Economie

Réforme du permis de conduire : Pour les auto-écoles, on "brade" la sécurité routière

Tout comme les auto-écoles de l'hexagone, celles de la Réunion ont décidé de manifester leur colère face à la réforme du permis de conduire initiée par la loi Macron. Une dizaine de responsables d'auto-écoles se sont déplacés devant la préfecture de Saint-Denis pour manifester leur mécontentement et déposer une motion.


Les gérants d'auto-écoles devant la préfecture de Saint-Denis
Les gérants d'auto-écoles devant la préfecture de Saint-Denis
Un "ras-le-bol" général. C'est le sentiment dégagé par les responsables de plusieurs auto-écoles de l'île et rassemblés devant la préfecture de Saint-Denis. Un mouvement initié sur le plan national et suivi localement dans une moindre mesure. Pas d'opérations escargots, mais un "piquet" symbolique devant les instances préfectorales.

"Au mois de juillet, le gouvernement nous avait promis de nous concerter sur les réformes de l'auto-école. Mais comme d'habitude nous n'avons pas été écoutés", explique Eric Marcely, gérant d'auto-école et représentant du syndicat UNIC (Union nationale des indépendants de la conduite à la Réunion). Si les gérants se disent "favorables" à des réformes, elles ne doivent pas mettre en péril leur activité. C'est ce qui est reproché au gouvernement via la loi Macron. "On est d'accord pour les réformes, mais pas comme aujourd'hui. On ne s'attendait pas à du code en ligne, des évaluations en ligne. On est obligé de se battre", poursuit-il.

Quel impact pour ces structures ? "Avec une situation économique compliquée, cela va se traduire par des pertes d'emplois. Financièrement on ne pourra plus changer nos véhicules", ajoute Eric Marcely.

"On brade la sécurité routière"

Devant la préfecture, ces gérants n'hésitent pas à parler de "pressions" faites par les "lobbys". Dans leur viseur, ces nouvelles auto-écoles dites "numériques" qui vont proposer des évaluations et codes en ligne. "Nous n'aurons plus que de la pratique" se désole Lyne Courteau-Cazanove, responsable d'une auto-école dans l'île. Le syndicat UNIC a d'ores et déjà intenté un procès contre une de ces structures et un deuxième devrait suivre. "On brade la sécurité routière", lance-t-elle amèrement. Si ces nouvelles auto-écoles sont opérationnelles dans l'hexagone, elles n'existent par pour le moment à La Réunion.

Il est également reproché au ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, de vouloir faire passer à la "sauvette" des amendements non discutés avec les instances syndicales des auto-écoles. Résultat, les gérants ont déposé dans la matinée une motion en préfecture et entendent maintenir la pression face à l'Etat.

Quant à cette loi Macron, elle devait être soumise au vote ce mardi 10 février. Mais ce dernier a été repoussé en raison des débats qui se poursuivent sur les 200 amendements de cette loi. Les auto-écoles entendent maintenir la pression et espèrent, comme les notaires, faire reculer l'Etat sur cette réforme de leur profession réglementée.
Lundi 9 Février 2015 - 11:11
Lu 1494 fois




1.Posté par noe le 09/02/2015 12:20
Si les facteurs apprennent aux gens à conduire , le permis sera gratuit ...
C'est bien pour beaucoup d'entre nous ...
Moi , je passerai tous les permis possibles quand la loi sera votée !

2.Posté par Bran le 09/02/2015 14:51
Continuer à raconter n'importe quoi, il n'a jamais été question que les facteurs apprennent à conduire aux gens.

Il a été proposé que des fonctionnaires habilités remplacement les inspecteurs du permis de conduire pour faire passer l'épreuve du code. Où là là c'est vrai que savoir lire d'un appareil électronique requiert un haut niveau de connaissance…

3.Posté par KLD le 09/02/2015 15:42
pourquoi on brade la sécurité , on brade les marges des autoécoles peut etre , sa c'est un autre problème , mais pas la sécurité .

4.Posté par L'Ardéchoise le 09/02/2015 20:13
C'est vrai qu'il faut être timbré pour penser que les facteurs pourraient remplacer les moniteurs, sauf peut-être auprès de leurs dames de coeur lorsqu'ils sont occupés au volant....

5.Posté par Maurice BONNET PIRON le 10/02/2015 08:59
quand on voit comment les auto ecoles apprennent aux gens a conduire on se dit que cela ne pourra pas etre pire ex transformer un ceder le passage en un forcer le passage

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales