Société

Récifs artificiels : La bonne période pour voir de beaux spectacles

Après les trois sites de récifs artificiels installés sur 15 mètres de fond en 2002 par une entreprise du Comité régional de pêche, la colonisation des quatre nouveaux sites de la baie de la Possession, ainsi que ceux du Port et de Saint-Leu se poursuit. Mis en place en novembre 2008 et confectionnés à partir de vieux poteaux électrique d'EDF, ces habitats intermédiaires attirent un afflux de poissons diverses et notamment commerciaux. C'est la bonne période pour les plongeurs qui souhaitent nager parmi les "ti jaunes", les beau-clairs, les cochers... ou encore les ptéroïs dit "poisson larmé" dont il faut se méfier.


De décembre à juin, un grand nombre de poissons juvéniles vient coloniser les récifs artificiels de la baie de la Possession, du Port et de Saint-Leu. Les quatre nouveaux sites installés en novembre 2008 à la Possession attirent essentiellement des espèces de fond qui viennent renforcer les peuplements des habitats naturels aux alentours.

Un dispositif qui a fait ses preuves au vu du concentré de poissons lors de la période de reproduction où les espèces prolifèrent. Chaque année, de décembre à mars, ce sont de beaux spectacles que les passionnés peuvent admirer dans la baie de la Possession, au Port et à Saint-Leu. De juin à septembre, les espèces migrent au large.

Baie de la Possession : Afflux de petits poissons, des beau-clairs et des
Baie de la Possession : Afflux de petits poissons, des beau-clairs et des
Dispositif "imprévisible et aléatoire"

Le fonctionnement des récifs artificiels est très "imprévisible et aléatoire", précise Mathieu Pinault, chef de projet à Pareto (Conseil et ingénierie de l'environnement) et étudiant en biologie éco-récifal. "Les résultats sont différents en fonction des endroits. Il y a des effets migratoires selon les saisons", sans compter les phénomènes naturels comme la houle et les cyclones qui nettoient tout sur leurs passages.

Baie de la Possession :
Baie de la Possession :
Dispositif du Port médiocre

Le site du Port est utilisé à l'agrégation des petits pélagiques, notamment les pêches-cavales, destinés à la pêche pour les DCP (Dispositifs de concentration de poissons). "C'est une opération qui ne fonctionne pas très bien, à cause des événements de houles successifs qui ont arraché les structures agrégatives", indique Mathieu Pinault.

Le Port : Des cochers et des ptéroïs dit
Le Port : Des cochers et des ptéroïs dit
Un habitat intermédiaire pour les poissons d'intérêt commercial

Le site de Saint-Leu fonctionne beaucoup mieux que celui du Port et a pour objectif d'attirer les poissons commerciaux tels que les pêche-cavales, les mérous et les ludjans. Leur concentration est exceptionnelle. "La pêche a un impact très fort sur les stocks de poissons. Ceux-là sont principalement concernés par les récifs artificiels soit 70% des abondances et 80% de la biomasse recensée sur les sites", observe Mathieu Pinault.

Saint-Leu : Un mérou
Saint-Leu : Un mérou
Un dispositif fragile

Cinq récifs artificiels installés en 1998 ont été détruits par le cyclone Gamède en février 2007. Ces habitats intermédiaires qui entrent dans le cadre du projet Corail (COlonisation de Récifs Artificiels à l'Ile de La Réunion 2007) sont donc fragiles mais nécessaires et représentent plusieurs dizaines de milliers d'euros d'investissement chaque année. Ce sont quand même pas moins de 180 espèces qui sont suivies sur l'ensemble des sites mais "d'autres espèces sont encore à répertorier dans les années à venir, probablement plusieurs centaines", conclut Mathieu Pinault.

Saint-Leu : Des pêches-cavales
Saint-Leu : Des pêches-cavales

Baie de la Possession : Stade de développement avancé des cochers (8cm), et quelques petits chirurgiens
Baie de la Possession : Stade de développement avancé des cochers (8cm), et quelques petits chirurgiens
Lundi 25 Janvier 2010 - 14:27
Karine Maillot
Lu 3209 fois




1.Posté par Commentaire le 25/01/2010 17:45

C'est dommage que l'article ne fasse pas référence à la règlementation "pêche" sur les récifs artificiels (arrêté préfectoral): interdit aux plaisanciers, autorisés aux pros (pêche mitraillette pour appâts) de 15h30 à 9h30 le lendemain, et donc accessible aux plongeurs entre temps (après 9h30 et jusqu'à 15h30, (f. arrêté modificatifs ci-joints)... surtout que l'article les y incite fortement!

2.Posté par Coo2gle le 25/01/2010 18:43

Dépêchez-vous, car de toute façon, dans quelques années, il n'y aura plus rien à voir : le lagon, et au-delà la mer, seront un désert.

3.Posté par bruce le 28/09/2012 22:11

tiens? en 2012 le comité des peches a oublié de denoncer son garde manger à requin? il prefere accuser les bouées de la reserve marine?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 14:19 St-Paul : Le Rondathlon fête sa 4e édition