Société

Rectorat : "L'ouverture et la fermeture des écoles sont de la responsabilité des communes"


Rectorat : "L'ouverture et la fermeture des écoles sont de la responsabilité des communes"
Le rectorat de la Réunion a pris position suite à l'annonce d'hier soir, faite par le président de l'AMDR (Association des maires de la Réunion) et maire de la Possession Roland Robert, de ne pas assurer la rentrée scolaire de jeudi prochain dans les établissements du premier degré en raison de la baisse des contrats aidés.

Le rectorat a "pris acte" du report annoncé de la rentrée scolaire, tout en se dédouanant de toute responsabilité face à cette situation.

"Je prends acte de la décision de l'association des maires quant au report de la rentrée scolaire à une date ultérieure. Les contrats aidés dont il est question ne relèvent pas de l'Éducation nationale.

L'ouverture et la fermeture des écoles sont de la responsabilité des communes. Nous espérons que la rentrée se fera dès que possible et ce dans les meilleures conditions
", a expliqué le recteur de la Réunion Mostafa Fourar.
Mardi 14 Août 2012 - 12:11
Lu 1312 fois




1.Posté par Jeff le 14/08/2012 13:27
Ben oui, il a raison le ministe, mais il met les maires en difficulté. La quastion pour les maires est : maintenant comment acheter les voix?

Surtout qu'ils ont tout fait pour faire voter molasson, faisant croire que c'était le vierge de Lourde c'est-à-dire le roi des miracles.

Les socialos se sont toujours foutu de la gueule du peuple, ils le prouvent une fois de plus. Reste plus que le lèche-cul ex-repris de justice, le rigolo de Saint -Denis qui brosse molasson dans le sens du poil des fois qu'il pourrait avoir un ministère.

Va falloir réinventer celui des pots de vin façon ni vue ni connu, y'a plus que cela.

2.Posté par Charly le 14/08/2012 14:20
Franchement ...
quel bordel !
Voila quand même, quitte à faire hurler, des gens qui sont privilégiés
Je peux comprendre qu'ils puissent avoir des problèmes, mais ne leur en déplaise, votre mission ( et vous l'avez choisie) est l'instruction, l'éducation de notre jeunesse donc notre avenir. Le plus terrible dans cette affaire là c'est qu'ils enseignent "l'abolitions des privilèges".
Ca donne envie de remettre la Guillotine à l'ordre du jour. Administrativement parlant...

3.Posté par noe le 14/08/2012 14:32
Le Recteur a raison ...Le maire ouvre ou n'ouvre pas les écoles par mesure de sécurité ...
Les enfants du 1er degré sont trop petits pour qu'on les laisse sans surveillance , sans soins , dans un milieu sale rempli de microbes , un milieu qui n'a pas été nettoyé par manque de personnel ...

bien répondu M. le Recteur !

4.Posté par Bravo Sin-Dni le 14/08/2012 14:47
Que certains prennent exemple sur le maire de Saint-Denis, car avec plus de 80 écoles il est capable d'assurer la rentrée et de redéployer son personnel. ce que d'autres ne sont pas capables de faire car ils ont bouffé comme des morfals leur quota de contrats aidés et pire les employés communaux qu'ils ont en très grand nombre ne les obéiraient pas dans le cadre d'un redéploiement! au final, les forcer signifieraient perdre des voix sûres, enchainées...
Qu'on arrête de parler de Mr Annette comme repris de justice, il a payé sa dette et aujourd'hui il fait la démonstration de son souci du bien être et de l'épanouissement de tous ses administrés à commencer par les plus petits, les enfants!

5.Posté par VIGILANCE DONCl!!.. le 14/08/2012 15:50
les autres maires seraient ils devenus incompétents a ce point !!, il faut que la population se réveille une fois pour toute ,?

6.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 14/08/2012 16:08
Le rectorat de la Réunion a pris position... Ouarf...
Mostafa Fourar prenant position...! Non sans blague, Vous y croyez vous ?
il a du attendre avec engouasse le positionnement du Ministère, et l'annonce de sa prochaine délocalisation en même temps, le pauvre garçon subventionné et faussement mielleux ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales