée par la n°2 de la liste, Vanessa Miranville.

En parallèle, les promoteurs et les grands propriétaire doivent également être mis à contribution. Les membres présents hier estiment en effet, que ces derniers doivent participer à l'effort afin d'aider au "maintien d'une société digne et équilibrée" et de prévenir la "bombe à retardement" que représente la crise du logement.

Pour ce faire, le groupe politique propose qu'une réforme de la défiscalisation soit opérée et qu'à travers elle, la défiscalisation soit plus contrôlée pour ne "pas appauvrir l'Etat au profit d'intérêts privés". Quant à la réhabilitation et la construction de logements, elles doivent, dans l'esprit du parti, suivre les normes écologiques qu'il s'agisse de consommation ou de matériaux sains : "Faire baisser la consommation, c'est faire baisser la facture" précise Vincent Défaud.

Davantage de projets, de formations et de logements sociaux

Plus globalement, ces mesures de fonds doivent être accompagnées par une volonté régionale en terme de formation pour les promoteurs, les constructeurs et même les locataires. Tous doivent être informés et formés aux différentes techniques visant à consommer moins et mieux et à construire mieux.

Ceci étant, la priorité reste l'offre de logements sociaux et le rééquilibrage de cette offre : "Actuellement on construit de l’intermédiaire essentiellement, à des prix trop élevés, des milliers d’appartements sont vides. Il est nécessaire de rééquilibrer l’offre en même temps qu’on la renforce vivement" ajoute le conseiller municipal à l'Etang-Salé.

Mais pas seulement, aux côtés de cette nécessité, Europe Ecologie prône la mise en place de projets spécifiques relatifs à la densification des villes, au dynamisme et à l'attraction de quartiers où "il fera bon vivre".

Régionales : Un "Piknik kozeman" pour Europe Ecologie
Lundi 1 Février 2010 - 12:00
Ludovic Robert
Lu 1701 fois




1.Posté par pas glops! le 01/02/2010 13:30
Toujours le même bla bla bla, démagogique à souhait . Et la position des écolos sur La CMUR ? "zoreils cochons dan marmite pois !"

2.Posté par don Camillo le 01/02/2010 15:11
Y'a comme un Défaud!

Si Vincent Défaud a des velléités de devenir président de la région, il faudrait qu'il commence par apprendre quels sont les pouvoirs et les domaines d'intervention de la-dite région! En l'occurrence, la région n'intervient pas dans le domaine du logement qui est du ressort de l'état!

3.Posté par MS le 01/02/2010 16:06
D'accord avec Don Camillo, Defaud ne connaît même pas les compétences du Conseil Régional ! La honte ! On sait pourquoi il ne dépasse jamais les 2 % aux élections auxquelles il participe, personne ne le prend au sérieux. Quant à ses maigres troupes commeon peut le voir sur les photos c'est pas avec ça qu'il va remplir une salle pour un meeting....

4.Posté par justin le 01/02/2010 16:51
Pourquoi Defaud se présente-t-il aux régionales puisque tout est de la responsabilité de l'Etat? En dehors de ne pas connaître les compétences des collectivités, Defaud ne sait même pas que la LBU retourne à Paris faute d'avoir été utilisée intégralement. C'est facile de taper sur l'Etat pour cette bande d'autonomistes incompétents. Europe Ecologie = Parnoumimn

5.Posté par don Camillo le 01/02/2010 18:03
personne ne tape sur l'état: c'est juste un rappel des compétences dévolues à chacun...

6.Posté par bertel le 01/02/2010 18:27
" 2.Posté par don Camillo le 01/02/2010 15:11
Y'a comme un Défaud! Si Vincent Défaud a des velléités de devenir président de la région, il faudrait qu'il commence par apprendre quels sont les pouvoirs et les domaines d'intervention de la-dite région.../... "


J'adoore !

Bertel de Vacoa

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales