Social

Région Réunion : Nouvelle mobilisation le 26 janvier

L'intersyndicale appelle à une nouvelle mobilisation des salariés de la Région le mardi 26 janvier prochain devant la pyramide inversée. Ils revendiquent la même chose que lors de la grève historique du 18 novembre 2009 : une revalorisation du régime indemnitaire de l'ensemble des salariés de la Région, soit 84 euros pour tous.


Les salariés de la Région, notamment les employés TOS (Techniciens, Ouvriers et de Services), se mobiliseront le 26 janvier prochain dès 7h devant la pyramide inversée. "84 euros pour tous", c'est ce que revendique l'intersyndicale (SGPEN-CGTR, UNATOS-FSU, SDU-CLIAS-FSU, INTERCO-CFDT, SAFPTR) pour l'ensemble des salariés de la Région, au lieu des 18 euros que seule l'Unsa-Sacré, "le syndicat maison", selon Pascal Gonthier de la SAFPTR, a signé au nom des autres syndicats majoritaires après la rencontre du 28 décembre 2009.

Et quelle ne fut pas la surprise de l'intersyndicale de voir dans la presse du 29 décembre 2009, que la Région annonçait qu'un accord a été signé par l'intersyndicale pour une revalorisation des indemnités de 18 euros, alors qu'elle revendique 84 euros depuis le 18 novembre 2009. "Le syndicat maison est minoritaire et n'a que trois sièges sur huit", rappelle Pascal Gonthier.

"On ne lâchera pas et on ira jusqu'au bout du bout"

Cet accord, signé par uniquement l'Unsa-Sacré, n'est évidement "pas représentatif" aux yeux de l'intersyndicale mais risque d'être malgré tout entériné lors de l'assemblée plénière prévue le 29 janvier prochain à la Région. "On ne lâchera pas et on ira jusqu'au bout du bout", avertit néanmoins Patrick Corré, de la Sgpen-CGTR.

A l'heure actuelle, la Région a consenti à une augmentation de 84 euros mensuels pour ses cadres selon l'intersyndicale. "Pourquoi ne pas faire le même effort pour les agents de catégories B et C", se demandent les responsable syndicaux. "C'est un mépris total de la catégorie C et dans une moindre mesure de la catégorie B", regrette Pascal Gonthier.

"84 euros pour tous", ce n'est qu'un début

La revendication par l'intersyndicale des "84 euros pour tous", n'est qu'un début indique l'intersyndicale. L'objectif étant un rattrapage progressif du régime indemnitaire métropolitain, dont le montant est de 272 euros mensuels.
Jeudi 21 Janvier 2010 - 17:07
Karine Maillot
Lu 1698 fois




1.Posté par JOULIA Nicole le 21/01/2010 17:40
Moi, à la place des syndicalistes de la région, j'aurais très peur des représailles que le grand timonier et ses sbires vont vouloir exercé contre eux. Quand on voit comment ses partisans de l'Alliance au conseil général ont merdé avec les 1200 salariés de l' ARAST qui n'éxigeait que leurs droits et l'application de la Loi et du code du travail, on peut douter de la volonté de Vergès de faire aboutir les revendications des salariés de la région. A moins que l'électoralisme et la crainte des électeurs ne le rende prudent et démagogue. Quand il paie par népotisme depuis 2003 le salaire de Françoise, il devrait pouvoir faire un effort électoraliste, c'est après tout l'argent des impôts !!!

Ces syndicalistes "réactionnaires" font du tord à la belle image de "communiste défenseur des travailleurs" du président Paul Vergès à l'approche des élections. Déjà qu'il est très en colère de n'avoir pas pu mettre des milliers de Réunionnais dans la rue contre Sarkozy comme il l'avait à Chamfleuri avec Raffarin et d'avoir été laisser de côté, comme sa complice Nassimah Dindar , à la salle de l'ADPE !

2.Posté par tonton paul le 21/01/2010 20:21
aret zot cirque tout le monde i coné que zot lé léléguidé popol i tien a zot comme le cospar

3.Posté par hanuman le 21/01/2010 22:20
Si La Région faisait du Social ça se saurait... Je vous propose d'aller voir du coté du Conseil Général... Oups !!! pardon
C'est quand même drôle qu'à chaque fois ce soit là où nos amis PC sont partis prenante du pouvoir.
Je pense que l'on devrait faire une maison dans laquelle on puisse lire le livre rouge, regarder une vidéo- projection du Tram - Train en pédalant sur des sièges vélo pour produire de l'énergie. Oh non ça existe déjà...

4.Posté par tos en force le 21/01/2010 22:40
je suis TOS dans un lycée du nord et la region est a coté de chez moi, je suis déja mobilisé et faisant partie de ce syndicat de la maison, je ne suivre plus notre meneur vu qu'il ne domine et gére plus rien et nous a mis dans le pétrin, je vais rejoindre le mouvement avec les autres tos de ce même syndicat et nous sommes aussi démissionnaire de ce syndicat qui est devenu trop politique.

5.Posté par piment vert le 22/01/2010 00:04
Bravo Tos en Force. Il faut du courage et vous avez raison. Retrouvez votre liberté et faites du boulot de syndicaliste. Ne cautionnez plus le syndicat maison inféodé à la pyramide inversée et qui ne veut plus rien dire.

6.Posté par olivierun le 22/01/2010 11:05
et Verges qui vient faire le malin ce matin dans la presse à propos du social mais qu'il résout d'abord les problèmes liès à son incompétence et à son manque d'écoute et de dialogue social. Une grève chez les cocos c'est quand même l'arroseur , arrosé

7.Posté par calimero le 22/01/2010 17:49
maintenant on apprend que la région va organiser une Commission Paritaire pour la promotion des agents juste avant les élections.
c'est bien la première fois que cela se passe aussi tôt.
encore une magouille pour récompenser les petits copains Sacré-unsa du DGS.
c'est trop injuste !

8.Posté par HERZOG le 23/01/2010 05:34
Corrélation ou volonté de la Région de reconnaitre son entrave à la liberté syndicale.

Depuis plusieurs jours, une rumeur circulait dans les couloirsde la Région sur "la reprise du travail" du leader carsimatique du SNAEN, en poste dans un lycée de St Pierre, sans occupé son poste depuis des années, et de surcroit, en toute illégalité.

La Direction de la Région, devant la menace de la grève du 26 janvier, avec la farouche volonté de désamorcer la bombe, tente encore une nouvelle manoeuvre.

Cela suffira t'il pour calmer la contestation. En tout cas, ce combat pour l'égalité de traitement pour les TOS mené par l'intersyndicale aura le mérite de mettre en lumière les pratiques et magouilles accordés à l'UNSA en échange de la paix social à la Région.

La Loi du 13 aout 2004 a transféré les TOS à la collectivité, on ne doit rien aux élus de la Région. Ils nous doivent la prime de 2009, et les primes IAT au même titre que les agents TOS du conseil Général

Mardi 26 janvier, "Tous ensemble" devant la Région à St Denis.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales