Société

Réduction du risque requin: Nouvelle phase de test pour les vigies


Réduction du risque requin: Nouvelle phase de test pour les vigies
Lancées en 2012 à l'Étang-Salé et sur la commune de Saint-Paul, puis interrompues en mai 2013 par la commission interministérielle au nom du principe de précaution, les vigies requin vont être relancées.

La Ligue Réunionnaise de surf et ses partenaires ont présenté ce jeudi 26 décembre leur ambitieux "plan vigies requin renforcées", co-financé par la Région (110.000 euros) et l'État (20.000 euros), dont l'objectif est de réduire le risque requin. En s'aidant à la fois des vigies humaines - des plongeurs en apnée - mais aussi des nouvelles technologies. Avec en ligne de mire, la perspective d'une reprise de la pratique du surf sécurisée, alors que les écoles de surf de l'île sont toujours à l'arrêt, crise requin oblige.

"Renforcer l'ancien concept de vigie"

Ce plan "vigies requin renforcées" souhaite ainsi combler les failles remarquées lors de la première élaboration du système des vigies, qui rappelons-le, n'existe nul-part ailleurs et constitue donc une première mondiale. La vulnérabilité des vigies en cas d'attaque avait notamment poussé l'État à mettre son veto. C'est donc "une remise à plat" qui a été effectuée pendant plusieurs mois.

"L’objectif de ce dispositif sous-marin d’observation et de détection est de renforcer l’ancien concept de vigie, qui était jusqu’en mai dernier la seule mesure de sécurisation opérationnelle", rappelle Eric Sparton, le président de la Ligue Réunionnaise de surf. Les nouvelles technologies viendront ainsi en aide aux vigies dans leur sécurisation du spot de surf.

Ce dispositif, qui est entré dans sa phase de pré-test à la mi-décembre, doit toutefois être validé scientifiquement, par l'IRD, pour être définitivement lancé. Des tests sur le terrain auront lieu sur les spots de Saint-Paul, Saint-Leu, Saint-Pierre et Saint-Joseph durant les mois de février-mars-avril 2014. Un rapport final sur l'efficacité du dispositif sera dévoilé au mois de juin 2013. Une coordinatrice scientifique, Juliette Robert, assurera le bon déroulement de l’évaluation, qui durera donc six mois.

"Dans le système français, il faut beaucoup réfléchir avant d'agir"

"L'objectif sera de prouver scientifiquement s'il y a une efficacité des vigies dans la manière de surveiller la colonne d'eau et d'alerter en cas de présence de requin. Mais également de prouver l'efficacité de l'effet répulsif des vigies sur un requin qui va venir en approche sur un sport de surf", explique Antonin Blaison, spécialiste du comportement des requins à l'IRD.

Cette nouvelle phase d'évaluation d'un dispositif qui a pour certains déjà fait ces preuves (dans 77% des cas, aucun requin marqué n'a été détecté par les vigies lors des surveillances effectuées, ndlr) ne fait pas que des heureux dans le monde du surf, Eric Sparton en a bien conscience : "On est dans un système français. Et vous savez dans le système français, il faut beaucoup réfléchir avant d'agir. Cela irrite beaucoup de monde, et je les comprends, mais ce système nous impose la validation scientifique. On est dans cette phase de validation pour que cela s'applique ensuite sur du long terme".

"Il n' y a pas de solution miracle. Le risque est avéré et on ne va pas faire courir des risques inutiles aux vigies requin. Il y a une dizaine d'observations de squales chaque mois à La Réunion ", indique pour sa part Chantal Ambroise, sous-préfète de La Réunion, qui appelle les usagers  à la patience: "Je ne suis pas venue pour annoncer la levée de l'arrêté préfectoral" qui interdit la baignade et les activités nautiques en dehors du lagon et des zones surveillées. Ni une date pour le lancement de ce plan vigies requin renforcées, d'ailleurs...

Mode d’organisation spatiale d’une surveillance des vigies requin après valdiation scientifique (doc : LRS)
Mode d’organisation spatiale d’une surveillance des vigies requin après valdiation scientifique (doc : LRS)
Concrètement, en quoi consiste ce plan ?

C'est un plan de protection harmonisé sous forme de "rideaux", intégrant moyens humains et technologiques, qu'a présenté la Ligue Réunionnaise de Surf. L'objectif étant de créer une barrière de protection entre les surfeurs et les requins.

Le déroulement de ce plan s'opérera en trois phases :

Phase I - Apport d’un soutien technologique (aide à la détection, soutien de la répulsion) corolaire de la phase d’évaluation scientifique (validation de notre capacité à sécuriser ponctuellement des sites de pratique).

Seront utilisées notamment des perches munies de caméras grand angle/haute définition immergée, fixées sur des embarcations légères et maniables, type kayak biplaces. Chaque binôme de vigies serait ainsi protégé par un binôme à bord d'une embarcation légère.

@Ligue Réunionnaise de Surf
@Ligue Réunionnaise de Surf
Phase II - Tests de sécurisation pérenne (systèmes technologiques ponctuellement à demeure) de zones d’activités nautiques (validation de dispositifs de protection fixes et évolution des rôles des vigies).

L'objectif est de protéger l’activité sous-marine des vigies avec un rideau vidéo assisté d’un logiciel de reconnaissance. Le système permettrait de contrôler un grand nombre de caméras avec un opérateur formé à l’utilisation du logiciel de reconnaissance vidéo. Le système test pourrait comprendre de 4 à 20 caméras (longueur de zone surveillée = potentiellement de 40 à 200m) sur "corps morts" ou "tortillons" reliés à la berge par un câble dédié à l’alimentation et au retour de données spécialement conçu à cet effet.

@Ligue Réunionnaise de Surf
@Ligue Réunionnaise de Surf
Phase III - Sécurisation permanente de sites de pratiques et de zones de baignade avec le soutien des collectivités locales concernées (pérennisation des systèmes technologiques et des postes des vigies dans leurs nouvelles responsabilités).

Faire évoluer ce dispositif vers une installation pérenne sur un site choisi pour sa pertinence par rapport aux problèmes possibles et pour le soutien de la collectivité qui l’administre.


@Ligue Réunionnaise de Surf
@Ligue Réunionnaise de Surf
"C'est un dispositif qui pourrait, à terme, montrer que La Réunion a trouvé un système qui pourrait être décliné sur d'autres territoires dans le monde", a pour sa part commenté Fabienne Couapel Sauret, vice-présidente de la Région en charge du dossier requins.

La Ligue Réunionnaise de surf table sur une mis en service pérenne et durable des vigies requin renforcées pour l'année 2015. "La vision à moyen et à long terme du projet est de préfigurer une solution de sécurisation pérenne des zones d’activités nautiques afin que chaque usager et chaque collectivité puissent bénéficier des dispositifs mis en place par la Ligue de Surf", conclut Eric Sparton, qui se dit "optimiste" sur la mise en application de son plan.
Jeudi 26 Décembre 2013 - 16:23
Lu 7683 fois




1.Posté par bowling for columbine le 26/12/2013 16:39
ca ressemble aux murs de defense en israel ou dans une base de sous marin nucleaire de james bond. Si c'etait gratuit ca serait seulement ridicule. Mais là, c'est surréaliste.

2.Posté par Paul le pêcheur le 26/12/2013 17:35
c'est tellement débile ! mobilisé tant de monde pour un poisson qui pullule sur nos côtes ! Et si une vigie se fait bouffer, on fait quoi ? on reprend tout à 0 ! et on dépense encore de l'argent inutilement. La seule solution viable et efficace c'est la pêche !

3.Posté par homme libre qui cherie la mer le 26/12/2013 17:47
il faut laisser l'océan aux braves et aux requins. Les tafioles doivent rester avec les enfants dans le lagon

4.Posté par Anti menteur le 26/12/2013 17:49
L'IRD et Blaison....rien que de lire ces deux noms ça énerve.

5.Posté par Anti menteur le 26/12/2013 17:50
Autant d'argent pour ça...ce serait plus simple de pécher régulièrement comme l'a fait le gouvernement Seychellois....0 attaques depuis 3 ans. DE la pèche régulière CQFD

6.Posté par Pas de ciguatera le 26/12/2013 18:01
Une pratique toute simple, peu coûteuse : la reprise de la pêche artisanale de requins bouledogues et tigres pour commercialisation.
Cela se faisait avant. Qu'on recommence.

7.Posté par stephane le 26/12/2013 18:05
Il parait que la NASA est prête à aider, au cas où.

C'est quoi ce qu'ils fument pour inventer de tels plans ? faites tourner les gars, ça a l'air sérieux ....

8.Posté par Allé marché don... le 26/12/2013 18:18
Donc le surf réunionnais dépend dorénavant de l'IRD.
Les pécheurs de sub alias association de réduction du risque requin sont achetés depuis longtemps....pas bouger surtout pas critiquer....NUL

9.Posté par Axel Ardan le 26/12/2013 20:16
@6 : Ce n'est pas interdit de pécher le requin.

10.Posté par PPDA974 le 27/12/2013 00:10
Il est surtout regrettable de lire que le journaliste ne pose pas 1 seul fois de vraies questions,comme par ex : pourquoi le conseil régional finance-t-il uniquement ce projet à 80%, alors que tous les autres projets ne peuvent espérer au mieux que 30% ? Ou encore, pourquoi demander aux autres porteurs de projet de trouver 1 commune pour participer à l'expérimentation, pour, au final, valider un projet auquel aucune commune ne participera ? N'est-ce pas un peu prématuré de parler de vendre ce projet à l'étranger, alors qui n'a apparemment pas encore convaincu localement ?

11.Posté par Vos paupières sont lourdes le 27/12/2013 06:16
ZzzzzzzZZZzzzzz...
Un peu de poudre de perlinpinpin, un saupoudrage de technologie, un semblant de gestion fine de la crise requin, et le tour est joué.
Refuser l'évidente régulation d'une population dense et agressive est aller droit dans le mur. QU'ON LES PECHE!

12.Posté par Godzilla le 27/12/2013 15:02
" qu'on les pêche ..." ; " la seule solution c'est la pêche ..."

Depuis le temps qu'on peut pêcher et vendre les requins du large (mako, longimane ...), vous voyez beaucoup de requin sur les étals, vous ??
Le requin ne se vend pas bien, et on voit mal pourquoi ça serait différent pour les tigres et bouledogues.

Maintenant rien ne vous empêche d'aller en pêcher et de les bouffer entre vous, en famille ; la seule chose qu'on vous interdit c'est de les vendre au public, c'est tout.
En vérité ce que vous voulez, c'est que les contribuables vous subventionnent pour les pêcher.
Et le jour où il y aura 10 ou 20 morts, dont des enfants, pour cause de ciguatera, vous irez encore pleurer devant la préfecture et accuser l'état d'être responsable ?? Vous brandirez encore vos panneaux "Protèz nout zanfan" ??

On aurait du peut-être autoriser les surfeurs à s'armer pour se défendre en cas d'attaque. La solution la moins chère et la plus évidente à mon avis. Pas de massacre d'innocents, pas d'argent public jeté par les fenêtres (je parle des vigies et des prélèvements pour étude ciguatérique).

13.Posté par africa addio le 27/12/2013 15:36
un jet ski en patrouille sur le spot équipé avec un bon sonar, un détecteur de poissons...ce serait déjà très bien ...mais pas possible cause réserve marine, alors on sort les kayaks et les caméras !

14.Posté par chick974 le 29/12/2013 10:37
Je trouve fabuleux l'ensemble des commentaires. Vraiment

- Pour ceux qui proposent la pêche ( Godzilla, Vos paupières sont lourdes, Pas de ciguatera, Anti menteur, Paul le pêcheur) êtes vous déjà aller pêcher du requin ? Sur quel bateau ? Quand ? Combien en avez vous pêché ? Ou ce n'est qu'un délire, assis dans votre canapé, bière à la main, à refaire l'histoire sans bouger votre boyo du petit confort de la case. Godzilla s'en sort bien dans le post n°12. Mais qu'est ce que tu fais toi?????? "Paul le pêcheur" lire le zafair jusqu'au bout, ou va comprendre pour le vigie attaqué. As tu mobilisé tes copains pêcheurs pour une campagne de pêche au requin ? Ce que je trouve débile, c'est de ne rien faire, et faire l'inspecteur des travaux finis.

- Pour "Allé marché don..." : la facilité de dire que tous vous êtes achetés. Qu'est ce que tu proposes? Monte ton projet, soit concret, présente le, défends le, et là ou va arrête oute ladi lafé.Tu comprendras peut-être que personne n'achète personne. Viens avec un dossier, c'est tout.

- Stephane : arrête fumer...ou cause pou ou, non ? Que proposes tu ? Que fais tu ? Concrètement, as tu fait une proposition à la NASA ? L' a t elle acceptée ? Ou bien ou moucate pou moucater avec un joint dan out bec zoizo. Ou na point rien pou fait. Je te propose de me faire remonter ton analyse de la situation risque requin, et un plan de réduction.

- Pour "homme libre qui chérie la mer" : toi au moins tu proposes...je te propose moi aussi de laisser tous les chiens errants libres de vivre. Ils ont le droit de vivre aussi. Le rouge de fond, le thon, la daurade...ils ont le droit d'être libres aussi. Les chats, les rats, les moustiques, les merles maurice, libres, tous libres, ils ont le droit de vivre aussi...le tafiole, à la case, bouge pu.

- Pour "bowling for columbine" : toi t'es la bête, James Bond pour quelques GoPro, un zodiac, et deux kayaks. On ne regarde pas le même 007. Tu dois passer beaucoup de temps devant ta TV Full HD, couplée à ton Home Cinéma High Tech et le son qui tue...Mais propose un dossier ficelé, et je te jure que je donne l'autorisation à la Rédaction de Zinfos974 de te donner mon mail. Si tu passes du temps à commenter les propositions des autres, sur le meilleur site d'infos de la place, c'est que tu as un peu de temps à consacrer à la réduction du risque requin. Prends ton temps "bowling..." pends ton temps. j'attends tes analyses sur papier...du concret quoi.

Enfin pour tous, je suis preneur de projets écrits, testés, pour toutes aides à cette problématique, vraiment. Ne pas se tromper, la présentation du dispositif n'a que seul objectif la surveillance/sécurisation de la pratique de toutes les activités nautiques, y compris la baignade de vos enfants. Point. Le rôle d'une Ligue sportive, n'est pas de pêcher, mais sécuriser son activité. Il ne faut pas mélanger les prérogatives des uns et des autres.

En attendant vos propositions finalisées par document écrit.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales