Politique

Régionales : Thierry Robert se veut le chantre du "Made in Reunion"

Candidat aux prochaines régionales, Thierry Robert, a convié hier la presse à l'Eperon pour dévoiler son programme économique. Le député-maire de Saint-Leu souhaite utiliser son expérience de chef d'entreprise en faisant de la Pyramide inversée "une entreprise publique" soutenant les entrepreneurs afin de relancer l'économie de l'île.


En cas de succès en décembre prochain, Thierry Robert a dévoilé devant nos confrères ses propositions axées autour de cinq grands axes, à savoir le soutien à la production locale, la conquête du bassin indiaocéanique, l'orientation de la commande publique à destination du tissu social, faire émerger de nouveaux relais de croissance et enfin, faciliter la prise de risque des entrepreneurs.

Sur ce dernier point, l'édile saint-leusien souhaite la création d'une structure d'aides aux entrepreneurs. Cette dernière permettra à ces derniers d'alléger leurs contraintes comme les charges patronales (pendant un an si l'employé est embauché par une TPE/PME en CDI ou en CDD de 2 ans, dans la limite plafond 1.7 SMIC), se chargera du financement à 100% des contrats d'apprentissage et d'alternance ou encore de mettre en place aux des subventions à destination des entrepreneurs afin de faciliter leurs prises de risque.

Thierry Robert souhaite aussi la création d'une "pépinière de start-up", d'une "école de l'entreprenariat" et d'une "maison de l'export", sans oublier redynamiser le "green business" et les métiers verts. "Le Conseil Régional doit devenir une entreprise publique, et elle travaillera dans un esprit de gouvernance partagée avec les partenaires privés", a tenu à affirmer le candidat.

Comme rapporté par nos confrères du JIR, les ambitions du parlementaire réunionnais "ne sont pas encore budgétisés". Ils seront connus lors de son "troisième thème de campagne", à savoir "l'aménagement du territoire".

En revanche, Thierry Robert a donné quelques détails financiers sur son projet "pluri-mandat", son fameux "Tram Express Reunionnais" , sur lequel il compte beaucoup pour relancer la machine économique locale. Coût du projet : plus de 3,5 milliards d'euros.

La Région doit être également un acteur majeur de la consommation pour l'élu, qui a la volonté de mettre sur la table 10 millions d'euros pour stimuler la consommation de produits locaux par l'achat public, mais également d'aide envers les personnes les plus fragiles. À l'attention des personnes âgées, Thierry Robert souhaite l'instauration d'un chéquier spécial pour les aider "à consommer local dans les petits commerces de proximité", comme les boulangeries, les charcuteries ou les petites épiceries.

Concernant le BTP, le patron du LPA propose dès janvier 2016 30 millions d'euros pour le logement social, sans oublier 10 millions d'euros pour la rénovation. But de la manoeuvre : obliger l'État à inscrire 10 millions d'euros dans la ligne budgétaire unique (LBU). D'autres programmations de projets sont "prioritaires" selon lui comme le pont de la Rivière des Galets ou la mise en place de transport par câbles urbains et touristiques (téléphériques).

Tous ces projets ont un coût,Thierry Robert en est bien conscient. Il compte chercher de l'argent "là où il se trouve", soit à Bruxelles. En cas de succès, il suggère installer sur place une antenne de la Région Réunion chargé de faire du lobbying auprès des instances européennes.

Il compte aussi faire un audit sur les différents satellites de la Pyramide inversée, en réaffectant des fonds déjà engagés par cette dernière. Dans son viseur notamment : la promotion des artistes réunionnais à l'étranger (plus de 130 millions d'euros selon ses chiffres), alors que dans le même temps, il déplore que seuls140 millions d'euros sont alloués au développement économique.

Thierry Robert n'a pas oublié la NRL, un chantier sur lequel il ne reviendra pas a-t-il réaffirmé. Néanmoins, le député-maire de Saint-Leu a indiqué qu'il "organiserait un référendum" en cas de surcoûts liés à la construction de la route , dans lequel il demandera aux Réunionnais s'ils préfèrent des augmentations d'impôts ou un l'instauration d'un péage.

 
Dimanche 4 Octobre 2015 - 12:08
SI
Lu 2658 fois




1.Posté par maçonnerie le 04/10/2015 14:11 (depuis mobile)
Assez gaspille l argent...quand on a 90 millions de patrimoine, on peut militer pour l arret des exonerations qui plombent la secu..

2.Posté par kafir le 04/10/2015 14:36
Thierry Robert égal à lui même. Son seul obsession est de fructifier son patrimoine, l'argent roi pour lui le peuple reste un mal nécessaire.

kafir

3.Posté par GIRONDIN le 04/10/2015 15:29 (depuis mobile)
Moi je suis pour qu'on fasse payer par la Région tous les salaires du privé. On monte un machin d'intérêt public, un BM ou une mercos pour tout le monde!!
Voilà

4.Posté par kld le 04/10/2015 15:30
ça prete toujours à sourire ces gens du privé qui veulent gérer un collectivité comme une entreprise.......... on est pas sortie.

5.Posté par maçonnerie le 04/10/2015 15:39 (depuis mobile)
Rien sur le reajustement des dgf hexagone/DOM ???

6.Posté par nassimah le 04/10/2015 15:40 (depuis mobile)
Le social.. C est ma competence titi!

7.Posté par noe le 04/10/2015 15:59
Il disait être le "chancre" de la Réunion ????
J'ai mal entendu car ça causait beaucoup avec des murmures sans fond !

8.Posté par Ben voyons le 04/10/2015 16:04
Demain , on rase gratis ! qu'il paye d'abord ce qu'il doit au fisc , après on discutera ....!

9.Posté par fé rire le 04/10/2015 16:36
pour avoir du made in reunion,ben faut des mecs jusque la pas de probleme mais faut qui bossent et la le made in reunion s'envole ensuite faut des sous,mais ceux de la reun la aussi probleme,faite made in france ce sera plus facile avec le pognon de la métropole...

10.Posté par charlie chapline le 04/10/2015 16:44
C'est noel avant l'heure , 50 000 job avec thierry robert et 30 000 avec bello.
Bientôt un candidat va dire 100 000....soyons modeste et raisonnable.
C'est du pipeau tout cela , le kréole lé pu couillon maintenant.
Mon ami THIERRY , vous avez été incapable avec un outil comme la ravine st leu de mettre en œuvre la culture à st leu.
Dernier concert des privé c'était CARIMI en 2011.
Vous voulez gérer la Réunion alors que vous êtes incapable de gérer la ravine st leu.....
Cessez de faire miroité le bonheur alors que la région risque d'être en cessassion de paiement avec la NRL....
MAIS AU ROYAUME DES AVEUGLES LES BORGNES SONT ROI....

11.Posté par Ti guy le 04/10/2015 17:53 (depuis mobile)
Le temps n'est plus a la réflexion votons Thierry tout simplement pour le changement

12.Posté par tite électrice le 04/10/2015 18:17
7.Posté par noe le 04/10/2015 15:59

Non noé vous avez mal entendu, il a dit qu'il voulait être le CANCRE de la Réunion !!!

Je crois qu'on est tous d'accord avec lui !!!

13.Posté par CONsommattrice non surémunérée le 04/10/2015 18:29
OUAIS au made in Réunion !

A condition que les producteurs locaux fassent des efforts sur la qualité et la compétitivité des produits et ne s'imaginent pas que tout leur ai dû et que le CONsommateur doit payer n'importe quel prix !!!

14.Posté par maçonnerie le 04/10/2015 19:17
le made in réunion a déjà son label : nou la fé

15.Posté par noe le 04/10/2015 20:11
Merci au post 12 pour cette précision ...
je vais faire un contrôle de mes oreilles ...;
C'est vrai qu'il cause beaucoup ce mec et surtout pour ne rien dire !

16.Posté par Titi or not Titi le 04/10/2015 20:16
Qu'Il Finisse Ses Chantiers En Retards De 2 Ans
Sur ST Leu Avant De S'occuper De La Région !
Et Qu'il Paye Les Entrepreneurs !! 😜
Un Alimentaire, Comme Tous les Autres !!
Il Se Lance Au Régionale En Laissant La Commune
En Déficits !! Il Cherche Une Voie De Sortie Car Il Est Sure
De Ne Pas Etre Réélu !! 😜
( 2 Millions € Selon Les Rumeurs Des Admins De La Mairie)

ANouLa©®

17.Posté par loane le 04/10/2015 20:51
Didier Robert c 'est gratuit la NRL, entre bello et Thierry il y a pas un qui peut sauver l' autre.

18.Posté par loulou le 04/10/2015 20:54
Mais c' est quoi cet homme déjà il va etre enlevé son mandat et là il nous raconte un programme avec 50000 emplois ben li voit loin

19.Posté par loic le 04/10/2015 20:58
il y avait un requin st leu aujourd’hui il devrait déjà s' occuper de cela

20.Posté par Sylvain le 05/10/2015 08:48
Trop facile de jouer sur la plate bande de son concurrent comme si c'était le fruit de son travail! Jusqu'à quand Thierry viendra jeter le doute dans l'esprit des gens? Le père médiatique de la crise requin veut tout refaire, qu'il commence par retaper sa commune!

21.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 07/10/2015 00:50
Encore des boniments, toujours des boniments !!!
Mr Thierry Robert devrait avant tout chose dire aux Réunionnais de quel mandat compte-t-il se séparer quand il sera élu conseiller régional : celui de maire, de député, voire même de conseiller régional s'il n'est pas élu président de la région. Et cela est valable pour tous les autres candidats déjà sénateurs ou députés, ou déjà cumulards, qui 15 mois plus tard (au 31 mars 2017) y seront contraints par la loi (concernés : Didier Robert, Paul Vergès, Patrick Lebreton, Huguette Bellot, Thierry robert, etc. ...).
Ne pas le faire, comme cela est déjà le cas à chaque élection, c'est méprisé les Réunionnais, insulté ses propres sympathisants, mais comme tous les autres Français beaucoup de Réunionnais aiment être méprisés et insultés, puisqu'ils élisent encore ces bonimenteurs !!!
Que les Réunionnais ne s'inquiètent pas, tous les premiers des listes seront tous élus conseillers régionaux, car avant le deuxième tour comme par enchantement, ils se retrouvent toujours sur les listes restantes, alors que les autres candidats, leurs faire-valoir, serviront au mieux de "pot de fleurs" à la région s'ils sont élus ou de futurs faire-valoir pour une autre élection...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales