Politique

Réforme agricole: Thierry Robert s'abstient de voter, il s'explique

Les députés ont voté hier le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt par 332 voix pour (socialistes, écologistes, radicaux de gauche), contre 205 oppositions (UMP). L’UDI s’est quant à elle abstenue. Le texte devrait être débattu au Sénat en avril en vue d’une adoption définitive à la fin du premier semestre. Dans un communiqué, le député maire de Saint-Leu, Thierry Robert, parle d'un "texte pas à la hauteur des difficultés du monde agricole". Il y explique les raisons de son abstention :


Réforme agricole: Thierry Robert s'abstient de voter, il s'explique
"Aujourd’hui (hier), l’Assemblée nationale a voté en faveur du projet de loi d’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt présenté par le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll. Je me suis abstenu lors du vote dans l’hémicycle.

Ce texte apporte, certes, quelques améliorations dans l’organisation du secteur agricole. Cependant, il est insuffisant pour un secteur qui souffre, tant en métropole que dans les Outre-mer, et qui est stratégique pour le pays.

Je regrette notamment que le gouvernement n’ait pas entendu l’appel à un "choc de simplification" de la part du président de la République. Cela n’aurait rien coûté et aurait répondu à une attente des agriculteurs de métropole et des Outre-mer.

N’oublions pas que la France est championne en terme de contraintes et normes en tous genres. Or, le texte n’accorde pas de place aux questions de contrôles et de règlementations qui assaillent les agriculteurs.

Nous savons bien à quelles difficultés les agriculteurs doivent faire face à la Réunion, par exemple, et c’est ne pas les oublier que de s’abstenir sur ce texte jugé peu ambitieux. C’est un moyen de ne pas faire barrage à un projet qui va faciliter l’installation des jeunes agriculteurs, par exemple.

Toutefois, j'espère que le gouvernement prendra conscience des enjeux du monde agricole et ne se limitera pas à cette loi. Les Outre-mer sont oubliées et le texte ne propose rien pour protéger les agriculteurs des territoires comme la Réunion face aux importations.

Je regrette que la modernisation et la compétitivité économique des exploitations n’aient pas été au cœur de ce projet. Pour ces raisons, je me suis abstenu sur le projet de loi d’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt lors du scrutin public qui s’est tenu à l’Assemblée nationale ce jour (mardi 14 janvier, ndlr).
Mercredi 15 Janvier 2014 - 07:45
Lu 839 fois




1.Posté par quisyfrottesypique le 15/01/2014 07:52
Ce député péi nous fait encore honte en abandonnant nos agriculteurs ....
C'est un parjure de la pire espèce qui ne sait que se mettre en avant comme un gorille devant la meute de mâles !

Dire que certains l'ont élu l'autre jour !

2.Posté par Pote Paul le 15/01/2014 12:37
je pense que la position de notre député est honnête, cependant il aurait été intéressant qu'il propose des amendements dans le sens de la protection de nos territoires face aux importations qui chaque jour ramène de nouveaux parasites (viroses, insectes, champignons, ..). 11 mois sur 12 la production locale est présente à la Réunion et fait vivre 25000 personnes cela est un secteur qui marche et qui emploie qui apporte de la plus value locale et c'est un secteur stratégique pour notre territoire . Bref protégeons la capacité de production réunionnaise.

3.Posté par ti breton le 15/01/2014 14:04
abstenir c'est je suis d'accord et pas daccord signer un chèque en blanc

4.Posté par kafrinedentel le 15/01/2014 21:40
Thierry robert a proposé ZERO amendement...la gueule. Y vaut le cout l'Assemblée nationale i paye un billet en premiére po allé s'abstenir

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales