Economie

Région/Indian Oil: Vers un complexe carburant d'importance à la Réunion?

Le 13 juin dernier, à Chennaï en Inde, la Région Réunion et Indian Oil ont signé une déclaration d'intention en vue de l'implantation de la compagnie pétrolière comme nouvel opérateur carburant à la Réunion. Objectif, faire bénéficier aux Réunionnais de carburant et de gaz moins chers. Une compagnie pétrolière qui pourrait arriver dans ses valises avec une raffinerie. La Région, quant à elle, garde l'idée de construire une nouvelle unité de stockage de carburant. Se dirige-t-on vers un grand complexe de carburant à la Réunion ?


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Hier, le président de Région, Didier Robert, donnait à la pyramide inversée une conférence de presse avec l'ensemble des acteurs économiques pour défendre la défiscalisation dans les DOM. En marge de cette conférence, nous sommes allés l'interroger sur la venue prochaine du nouvel opérateur de carburant, Indian Oil, avec lequel la Région Réunion a signé une déclaration d'intention le 13 juin dernier. "Cette déclaration d'intention est le premier acte majeur qui permet de fixer le niveau d'intervention des uns et des autres (…). Indian Oil s'engage à tout mettre en oeuvre pour que les conditions soient les plus profitables possibles à l'intérêt de la Réunion, notamment la dimension liée au coût et au tarif", explique Didier Robert. Après la déclaration, un groupe de travail doit "finaliser" un document qui sera présenté au mois d'octobre prochain en vue de définir "le niveau de responsabilité et le niveau d'engagement financier" de la Région et d'Indian Oil. "Une étape supplémentaire", souligne-t-il.

Mais d'ores et déjà, une étude est lancée pour l'implantation ou non d'une raffinerie à la Réunion. Indian Oil cherche un point de chute pour sa raffinerie avec l'intention de quadriller la zone océan Indien. Reste que le débat se pose encore entre la Réunion et l'île Maurice (Indian Oil y est déjà installé ndlr). La question environnementale aura une grande importance pour la collectivité régionale. "Il s'agit d'un enjeu d'investissement important pour la Réunion, un enjeu d'emploi important pour l'île. L'élément de garantie de sensibilité sur lequel nous sommes à la Région, est de veiller à ce que, dans l'hypothèse de l'implantation de la raffinerie, nous soyons dans une démarche la moins impactante en terme environnemental", poursuit Didier Robert.

"Il y a obligatoirement un besoin de reconfigurer l'ensemble du dispositif"

"Certains procédés existent avec un coût d'investissement plus important que sur une raffinerie classique. Un choix que nous devrons faire à un moment donné. C'est une dimension que nous avons intégré. Indian Oil est une compagnie internationale qui est engagée aussi sur la question des bio carburants et du développement durable. Ce qui est un élément important pour moi", précise Didier Robert. En clair, en fonction du prix de la raffinerie, la Région pourrait venir aider Indian Oil à s'implanter à la Réunion.

Mais la Région ne s'arrête pas là. L'idée du site de stockage supplémentaire - en plus de celui existant et contrôlé par la SRPP - est toujours dans les cartons. "Le site de stockage reste d'actualité. Deux hypothèses sont avancées. La première est d'avoir une gestion partagée de la zone de stockage actuelle pour les opérateurs existants et les nouveaux opérateurs. Mais en fonction de la situation, je n'exclue pas une zone de stockage supplémentaire à celle existante aujourd'hui. La Réunion c'est 800.000 habitants aujourd'hui et 1 million en 2020. Il y a obligatoirement un besoin de reconfigurer l'ensemble du dispositif", explique le président de Région.

Avec un besoin croissant en raison de la démographie, la Région mise, sous conditions environnementales, sur l'installation d'une raffinerie et la création d'un nouveau centre de stockage de carburant. Mais avant de voir un complexe carburant d'importance sortir de terre, il faudra obtenir l'ensemble des autorisations nécessaires à l'ouverture d'installations classées de type SEVESO (directive européenne qui impose aux États membres de l'Union européenne d'identifier les sites industriels présentant des risques d'accidents majeurs ndlr). Une procédure longue, environ deux ans, et soumise à enquête publique et avis de l'Etat.
Vendredi 21 Juin 2013 - 16:01
Lu 2194 fois




1.Posté par bravo Monsieur Robert le 21/06/2013 16:39
Bravo Monsieur Robert, les réunionnais sont avec vous

2.Posté par INQUIETANT.!! le 21/06/2013 17:25
tout les 15 jours un immeuble s'effondre en inde qui peut faire confiance a ces gens..???

3.Posté par Herve le 21/06/2013 17:50
Quel soulagement Monsieur ROBERT - je suis en admiration devant votre capacité de travail et de négociation ... pendant que d'autres s'agitent pour se donner une forme d'existence, que d'autres discours depuis des années en déblaterant y a Ka fo KON ... cabri mange salade ... mais une chose est sur vous êtes peut etre jeune mais futé et fiable dans vos engagements - vous avez annoncé la route du littoral si les jaloux ne vous mettent pas trop de bâton dans les roue les renunionnais que nous sommes aurons notre route plus sur - vous aviez annoncé les billets d'avion pour une continuité - j'en ai bénéficié pour partir voir mon garcon merci vous aviez annoncé l'ordinateur (je croyais pas trop) ma nièce l'a eu Je vous dis surtout LARGUEZ pas CONTINUEZ et n'en déplaise au incapables qui jalouse votre action foncez on sera là pour vous accompagner demain

4.Posté par newnoe le 21/06/2013 17:58
à 2 : Et tous les 15 jours combien d'immeubles ne s'effondrent pas en inde ?

5.Posté par Observateur le 21/06/2013 18:14
Il faut faire baisser le prix de l'essence, le projet de Didier Robert est excellent!

6.Posté par INQUIETANT ce mec.!! le 21/06/2013 18:45
ROBERT a les mêmes symptômes que SARKO dynamique, bling bling dépensier mais toujours l'argent des autres!!. on sait ou cet ex président de la republique nous a amener ..?? c'est vous qui voyez..???

7.Posté par JORI le 21/06/2013 20:06
Entre le cout du stockage et de la raffinerie + les taxes habituelles, ce carburant risque d'être plus cher que celui de la SRPP.MDR.

8.Posté par WQS le 21/06/2013 21:01
Ces Indiens sont infoutus de fabriquer un GO aux normes qui ne fasse pas casser les moteurs HDI.

Encore un pipeau de DR , comme ses 2000 bus , ses 10 000 emplois verts et sa route à 1,6 milliard...

Le pire c'est que ceux qui pourraient lui succéder ne valent pas mieux !

9.Posté par pour le plaisir le 21/06/2013 21:03
UNE RAFINERIE à la Réunion? sur une Ile qui n'a pas de pétrole, au milieu de l'océan indien?
Effectivement, à part a coup d'inimaginable pot de vins, le bon sens devrait éviter qu'un tas de ferraille dangereux atterrisse ici à l'heure de la transition énergétique...
...

10.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 21/06/2013 22:21
Que DR construit sa raffinerie à Maurice dans le cadre des iles Vanilles lol

11.Posté par Zafira le 21/06/2013 22:22
Heureux celui qui sait être reconnaissant envers ceux qui se défoncent pour nous apporter de solutions.
C'est une démarche intelligente qu'il faut féliciter.
C'est mieux que de subir les blocages de route et les longues ruées sur les stations, voire même les stations asséchées...
Bravo Mr Didier Robert. Bonne continuation

12.Posté par lool le 22/06/2013 08:28
Bon marché i coute cher!!!

13.Posté par Môvélang le 22/06/2013 08:42
zinfos était le seul journal ou l'on pouvait s'exprimer aussi librement qu'en france, dommage que depuis quelques temps il dérive vers la censure grave , espérons que l'on ne reviendra pas comme au temps passé!
est- ce qu'il a peu de finir comme freedom ????????????

14.Posté par kersauson (de) P. le 22/06/2013 09:30
BRAVO POST 8

faut etre taré pour travailler ek les indiens ou indonésiens

a moriiss ou je suis splomb env. 1,29€ , gasoil 1,21 CERTES
mais de TRES MAUVAISE QUALITé INTERDITE en UE ( donc à Rényon) , niveau 5 qd UE est a niveau 1

venez voir ici les bus démarrer , ils vous enviont un nuage noir en pleine tronche
et nombre de voitures tombent en rade seulement apres qqs années.

vous voulez CA ?? pour gagner qqs centimes???
supprimez les pompistes ca fera gagner 10 cents sur un litre ( ils seront indemnisés par PoleEmploi), comme en métropole.
alors même s ils se mettaient aux normes UE ca entrainerait des frais de raffinage etc qui feraient que ca couterait + cher que celle de cz vous actuel.
ROBERT ne voit pas plus loin que son nez, il traite de l'essence au prix BRUT DEPART INDE avec les indiens.

15.Posté par Arnold et Kofi... le 22/06/2013 09:51
vont être contents d'apprendre cette nouvelle!!!

16.Posté par Logique le 22/06/2013 09:56
Une rafinerie?
Chouette, du carburant moins bon et plus cher en perspective!

17.Posté par Zoé le 22/06/2013 12:12
Excellente idée, assisterons nous au retour de l'action publique qui donne la ligne de mire de l'économie (future) par des grandes infrastructures? Ce qui contraste aujourd'hui avec les relances globales par l'aide aux entreprises. (Exemple aussi de la stratégie de dubaii).
C'est ce qui permet si on se réfère au passé (exemple de relance de l'économie américaine) de dynamiser toute une économie en lui créant un avantage comparatif dans un domaine particulier lui permettant d'avoir de la croissance pour des années et créant un dynamisme par externalité positives de tout les secteurs accompagnant cette dynamique (pôle de compétitivité).
Parallèlement les théories économiques de la relance disent que si une relance doit être effectuée elle doit bien être dans une activité qui se distingue des autres en importance dans l'économie. Hors ici à la Réunion comment pouvons nous développer une activité de base de l'économie nationale quand sur le continent se construit des trains, avions et centrales nucléaires, NTIC.
Il nous faut donc si on veut trouver de l'emploi créer de toute pièce une activité de base nous permettant de créer de l'emploi durable, et bien sure le plus dur...qui a des débouchés au niveau de la zone OI.
Le Pétrole? pourquoi pas ...Mais cela nécessite des ports importants en eaux profondes, à ce tarif byebye la nouvelle route des tamarins et sans espérer avoir un port se rapprochant de ceux des continents. Je ne suis pas sure que de toute façon une telle stratégie suffira puisque derrière nos couts d'exploitation reste très élevés qui plus est extrêmement affecté par la lutte sociale des dockers. Ceci dit ça permettrait de développer parallèlement des activité de pêche industriels pour exploiter les zones de pêche des terres australes qui reste peu exploitées par nos bateaux mais pillées par les navires asiatiques dont on rapporte de temps en temps une épave qui git comme un trophée couteux dans notre port. Quid aussi de développer des énormes centrales thermohydroélectrique par l'océan en revendant l'électricité par câbles à Maurice et Madagascar? Cela assure une rente quasi inépuisable pour rentabiliser les infrastructures et à coté de ça permet de développer de activités d'élevage de poisson en bassin nécessitant des eaux froides et qualités.
Beaucoup de chose sont à faire quand on a de l'argent, mais celui-ci est éphémère, pour notre avenir il vaut mieux faire le choix de le placer dans un projet que de le gaspiller...les revenus de transfert se tarirons dans l'avenir proche, donnons nous donc la force des choix de notre avenir.

18.Posté par Blablabla le 22/06/2013 12:40
pour une carrière à La possession ou à saint Paul c'est déjà la guerre politique.
Alors dites moi quel élu acceptera une usine dangeureuse sur son territoire? Qui acceptera de subir ce que tous les habitants des zones industrielles deja exisatnte subissent ?
Encore du blabla, qui finira à la poubelle surtout quand les indiens verront le cout de la main d'oeuvre locale par rapport aux mauriciens !
Nous ne serons jamais competitifs face a nos voisins.
C'est quand même un bon coup de communication avant la vraie campagne electorale.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales