Politique

Recrutement des attachés territoriaux : Et les lauréats sont...


 
L'épisode du recrutement des 20 attachés territoriaux vient de se conclure cet après-midi au Conseil général. Un épisode qui aura duré près de six mois et eu le mérite de faire couler beaucoup d'encre… que ce soit pour les lauréats du concours d'attachés territoriaux (exclus de ce recrutement), des jeunes Réunionnais sur-diplômés mais sans emploi, ou encore des opposants à la politique jugée "clientéliste" menée par Nassimah Dindar à quelques mois des élections. Mais les grands vainqueurs d'aujourd'hui sont ceux qui font partie des 20 lauréats et endossent désormais leurs costumes d'attachés territoriaux.

Il faut dire que l'ouverture de ces 20 postes n'a pas été une mince affaire pour le Conseil général et sa présidente, Nassimah Dindar, qui avait essuyé un premier refus de la part de la Préfecture, une collectivité territoriale étant tenue de recruter des lauréats aux concours de la fonction publique en cas de créations de postes.

Dans l'hémicycle du Conseil général, l'officialisation de leur recrutement c'est fait par la voix d'Ibrahim Dindar, vice-président d'un Département qui a permis à ces jeunes de "franchir un obstacle" important dans leur parcours professionnel. "Le Conseil général a répondu aux angoisses des diplômés. Nous avons créé des postes spécifiques à cette opération. Il ne s'agit pas de postes de fonctionnaires pérennes mais d'une opération de pied à l'étrier, pour plus d'espoir, pour plus de solidarité entre ceux qui ont un emploi et ceux qui n'en ont pas", explique Ibrahim Dindar.

Une opération renouvelée l'année prochaine

Les heureux élu(e)s auront droit à un contrat d'un an non-renouvelable, auquel se greffe une préparation aux différents concours de la fonction publique.

Pour les "autres", les recalés, le Département se servira des CV des diplômés reçus en entretien individuel pour alimenter "un vivier" auquel le Conseil général aura recours, en cas de besoin, pour effectuer un remplacement dans les catégories B ou C. "En cas de défection ou de remplacement à faire au sein de l'entreprise départementale, il va de soit que nous "taperons" dans ce vivier", promet le vice-président du Département.

Enfin, si certains candidats n'ont pas eu la chance de se présenter cette année, le Département devrait remettre en place ce dispositif et offrir à d'autres jeunes Réunionnais une "chance" d'accéder à la fonction publique. Cette année, 678 candidats avaient postulés à l'annonce du Conseil général, un nombre de candidats importants symptomatique d'un véritable malaise au sein de la société réunionnaise.
Vendredi 2 Septembre 2011 - 17:22
Lu 3311 fois




1.Posté par ti fiy la le 02/09/2011 18:37
J'aurais aimé pouvoir croire que ce ne sont pas les fils et filles de... qui ont été retenus et que ce sont bien ceux qui se sont démarqués par leur CV, leur cursus, leurs capacités; leurs ambitions de carrière qui occuperont les postes... mais je ne suis pas dupe... pauvres diplômés, élites de la Réunion, que je respecte, mais je regrette qu'on puisse les blouser ainsi sans état d'âme...

2.Posté par observateur le 02/09/2011 19:01
je compte sur zinfo pour avoir plus d'éléments sur les critères de selection des 40. fils ou filles de qui?
tonton en politique ou pas? et surtout les CV des 20. il ne faut pas oublier que des milliers de jeunes sortent de l'université de la run avec des +'4 ou 5 tous les ans.bravo aux méritants

3.Posté par AVATAR le 02/09/2011 19:17
JE prend le pari que l ensemble des embauchés on un lien avec les elus du cg et mister dindar sachant qu il ne vaut plus rien sur le terrain avec son DS qu il va dissoudre pour faire un medlé avec j hadere de la presidente et les modos et tous les petit assoc cé lui lors du dernier reunion de DS qui la annoncé et une bonne parti des adherents son deja avec erika et orphé il ne croit plus en lui il veut que des sous pour son partis qu il es le seul candidat quand il vaut plus rien il se colle a la presidente cé celle qui peut encore le sauvé gino n es plus bon cetait son sauveur en 2008

4.Posté par Le Troll velu 974 le 02/09/2011 19:46
Mais qu'attendent ces jeunes sur diplômés pour créer leur propre entreprise et ainsi pouvoir embaucher d'autres diplômés réunionnais !! Ils pourrait ainsi se faire plaisir et dire merde a ces institutions publiques qui ne savent pas apprécier leur valeur !!

5.Posté par Môvélang le 02/09/2011 22:06
Il ne faut plus laisser Mme DINDAR décider , le pôle emploi un organisme neutre aurait pu mettre son nez la dedans

je pari que les 20 candidats choisis ont un lien avec des élus

en espérant, si elle recommence il faut absolument avoir des jurys extérieurs pas des amis de Mme DINDAR

qu'est ce qu'ils attendent les 680 autres candidats qui sont restés sur le carreau pour voir un tit coup comment a été fait la sélection ?

6.Posté par AhAhAh le 03/09/2011 05:36
20 diplômés dont l'ambition est de ne rien faire dans la vie...quel mérite!

7.Posté par elik974 le 03/09/2011 11:35
les attachés recrutés sur concours auront toujours une plus grande légitimité...

8.Posté par noir marron le 04/09/2011 10:38
Une escroquerie. Les lauréats du concours non recrutés et EXCLUS. Il n'y a que dans notre île qu'on voit une chose pareille, le clientélisme comme mode de gestion au grand jour ! La présidente de l'INJUSTICE.

9.Posté par ndldlp le 04/09/2011 19:22
quelle connerie. c'est dit, redit.
fallait plutôt les faire recruter par la mairie de paris..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales