Santé

Refus de soin pour les bénéficiaires de la CMU : La Réunion pas concernée...

L'Ordre national des médecins veut être "systématiquement alerté" par l'assurance-maladie des cas de refus de soins aux patients bénéficiaires médicales de la couverture médicale universelle (CMU). A la Réunion, étant donné que la majorité des patients est couverte par la CMU, les médecins de fait, ne font pas de tri...


Refus de soin pour les bénéficiaires de la CMU : La Réunion pas concernée...
Hier, le conseil national de l'Ordre des médecins a rappelé que "refuser de soigner un patient au seul motif qu'il est bénéficiaire de la CMU-C (couverture médicale universelle complémentaire) ou lui demander un dépassement d'honoraires est inacceptable, contraire à la déontologie médicale et à la loi". C'est la deuxième fois que l'Ordre demande que soient prononcées "des sanctions financières" contre les médecins qui refusent de soigner pour un tel motif, sanctions jusqu'à maintenant refusé par le Parlement pour le moment.

Ici, rares sont les médecins qui refusent les patients bénéficiaires de la CMU, nous assure le docteur Yvan Tcheng, président du Conseil départemental de l'Ordre des médecins de la Réunion : "Aucune remarque de ce genre ne m'a jamais été émise" affirme le médecin généraliste.

Si en France, 4 millions de patients sont concernés par la CMU, ici il s'agit pratiquement de 7 patients sur 10 qui sont couverts par la couverture universelle...
Jeudi 16 Juillet 2009 - 15:16
Karine Maillot
Lu 1753 fois




1.Posté par Knock974 le 17/07/2009 06:45
Ben oui, au point que se sont des privilégiés de l'assistance médicale : rien à payer la ou la plupart des gens qui travaillent doivent s'acquitter, de forfaits, responsabilisations parcours de soins et autres vexation, c'est parfois chaud dans les salles d'attentes : c'est 52,80 pour vous madame ; et non... l'autre dame ne paye pas : elle a la CMU, elle....

2.Posté par Knock974 le 17/07/2009 06:54
Il faut poser le problème à l'envers: un autre problème qui n'est pas évoqué : la non venue de spécialistes qui ne s'installent plus parce qu'il y a trop de CMU : il ne faut pas se leurrer l'espoir de revenus est double dans le sud de la France pour une vie bien moins chère qu'ici.
Il n'y aura bientôt plus ou quasi d'ORL, de chirurgien généraux, d'obstétriciens, de neurologues... le liste s'allonge au fur et à mesure des départs à la retraite.
Reste l'hôpital, son accueil chaleureux et personnalisé, ses médecins diplômes du monde entier, aux langages parfois incompréhensibles, ses chefs de services appelés à d'autres taches.
Que va t on faire d'un CHU ici qui n'aura d'autre utilité que de pomper 25% de budget en plus sur le budget de soins des réunionnais

3.Posté par david le 17/07/2009 20:40
L'Etat est trop tolérant à l'égard des médecins-businessman, catégorie en pleine expansion.

4.Posté par olivier le 25/03/2010 17:36
Pour ceux qui dépassent de peu le seuil de bénéfice de la CMU, l'Etat a mis en place un autre dispositif d'aide : le chèque santé. Ce chèque permet de payer tout ou partie d'une complémentaire santé...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales