Politique

Régionales 2015 : Aniel Boyer annonce sa candidature


Le parti indépendantiste Nasion Rénioné sera représenté lors des élections régionales de décembre 2015. Aniel Boyer, son leader, se lance officiellement dans la course.

Via un communiqué, Aniel Boyer indique : "Constat, 52% de rénionés ocul ! (Selon les chiffres de l’Insee) J’aurais honte pour ces partis qui se partagent le pouvoir depuis des lustres ! La Réunion est le département le plus endetté de Françe !"

Pour la future tête de liste de Nasion Rénioné, "il est grand temps de changer tout cela !". Aniel Boyer pointe du doigt des "politicards cumulards", "des millions d’euros dépensés et le réunionnais se retrouve toujours écarté de ces profits colossaux".  Exemples énoncés par le futur candidat : les "grands chantiers de la Réunion qui profitent à l’extérieur". Lors des dernières élections à la Pyramide inversée, en 2010, Aniel Boyer avait récolté 0,89% des suffrages.

Mercredi 20 Mai 2015 - 17:43
.
Lu 1265 fois




1.Posté par KLD le 20/05/2015 19:07
mwin lé pas d'accord ek lu sur le devenir de la Réunion ds l'espace français et européens , mais néanmoins , mon nation lé la !!!!!

2.Posté par couillonisse le 20/05/2015 19:09
faut pas être de nationalité française pour se présenter à des élections ??? Doncil peut pas , il dit à qui veut l'entendre qu'il n'est pas français mais réunyoné :) Ahhhhh ok Mr BOYER est français juste quand ça l'arrange, en fait comme tous les natios c'est une quiche :)

3.Posté par Sin 2ni dabor le 20/05/2015 19:27
T' inquiète Aniel , tu deviendras comme ces "politicards cumulards"

Une indemnité de fonction qui tombe du ciel tous les mois de € 2100,00 net .

En ces temps de disette nous prend n'est ce pas Aniel !

4.Posté par lorema le 20/05/2015 19:51
Même les malades peuvent se présenter!

5.Posté par GIRONDIN le 20/05/2015 21:09 (depuis mobile)
Il utilise les élections pour essayer de faire passer ces idées. C'est de bonne guerre. Libre au gens d'y adhérer ou pas.
Rappelons que" l'état" a mis sur son dos le faîte que le pont de la Rivière st Étienne soit tombée à cause de lui!!?!?!?

6.Posté par KLD le 20/05/2015 21:38
je plussoie à girondin , d'ailleurs tout le monde sait que les 30% de chomage endémique de la réunion c'est à cause de nout copain Aniel , meme si on est pas d'accord , c'est de bonne paix , non mais !

7.Posté par Clown le 21/05/2015 07:57
C'est un clown triste ce mec
Il ne nous fait même pas rire

8.Posté par @KLD le 21/05/2015 11:32
À force de vous entendre répéter à tout berzingue "je plussoie" je vais finir par, à mon tour, plussoyer !

9.Posté par lol le 21/05/2015 12:08
aucun texte de loi ne prévoyait jusqu'alors l'attribution d'une voiture de fonction à un maire ou ses adjoints. En 2007, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie avait répondu à une question d'un député sur le sujet. « Les fonctions d'élu local sont gratuites, expliquait-elle. Toute dérogation à ce principe […] doit dès lors être prévue par un texte exprès ». En clair : une délibération votée en Conseil municipal.
La loi relative à la transparence de la vie publique - adoptée en 2013 dans la foulée de l'affaire Cahuzac - a éclairci les choses. Un Conseil municipal peut « mettre à disposition [de ses membres] un véhicule » par « une délibération annuelle ». Le texte précise : « Tout autre avantage en nature fait l'objet d'une délibération nominative. »

10.Posté par Mamyocline le 21/05/2015 23:20
Ah ! Les conseils municipaux ! ça décide de votre ascension ou de votre mort sociale aussi !!!

11.Posté par SIMPLE REUNIONNAIS LAMBDA le 22/05/2015 13:49
VOS POSITIONS sont souvent ambigües K.L.D. !!! Qu'entendez-vous par " mon nation lé là " ??? Vos raisonnements alternent entre des affirmations exactes et l'alignement pur et simple sur ceux des politiciens que vous semblez combattre assez souvent : on n'arrive pas vraiment à vous suivre et là, pour parler comme vous : je vais être obligé de "moinssoyer" !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales