Faits-divers

Recherches en mer à St-Leu : "Ce qui pouvait être raisonnablement fait a été fait"


Le directeur du CROSS répond indirectement à la famille du pêcheur
Le directeur du CROSS répond indirectement à la famille du pêcheur
Suspendues mardi en fin d'après-midi, les recherches pour retrouver Jean-Michel Zulmée, ce pêcheur à la gaulette disparu dans les vagues de la Pointe au Sel mardi, ont repris ce matin.

Ce sont des plongeurs de la gendarmerie maritime et la brigade nautique du SDIS qui se sont relayés à l'aplomb de la chute du malheureux. Sur les rochers, c'est une patrouille qui scrutait le plan d'eau.

"Elles n'ont rien donné", déclare Nicolas Le Bianic, directeur du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage.

"La houle s'est amortie comparé à hier et encore plus par rapport à avant-hier", complète-t-il. Selon le CROSS, ce n'est pas une éventuelle pression exercée par la famille du pêcheur qui a contraint les sauveteurs à reprendre des recherches interrompues mardi soir. Le directeur du CROSS écarte cette lecture des événements: "Ce qui pouvait être raisonnablement fait a été fait, tant sur l'eau que dans les airs mardi. De plus, les choses ont été faites rapidement".

Après l'urgence du sauvetage qui a nécessité une prise de risque évidente, "maintenant, nous sommes plus entrés dans une phase de suivi des opérations, mais clairement à la recherche d'un corps", affirme-t-il. Nicolas Le Bianic évoque aussi la mise en danger inutile des sauveteurs avec des creux de 4 à 5 mètres en face de cette falaise d'où a chuté le pêcheur.

Cet après-midi, les recherches ont été de nouveau arrêtées.
Jeudi 27 Juin 2013 - 15:10
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 624 fois




1.Posté par C''est moi le 27/06/2013 16:46
Il faut faire payer les familles de ces irresponsables qui pêchent les pieds dans l'eau avec de la houle., c'est comme pour les surfeurs attaqués le matin de bonne heure ou le soir tard.
La zoreil qui s'est faite emporter à Manapany, ne connaissait pas les dangers de la houle, les réunionnais, connaissent eux, et il n'y a pas besoin d'alerte forte houle pour comprendre les risques de se tenir trop prés des vagues. Sinon a part ça condoléances a la famille.

2.Posté par môvélang le 27/06/2013 21:27
moi je pense que thierry robert devrait pondre un arrêté pour que les pêcheurs aillent capturer les houles à des fins de recherche de ciguatera, en attendant que l’état indemnise les familles et construit une barrière de protection

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales