Politique

Région: Majorité et opposition veulent la prolongation de la prime Cospar


Région: Majorité et opposition veulent la prolongation de la prime Cospar
Le ministre du Travail, Michel Sapin, sera en visite à la Réunion dans le courant du mois de novembre. L'occasion pour les élus de la collectivité régionale de rappeler l'importance de maintenir la prime Cospar pour les travailleurs réunionnais.

Elie Hoarau, conseiller régional de l'opposition, interpelle une nouvelle fois le préfet, Jean-Luc Marx, représentant de l'Etat à la Réunion, sur la nécessité du gouvernement "d'entendre" que la suppression de cette prime affecterait le pouvoir d'achat des Réunionnais.

"La décision est connue de supprimer la prime Cospar à la fin de cette année (31 décembre ndlr). Il est important de rappeler que la prime de 50 euros est financée à hauteur de 16 euros par l'Etat, le reste (34 euros) est pris en charge par l'entreprise", rappelle en réponse Jean-Luc Marx. Avec un budget 2014 en baisse, l'Etat ne continuera pas à assurer le financement d'une partie de la prime. La balle est dans le camp des organisations syndicales et patronales dans le cadre des négociations qui se tiennent depuis quelques semaines.

L'occasion pour les élus de la collectivité d'adopter en "urgence" une motion de l'Alliance demandant le maintien de la prime Cospar à la Réunion. "Il y a une position unanime de l'assemblée sur la prime Cospar et l'urgence de trouver une solution. Nous allons demander à mettre en place un groupe d'élus des différentes composantes de l'hémicycle pour obtenir une audience lors de la visite de Sapin afin de demander à prolonger le dispositif", conclut le président de Région, Didier Robert.
Jeudi 7 Novembre 2013 - 11:53
Lu 511 fois




1.Posté par Tatave le 07/11/2013 17:59
Finalement, trés socialistes cette majorité de droite !! Facile de donner ce qui ne sort pas de leur trésorerie !! Bande de cochons gras !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales