Politique

Région : Un suivi interne et des audits pour éviter une SR21 bis

L’intention de la Région de porter plainte contre Pierre Vergès et sa gestion de la SR21, aura eu le mérite d’ouvrir le débat sur la multiplication des sociétés d’économie mixte créées par les collectivités territoriales mais aussi de leur contrôle. Prenant acte des perles dénichées par la Chambre régionale des comptes, la Région a décidé de limiter les risques de sa propre gestion actuelle en multipliant les audits sur ses "satellites".


Région : Un suivi interne et des audits pour éviter une SR21 bis
"Une cellule de suivi et d'évaluation en interne des structures satellites de la Région sera mise en place, dans le cadre de ce que la loi nous autorise bien évidemment", a précisé hier Didier Robert, président de Région, au cours de la séance plénière de la Région.
 
Si le débat en séance publique était très attendu, depuis l’annonce, la veille, de l’intention d’ester en justice de la part de la Région car  "sur le plan juridique, j'ai intérêt à agir " affirme Didier Didier Robert, le débat s’est avéré finalement plus constructif que polémique.
 
La SR21 : "Un cas d’école"
 
Le centriste Michel Lagourgue, qui fait partie du groupe Alliance à la Région, a tenté d’éteindre d’entrée de jeu la première salve de remarques sur le sujet de la SR21 entamée par Louis Bertrand Grondin de la majorité : "On assiste là (en parlant du rapport concernant la SR21, ndlr) à un cas d'école de ce que l'on ne doit pas faire. Ce rapport de la Chambre régionale des comptes nous fait ainsi part d'éléments délictueux qui ont été réalisés" a lancé l’élu de la majorité, sûr de son fait.
 
Michel Lagourgue se charge de prendre la défense des Vergès qui, père et fils, avaient dirigé, concomitamment, à la fois la structure aujourd’hui incriminée, et la maison mère censée la contrôler, c’est-à-dire la Région Réunion.

"N'allez pas aussi vite Monsieur Grondin en utilisant des termes comme "délit". Il appartiendra à la justice de se prononcer" a ainsi lancé l’avocat, bien rôdé à ce genre d’exercice. Du côté de l’Alliance, la seule réponse viendra plus tard, au cours de l’examen du rapport de la politique énergétique de la Région. Paul Vergès aura, dans un discours toujours aussi prospectif, immiscé un début de contre-attaque par une dérobade. "(…) S’il fallait fouiller dans tous les comptes des SEM de l’île..." a-t-il lancé comme une menace.   

Un peu plus tôt, au nom de la majorité, Fabienne Couapel-Sauret avait pour sa part rappelé qu’au-delà de la sacro-sainte préservation des deniers publics et des règles qui tentent, à juste titre, de les préserver, "il est surtout question ici d'éthique. Nous sommes là pour servir la population et non nous servir", a-t-elle ajouté.
 
La chasse aux gaspillages

 
Michel Vergoz (PS) n’a eu de cesse de marteler, qu’à ses yeux, la mise en lumière de la gestion passée de la SR21 ne doit pas faire oublier un objectif plus global de "mise en place de réels gardes-fous" dans le contrôle de toutes les SEM de l'île. Et au conseiller socialiste d’évoquer, parmi tant d’autres pistes, de plus grands moyens "pour un meilleur contrôle de la légalité".
 
La conclusion de ce chapitre pour le moins inhabituel dans un ordre du jour d’une assemblée plénière est revenue à la présidence. Didier Robert a réitéré, cette fois devant tous les élus, son souhait de multiplier les audits "sur les structures satellites de la Région le temps de notre mandature". Un discours d’intentions de "plus de transparence" qu’a pris à la lettre André Thien Ah Koon. L’ancien maire du Tampon  n’a pas manqué de chatouiller Didier Robert sur la présidence d’une certaine société publique locale d’aménagement à 8.000 euros de salaire par mois selon ses dires.

La chasse aux gaspillages est résolument ouverte. Pas même l'économiste Phlippe Jean-Pierre (groupe Alliance) n'échappera aux piques de Fabienne Couapel-Sauret sur l'audit tout récent de l'Agorah (l'agence pour l'observation de la Réunion, l'aménagement et l'habitat) qu'il aura présidée jusqu'en début d'année. Un audit qui aura mis au jour une implication "prudente voire boutiquière" d'une structure laissée au point mort par faute d'implication.

Il ne fait décidemment pas bon travailler dans le cadre d'une SEM ou d'un agence régionale par les temps qui courent.
Vendredi 1 Juillet 2011 - 09:00
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1524 fois




1.Posté par On peut parler de tout... le 01/07/2011 07:58
Et les voyages-navettes en Australie, on en parle ?

2.Posté par JORI le 01/07/2011 11:08
C'est bien car j'ai toujours été pour le contrôle de l'utilisation des fonds publics mais dommage que cela reste un suivi en interne qui plus est par certainement des personnes de la Région et dans ce cas on se retrouve dans la situation où la Région est à la fois juge et partie. Mais bon, si cela est mis en place, car avec Super Cumulard D.Robert il faut se méfier étant donné que tout reste d'abord un effet de com, ce sera toujours mieux que rien.

3.Posté par Konga le 01/07/2011 11:17
Bonjour,

La Région, en tant qu'institution, a pendant des années laissée un certains nombre d’officines se développer sans contrôle technique. On y plaçait ses amis, où ses ennemis pour les tenir en laisse. Des gabegies à tous les étages ... SR21, AGORAH, Agence de Développement, organes de soi disant développement de la culture, SEM en charge d'actions d’intercommunalité, société d'aménagement ..... Mais que chacun ne perdent pas de vue, que nous sommes nombreux, je m'inclus, à savoir, nombreux à ne rien dire, très très nombreux à profiter de ce système basé sur le laxisme des autorités en charge et le manque de compétences des organes de décision. Des voitures de services qui se transforment en voitures de fonction, des billets d'avion (sans parler des miles gagnés qui sont ensuite utilisés à des fins personnelles), des frais kilométriques, des contrats de travail non conformes, des prestations sans intérêts achetées à des amis, ..... Notre ancienne miss avec sa maladresse n'a pas tout à fait tord ....

La Réunion est un beau gâteau dont beaucoup profitent, que ce soit les plus pauvres comme les plus riches. Tout ceux qui disent le contraire sont des hypocrites.

Au final il faudra tout de même prendre conscience que tout ça ce fait au détriment du développement de notre territoire, au détriment de la majorité de la population et surtout cela laisse entendre que pour s'en sortir il faut frauder, et que c'est la marche normale du monde. Comment voulez vous développer une société dans ces conditions au vue des défis qui nous attendent ?? Nous sommes tous responsables, certains du fait de leurs actes où de la position qu'ils occupent (et dans laquelle ils ne font rien alors qu'ils ont les leviers de décision) plus que d'autres mais au final le grand malaise de la société réunionnaise est un malaise collectif.

4.Posté par XIII le 01/07/2011 11:28
Elle est bien bonne celle là !!!

5.Posté par Sem étégale le 01/07/2011 12:00
Si il faut commencer à controler des SEM, je pense qu'il serait interessant de controler la SEM L NORDEV. Car la aussi on mets ses amis à des postes par forcement en adequations avec leurs competences (et je parle bien entendu dans le sens pejoratif des choses!!)

A bon entendeur...

6.Posté par CITOYENS TROMPES!!! le 01/07/2011 13:27
j'espére que la nouvelle majorité dirigé par DR qui à reçu la présidence de cette pyramide sur un plateau, ne va pas passer leur temps dans des combats juridiques alors que la REUNION est dans le fénoir . avec tout le fric que la région brasse il est urgent de lancer des projets qui soient à la hauteur de cette collectivité!!! bougez-vous un peu le seuil de l'immobiliste à longtemps été dépassé???

7.Posté par Lapierre Daniel le 01/07/2011 17:01
Porter plainte!!!
C'est si facile quand les deniers ne viennent pas de notre poche. Pour ma part que ce soit Didier ROBERT, Pierre VERGES qui porte plainte, dans un cadre politique ils le font avec une partie de mes impôts. Et cela je crois que ce n'est pas normal. Aucun politique n'a été élu avec 100% des suffrages valablement exprimés. En fait, leur élection ne repose que sur sur 51, 52 %. Ils n'ont qu'à prendre en compte le pourcentage positif de leur élection et si c'est 52%, ils n'ont qu'à payer de leur poche les 48% de la note.
Ah j'oubliais, il a pour chaque élection environ 40% d'abstention. ce qui montre bien que ceux qui sont élus ne représentent même pas 30% de la population votante, et ceux qui ne le sont pas encore moins. En définitive, leur représentation n'est que légaliste, électoraliste, pas plus...
Maintenant il est vrai, que l'embrigadement politique, nous fait perdre notre libre -arbitre. Il faut mettre celui que l'on adule "en l'air" et si possible faire disparaître son adversaire.
Je crois que l'hôpital se fout de la charité; en quoi la politique est-elle propre? Quel politique peut
se targuer d'avoir scrupuleusement respecter la loi, son semblable, l'individu, l'être humain en quelque sorte? Qu'ont-ils fait du suffrage universel? Une victoire de la démocratie que 40% de la population délaissent.
Les titres ronflants, les promotions de l'incompétence notoire, la médiocrité mise ne avant, cela n'existe pas dans le privé, dans le monde de l'entreprise (sauf chez les entreprises inféodées à la politique, fausses factures etc..., embauches de complaisance...); dès que la politique met son nez dans les affaires: pour paraphraser, je dirais que le bonbon de 1€ coûte 5€; et il n'est pas "plus bon", même à 5€.
Ce n'est pas grave, s'il n'y a pas assez d'argent on va augmenter les impôts et certains se disent entrepreneurs, je dirais même plus: "entreprenants".
A-t-on déjà vu une entreprise en perte de vitesse qui augmente le prix de ses marchandises pour avoir des clients. Cela la politique sait le faire, un décret, un petit arrêté par ci par là et le tour est joué.
Dernière nouveauté, après la fermeture de l'ARAST, la Mairie de Saint-Denis s'occupe sérieusement des personnes âgées. C'est sans doute pour cette raison que j'ai peur de vieillir. Mais bon, si j'ai de "la chance", je n'y échapperais pas!!! Cherche DHEA déses......
Ah, la politique, par pitié,ne gère pas cité... ne vient pas me voir, marche à l'ombre, tire-toi de mon soleil...
Un contribuable qui ne baisse pas les bras, bien qu'ils lui en tombent de temps en temps.

LAPIERRE Daniel.






8.Posté par Kaserlékui le 05/07/2011 14:34
Raubert de MILTIBUS'...porte plainte ! Faut pas faire attention, notre petit lutin se prend au sérieux ! certes, ce n'est encore qu'un gosse, je vous l'accorde, mais de là, à vouloir jouer au raboteur de culasses gondolées... plus comique que lui tu meurs, et comme si cela n'était pas suffisant, notre galopin semble en jouir pleinement. Plutôt rigolo !
Cependant, vaudrait peut-être mieux pour lui qu'il s’intéressa d'abord à ses poules Adélaîdeuses, incongrues petites volailles voyageuses des temps modernes, conduites de mains de maitresse par la Révérende Tôlière Dame Flavurol dite Zézette la Frisée... ! n'en déplaise

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales