Politique

Région: "Sérieux", "rigueur" et "volontarisme" au menu des orientations budgétaires 2014

Un gros dossier a été examiné toute la journée pendant l'assemblée plénière de la Région : les orientations budgétaires. La collectivités a présenté ses axes de développement économiques et sociaux pour l'année prochaine. Si la place des Grands Chantiers est toujours aussi importante, notamment avec le lancement de la nouvelle route du littoral, la Région n'en oublie pas de donner un thème particulier à 2014. Après le tourisme, les communes et la biodiversité, l'année prochaine sera sous le sceau de la jeunesse et de la réussite. Et dans l'ensemble, les débats ont été plutôt calmes.


Région: "Sérieux", "rigueur" et "volontarisme" au menu des orientations budgétaires 2014
"Avec les orientations budgétaires (OB), la Région souhaite porter un projet ambitieux pour la Réunion dans un climat économique et social compliqué (…). En 2014, l'année sera marquée par le renforcement de la dynamique économique de la Région, par le renforcement de la politique des grands chantiers, la mise en oeuvre des chantiers de la nouvelle route du littoral (…). Mais on souhaite mettre l'accent sur la jeunesse réunionnaise. 2014 sera l'année de la jeunesse et de la réussite", lance le président de la Région, Didier Robert, en introduction des discussions sur les orientations budgétaires.

Si la jeunesse aura toute sa place l'année prochaine, avec la création d'une agence réunionnaise de la jeunesse (partenariat Etat et Conseil général) afin de "porter d'une voie unique l'ensemble de la jeunesse réunionnaise", souligne Didier Robert, la Région continue ses programmes de dynamique économique comme le plan régional d'aide aux communes ou encore le soutien aux acteurs économiques prioritaires (tourisme, numérique, pêche, énergie…).

"Nous allons renforcer les moyens d'interventions tout en veillant à rationaliser la démarche partenariale et concertée avec l'ensemble des acteurs réunionnais", précise Didier Robert.

"La Région est prise dans un effet ciseau"

Région: "Sérieux", "rigueur" et "volontarisme" au menu des orientations budgétaires 2014
En face, l'opposition est une nouvelle fois très critique sur le risque d'endettement de la Région avec la construction de la nouvelle route du littoral. "La Région est prise dans un effet ciseau. Les recettes sont inférieures aux dépenses de fonctionnement (…). Déjà en 2013, les services de la Région parlaient dans les OB 2013 d'actualiser la trajectoire d'équilibre. Il est très probable que la Région ne pourra tenir ses engagements (…). Mais c'est un rapport très bien fait et objectif, il tire plein de sonnettes d'alarme. La Région se fixe elle même une feuille de route contraignante qu'elle n'a jamais tenue", avance d'entrée de jeu la conseillère régionale de l'Alliance, Catherine Gaud.

Du côté du Parti socialiste, les critiques s'orientent vers le tourisme et l'éducation. "On ne trouve pas de cohérence dans la politique économique régionale liée au tourisme", explique Alain Télégone. Pour la majorité régionale, la politique sur le tourisme se veut au contraire cohérente. "Sur les trois dernières années, la Réunion a accueilli plus de touristes. C'est sans commune mesure par rapport aux autres années", précise Didier Robert, qui souligne tout de fois le contexte local dans lequel se trouve la Réunion. "Le contexte économique est difficile et nous ne sommes pas aidés par la situation particulière de la côte ouest de l'île", poursuit-il.

"La Région Réunion apparaît à la troisième place des régions françaises comme étant la mieux gérée"


Sur la question de l'Education, le conseiller régional, Vincent Payet, a tenu à rappeler les engagements de la collectivité avec une pointe d'ironie. "J'ai l'impression de voir le film "Un jour sans fin". L'impression de revivre tout le temps la même assemblée plénière (…). La Région a mis en place plusieurs programmes. Mettre un ordinateur par lycéen ? Oui. Réduire la fracture numérique ? Oui. Travailler avec le rectorat ? Oui. Etre précurseur sur ce secteur ? Oui", explique-t-il.

Prenant la parole à la fin des échanges, Didier Robert a tenu à répondre aux critiques et doutes formulées par l'opposition. "Vous (élus de l'Alliance ndlr) insistez dans le budget sur les clignotants au rouge, vert… alors que je m'évertue à dire le sérieux avec lequel les travaux sont menés sur les budgets. Selon un cabinet d'étude (compte public ndlr), la Région Réunion apparaît à la troisième place des régions françaises comme étant la mieux gérée avec une note de 7,3 sur 10 (…). D'autres éléments pour vous rassurer au moment d'examiner l'ensemble du budget 2014 au mois de décembre. Il est conforme à la trajectoire équilibre. Sur les trois derniers exercices nous avons conservé une marge de manœuvre de 170 à 180 millions d'euros", souligne Didier Robert.

"Nous reviendrons en décembre sur ces orientations budgétaires au moment de voter le budget 2014, toujours dans le sérieux et la rigueur mais également le volontarisme de l'action régionale", conclut le président de Région.
Jeudi 7 Novembre 2013 - 17:47
Lu 752 fois




1.Posté par citoyen le 09/11/2013 19:47
une photo qui en dit long !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales