Politique

Réforme des élections: Un homme et une femme élus par canton en 2015


Réforme des élections: Un homme et une femme élus par canton en 2015
Ce mercredi, en Conseil des ministres, plusieurs projets de loi ont été présentés dans le but de réformer les élections cantonales et régionales tout en incorporant un volet sur l'intercommunalité. Avec un calendrier serré en 2014 - par la tenue des élections municipales - il a été décidé par le gouvernement de repousser les régionales et les cantonales en 2015. "Une telle concentration aurait risqué de nuire à la participation électorale", a expliqué dans un communiqué le Conseil des ministres.

Pour l'élection cantonale, il faudra désormais parler d'une élection départementale. Adieu les conseillers généraux et bonjour aux conseillers départementaux. Ces nouveaux projets de loi entérinent définitivement la réforme voulue par Nicolas Sarkozy qui prévoyait la fusion des mandats de conseiller général et régional pour donner naissance au conseiller territorial.

La nouveauté majeure du projet de loi - présenté en Conseil des ministres ce mercredi - réside dans l'apparition de la parité parmi les élus. "Un changement historique", a souligné Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, permettant de "passer de 13% de femmes dans les conseils généraux à 50 %" d'ici 2015.

Concrètement, les électeurs devront élire un binôme homme/femme par canton. Comme le nombre d'élus ne bougera pas au sein de chaque collectivité, cette réforme nécessite un redécoupage des cantons. En clair, il faudra diviser par deux le nombre de cantons existant dans chaque département. Par exemple, à la Réunion on compte 49 cantons, il devrait en rester 24 ou 25 avec deux conseillers départementaux par canton, un homme et une femme, élus dans un scrutin majoritaire à deux tours. Pour éviter un "charcutage", l'exécutif soumettra à chaque assemblée départementale le projet de redécoupage.

Les conseillers communautaires élus lors des municipales

Parmi les réformes envisagées, les conseillers de groupement de communes devront être élus par les électeurs lors des élections municipales. A la Réunion, les conseillers de groupement de communes siègent à la Cinor, Civis, Cirest… Le gouvernement entend par là "conférer une véritable légitimité démocratique aux intercommunalités".

Ces dernières jouent un rôle de plus en plus important dans la vie de la cité, se voyant déléguer les services d'assainissement ou encore de traitement des déchets par les communes. Il n'y aura pas de scrutin spécifique, les conseillers communautaires seront désignés sur chaque liste lors des municipales.

Dernière nouveauté envisagée par le gouvernement, les communes comptant 1.000 habitants au minimum pourront élire leurs conseillers municipaux à la proportionnelle. Ce mode de scrutin était jusque là réservé aux localités de plus de 3.500 habitants. Une annonce dont s'est réjoui Jacques Pélissard, le président de l'Association des maires de France : "C'est un plus pour la démocratie locale. Cela signifie une équipe, un projet, la parité, une représentation de l'opposition dans les conseils municipaux".

Ces réformes avaient été annoncées par François Hollande lors des Etats généraux de la démocratie territoriale le 5 octobre dernier.
Jeudi 29 Novembre 2012 - 16:26
Lu 1972 fois




1.Posté par noe le 29/11/2012 15:42
Un très bonne idée !
Et j'irai plus loin ...Pourquoi pas une France gouvernée par les dames ?

Les femmes au pouvoir et les hommes aux champs ....

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 29/11/2012 15:49
parité parmi les élus. "Un changement historique", a souligné Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, permettant de "passer de 13% de femmes dans les conseils généraux à 50 %"

Bravo, nous sommes satisfaits de voir que les choses bougent pour les Femmes qui clament la Parité
Mais nous attendons toujours depuis 1994 QU'ELLES SOIENT AUSSI D'ACCORD POUR LES ENFANTS... Sur ce Sujet, les Femmes comme Madame Najat Vallaud-Belkacem restent BEAUCOUP PLUS DISCRÈTES, VOIR SILENCIEUSES... Leur crédibilité passe pourtant par la...

"Pères Amor", u[les Papas sacrifiés à 90% de Nature, GENRE MASCULIN dans les JAFs]u
sous le silence complice et minable de celles et ceux qui savent tout en criant à la parité
SAUF MAIS SURTOUT PAS POUR L'ESSENTIEL .... N'est ce pas ?

"Disparité InFemme dans les Pouponnières de L'OUTREAU Mère"

3.Posté par mi ri tou seul le 29/11/2012 16:02
noe ! toujours une connerie de plus !!!!

je voudrais bien vous voir aux champs !!!!

les plantations auront le temps de crever si vous restez devant votre ordinateur toute la journée !!!!

4.Posté par Pas normal le 29/11/2012 16:03
C'est pas normal, ils ont oublié les homos dans la répartition.
Il est génial ce gouvernement de socialos

5.Posté par savapa le 29/11/2012 17:08
Il faudrait d'abord penser à supprimer cet empilage de structures qui coutent chers, et réduire le nombre d'élus. Copé et Fillon ont démontré qu'il est temps de passer à la VIème République.

6.Posté par Thierry le 29/11/2012 17:37
Désormais, le travail des élus ne sera plus plus de se bouger pour les citoyens ... mais d'élire un homme-une femme ... et VLAN le programme ... On est bien barré avec cela ... Le peuple a besoin d'amuses-gueule ... et nous (Z'élus) de leur argent ... Ah, ces romains ... Z'étaient pas couillons ... et on en connais le résultat final ...

7.Posté par PAPATANGOCHARLY le 29/11/2012 18:35
Dans l'hypothèse, d'un binôme composé de deux hommes qui fera la femme?

8.Posté par Créole normal à la mémoire longue le 29/11/2012 21:58
Si il suffisait d'un homme et une femme par double-canton pour que les choses aillent mieux ce serait formidable pour résoudre tous les problèmes de notre société. Mais au fait pourquoi un couple avec un homme et une femme ne fonctionne pas toujours si bien : divorce, et même recherche ce couple homme-homme ou femme-femme. À un vrai problème le PS a toujours une fausse solution.

9.Posté par jarod le 30/11/2012 09:14
Une féminisation de la sie de plus : j'suis pas misogyne, mais franchement si c'est pour avoir des duos de dindons et de dindes, bof.

Égalité homme femme, c'est tellement martelée que la femme finit par avoir plus de droit que l'homme. Si on peut nous encore homme de nos jours.

Quand on voit cette société ou toutes les valeurs classiques foutent le camp depuis des lustres, honnêtement je ne vois pas trop ce que cela apportera de plus. Plus de rivalités, plus d'animosité, plus de querelles, plus de séparations pour un oui ou un non.

En fait, je crois plus en la méritocratie qu'en des lois pour l'obtention d'un statut social.
Après la discriminative action, la discrimnative sexual !

C'est pas l'Homme ou la Femme (ou les homos et gouines) qui posent problème, c'est l'oublie de la valeur travail. Son dénigrement : on le voit bien, pour vivre et non survivre, vaut mieux être Femme seule, avoir un gamin tous les 3 ans de père inconnu de préférence, ou tout au moins déclaré séparé, touchée les prestations sociales, faire un peu de bénévolat dans les associations de parents d'élèves ou œuvres caritatives sectaires...que de bosser pour un malheureux smic, marier ou pacsé (un/une autre quoi) et se voir priver de tous les avantages sociaux que distillent la société d’assistanat à outrance.

Pourquoi une loi ? Aveu express qu' on est pas égaux, ils faut donc "forcer" les gens à mettre au pouvoir une femme, non parce qu'elle le mérite, de par ses qualités, son talent, son savoir, sa formation, sa culture...., mais parce qu'elle est femme ! Waouhhhh, c'est hyper logique en fait.

Déjà qu'avec tous les guignols de politocards corrompus qui nous dirigent c'est pas suffisants, on va y substituer la discrétion du choix sexuel, peu importe les qualités, ou pas de la personne. Et on appel ça le progrès ! Pour faire plaisir aux lobbies féministes et plaire à un éventail de voix plus large.

Bien sur, on dira que untelle à fait telle ou telle études, à eu telle ou telle responsabilités dans le privé. Mais qui des deux, de ce type de duo, ménera l'autre ! Car il y a toujours, et c'est naturel peu importe les lois, un meneur/une meneuse, un mené/une menée. C'est la loi naturelle des choses. Aussi vrai, que pour faire un enfant, il faut un homme ET une femme. Aussi vrai, que sur le plan purement biologique, un Homme à plus de muscle qu'une femme, Aussi si vrai qu'un homme n'engendre pas la vie, mais la détruit etc etc....

On est arrivé à une société tellement lisse, tellement politiquement correct, on ne va plus à l'affrontement physique, mais à des termes de compromis, tolérance, discutions et l'homme est desresponsabilisé, maniéré, androgyne...la femme se retrouve seule, à gérer sa maison, son foyer, ses enfants....jusqu'au jour, ou y a clash. A trop vouloir contrebalancer le patriarcat, on vire dans un espèce de matriarcat de fait. C'est bon pour personnes. C'est pour cela, qu'avec la méritocratie, au moins les rivalités et frustrations, seraient légitimes. Pas avec une énième loi féminine.

Alors peut être qu’effectivement, se mettre en couple avec qqun du même sexe que soi permet d'éviter ce genre de rivalités. J'en sais trop rien ! Je regarde autour de moi et franchement, c’est gerbant.

Un monde constitué de femme et de lopettes. Super.

De toute façon on à des machines pour labourer les champs maintenant et des drômes pour faire la guerre...bref, l'homme est un animal à détruire et au fond, inutile dans notre société actuelle si parfaite et si lisse.

Toute façon, le monde n'est plus l'affaire des politique depuis belle lurettes, mais l'affaire des financiers internationaux (Goldman-Sachs, Moody's, S&P...). Prochaine étape donc, conquérir la finance mesdames. Là, vous tiendrez tous ces mâles par les burnes. Restera plus qu'a presser !

Bref, autre sujet à quant plutôt une lois sur le non cumul des mandats. Qu'ils ou qu'elles, aillent faire un peu leur boulot pour lequel on les élit.

Bien sur, TOI femme "moderne", qui ne fera que rejetait ce type d'intervention grégaire...c'est le jeu après tout, on est là pour discuter. Mais merci d'argumenter objectivement au de là des insultes gratuites !

10.Posté par Dragonne le 30/11/2012 09:45
A une époque où l'effacement des sexes (conférer au mariage homo..) est d'actualité, raisonnez en termes d'hommes et femmes paraît dépasser. Il faut aller jusqu'au bout de la logique.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales