Social

Recrutement externe, dialogue social inexistant... Le feu couve à la CGSS

Le feu couve à la Sécurité sociale de la Réunion et les syndicats le font savoir après avoir alerté les médias, hier, en dénonçant le recrutement "déguisé" d'un cadre externe venu en mission accompagnement sur la branche recouvrement.

Pour l'intersyndicale (CFDT/CFE-CGC/CFTC/CGT-FO/CGTR/SUD/UNSA) c'est la "goute d'eau qui fait déborder le vase". Elle dénonce un dialogue social "inexistant", des agents à bout de souffle… La menace d'une grève se précise.


Recrutement externe, dialogue social inexistant... Le feu couve à la CGSS
Mardi, l'intersyndicale avait claqué la porte d'une réunion des délégués du personnel en prenant connaissance d'une note de service annonçant l'arrivée d'une "mission d'accompagnement sur la branche recouvrement" d'un cadre supérieur de la CGSS extérieur à la Réunion. "Un recrutement déguisé", lâchent en choeur les membres de l'intersyndicale. "Pour nous il s'agit d'une mise sous tutelle de la branche recouvrement", lâche Louise Hoarau, délégué syndicale CFDT à la CGSS.

Cette branche, qui compte 3 départements (Gestion des Comptes Cotisants / Recouvrement Contentieux / Contrôle Employeurs) et emploie environ 140 personnes, n'a pas vu ses comptes "validés" depuis 2010 par l'ACOSS (Agence centrale des organismes de sécurité sociale : un organisme qui assure la gestion de la trésorerie du régime général de la sécurité sociale), selon l'intersyndicale. "Si l'ACOSS a relevé des dysfonctionnements, il faut qu'elle déclenche une inspection auprès de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales)", ajoute-t-elle.

D'où la "désagréable" impression d'être mis sous "tutelle" en faisant venir quelqu'un de l'extérieur, doublé d'un "sentiment de voir une opération de copinage". "Les agents sont à bout de souffle. Il y a du retard dans les dossiers et on ne compte plus les heures supplémentaires prévues jusqu'à la fin de l'année. Pendant ce temps-là on recrute un accompagnant pour la direction", dénoncent les délégués syndicaux. L'intersyndicale va plus loin : "En recrutant ce cadre on aurait pu embaucher 5 ou 6 agents pour aider les agents. On demande un pilote dans l'avion".

"On prend les Réunionnais pour des couillons"

Elle pointe du doigt également des problèmes informatiques à répétition qui entrainent des situations délicates. "On a eu un problème informatique. Sur la régularisation de 8.000 dossiers on s'est rendu compte que 4.000 d'entre elles étaient fausses. Ce qui entraine des coûts importants pour remédier à ce souci et des cotisants passablement énervés", ajoute-t-elle.

Au-delà de toutes ces doléances, l'intersyndicale réclame qu'un dialogue soit "établi" entre la direction et le personnel. "Il n'y a plus de dialogue avec la direction. Notre directeur est continuellement absent et constamment remplacé par le secrétaire général qui ne peut pas prendre les décisions", regrette Roland Bax, délégué syndical à l'UNSA. "On méprise les syndicats et le personnel, et on prend les Réunionnais pour des couillons. Il est loin le temps de la république bananière", ajoute de son côté Louise Hoarau

La colère gronde à la CGSS et la menace d'une grève est agitée. "On évoque la possibilité d'un débrayage. Les agents sont très mécontents", précise l'intersyndicale. En 2009, une grève d'un mois avait été fortement suivie par le personnel. Elle avait provoqué de grosses difficultés lors du règlement des frais de santé, notamment chez les professionnels de santé. "On sait que les instances politiques, publiques et économiques ne veulent pas d'une nouvelle grève à la CGSS. On attend des réponses", conclut-elle. Les voilà prévenues.
Jeudi 25 Octobre 2012 - 07:00
Lu 2363 fois




1.Posté par zorro le 25/10/2012 07:21
La mode actuelle est à la xénophobie.
Elle se porte avec manches longues et front bien bas.

2.Posté par D.R. le 25/10/2012 08:08
Depuis la mise en place du R.S.I. par notre cher ex-président, c'est le grand foutoir!

Le système informatique (qui est métropolitain je précise, alors qu'avant tout était géré en local) cause d'énormes soucis en générant des erreurs sur quasiment tous les dossiers, lorsqu'il ne les rejette pas tout simplement. On aura beau vouloir augmenter l'effectif, faire venir Tartempion de métropole, ça continuera à ne pas fonctionner!

Donc à la CGSS, ils peuvent s'agiter encore et encore, le problème ne sera pas résolu d'ici la...

3.Posté par lilou le 25/10/2012 09:42
A la CGSS, c'est une quantité ahurissante de cadres supérieurs Ibien payés et INCOMPETENTS qui ne servent à RIEN. A côté de ça, vous avez les petits agents qui sont pressés comme des citrons et souffrent, se font agresser par les assurés, croulent sur les dossiers en retard.
Le salaire de ce cadre embauché par copinage va gagner 7000€ et aurait pu financer 5 agents, c'est honteux.
La politique de la CGSS : on n'avance pas avec des diplômes mais selon l'ancienneté et le copinage, ce qui fait qu'on a des cadres supérieurs sans formation, sans qualification, sans diplôme et c'est dramatique car il ne s'y connaissent RIEN.
A côté de ça, les nouveaux recrus, des jeunes bardés de diplômes sont supervisés par des cadres INCOMPETENTS.
Quand reconnaitra t-on les DIPLOMES et les compétences à la CGSS pour que ça puisse fonctionner ? Il faut faire sauter toute cette hiérarchie qui ne vient travailler (quand ils viennent .... ce qui est rare) que pour chercher leur paye.

4.Posté par Sur rémunérés le 25/10/2012 09:51
Toujours à pleurer ceux là
Il faut savoir qu'ils ont la surrem et sont payés 14 mois par an
Depuis l'informatique ce sont les médecins pharmaciens et autres praticiens qui font le boulot par télétraitement.
A quoi servent ils et pourquoi en demandent ils toujours plus ?
Il suffit d'augmenter nos cotistions pour encore mieux les payer

Arrêtez de vous fiche du monde

5.Posté par mi marche ec Melenchon le 25/10/2012 10:11
recrutement externe et recrutement local uniquement sur parrainage. Combien de concours truqués à l'oral pour embaucher le "fils de", le "cousin de"?

ils osnt bien gentils les syndicat, mais si c'est pour cautionner l’inégalité des chances en les diplomés locaux, ils peuvent se rhabiller.

6.Posté par audrey le 25/10/2012 10:48
moi sa fai plus d'un mois que j'atttend le traitement de mon dossier pour la CMU, en attendant j'ai pas interet a tomber malade!!!!quel rapidité tssss!!!!

7.Posté par Gvar le 25/10/2012 12:16
@Audrey : Vous me semblez pas très bien renseignée et un poil impatiente. Un dossier CMU se fait en moyenne en environ 3 mois. Si vous en avez déjà ras-le-bol vous êtes mal barrée...

8.Posté par audrey le 25/10/2012 14:25
on ma dit que sa prendrait un mois et demi et oui j'en ai deja marre vous trouvez cela normal vous? ma mere a vecu 9 ans en metropole et quand elle est retournée dans les années 90 avec moi tout bébé en un instant son dossier a été transferé et tout était dans l'ordre alors qu'elle venait a peine d'arriver sur l'ile!!!de nos jours les organismes sont tres lents!!!!j'ai ma cousine elle est de retour a la reunion depui juillet son dossier n'a pas encore été transféré depuis tout ce temps de plus elle a des problemes de santé qui pourraient devenir tres graves elle attend toujours son dossier medical!!!inadmissible!

9.Posté par indigné le 25/10/2012 20:44
quelque soit la branche concernée maladie, retraite, recouvrement c'est toujours la même histoire. l'ère du "tout statistique sans moyens parce que ça fait joli de parler stat en hauts lieux à Paris" fait que ce sont toujours les mêmes citrons ( agents d'exécution et petits cadres de proximité et agents de terrain ) qui sont pressés pour alimenter les ratio permettant aux cadres de direction de toucher leur prime astronomique. Pendant que les cadres de direction sont en mission, voyage ... ils mettent une pression folle sur les cadres de proximité qui répercutent cette pression sur les agents. A cela il faut rajouter la colère et la pression des assurés mécontents ( ce qui peut se comprendre vu la détérioration de la qualité du service public : plate forme téléphonique inopérationnelle, retard de traitement de dossier dépassant l'année, absence de réponse, erreurs à répétition). Dans quelque temps on risque d'entendre parler "du syndrome sécurité sociale" ( dépression, AVC, cancers à répétition ....) après le syndrome France Télécom ( suicide ). Alors qu'ils recrutent un cadre métropolitain n'est pas le problème majeur à mon sens, les syndicats devraient plutot s'attacher à défendre l'intégrité physique de ses agents en souffrance et totalement démunis face à ces situations.

10.Posté par tindetin le 06/05/2013 09:03
Principe de Peter
Le Principe de Peter, également appelé « syndrome de la promotion Focus » de Laurence J. Peter et Raymond Hull, est un principe relatif à l'organisation hiérarchique.
Selon ce principe, « tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence maximal ».
Il est suivi du « Corollaire de Peter » :
« Avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité. »

Cela definit exactement ce qui se passe à la CGSS. je comprends mieux maintenant.
En attendant ces incompétents nous envoie des mises en demeure avec des sommes hallucinantes réclamées...
Et c'est à moi de prouver qu'ils se trompent.
C'est le monde à l'envers, je vais devoir faire leur travail en + ????
Il sont impossible à joindre au tél. à se demander si il y à qqun qui travail dans cette caisse de m....

On s'étonne que la france aille mal, mais avec des fonctionnaires incompétents à ce point ; je comprends mieux....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales