Faits-divers

Recherche de débris: L'Etat s'y prend mal, selon Xavier Tytelman

​Alors que la battue se poursuit sur la côte Est de l’île, Zinfos974 a souhaité recueillir l’avis d’un spécialiste de la sécurité aérienne et ancien patrouilleur de la Marine nationale, Xavier Tytelman, sur les moyens déployés pour rechercher de nouveaux débris pouvant provenir du vol MH370.
Xavier Tytelman était d’ailleurs l’un des premiers à reconnaître la "très forte similitude" entre l'objet découvert par Johnny Bègue et un flaperon de Boeing 777.
Selon lui, les appareils mobilisés ne sont pas les plus adaptés à cette mission.


Zinfos974 : Quel est votre avis sur la recherche de nouveaux débris qui se déroule actuellement dans l’Est de la Réunion ?

Xavier Tytelman : Selon moi, le dispositif est mauvais. Les appareils mobilisés ne sont pas adaptés à des recherches maritimes. Si la mer est calme, il faut chercher au radar. Si elle est agitée, il faut un avion qui peut descendre entre 300 et 500 pieds, et un autre qui peut aller jusqu’à 100 pieds en cas de doute. Or, le Casa ne peut descendre en-deçà de 300 pieds. D’autre part, l’équipage n’est absolument pas formé pour ce genre de mission.

Zinfos974 : Quelles sont les chances de retrouver une autre partie de l’avion ?

Xavier Tytelman : On a déjà eu un coup de bol monstrueux de retrouver ce flaperon ! Dans le pattern, c’est-à-dire la zone à investiguer, les recherches se font en zigzag entre des points espacés les uns des autres. Ça peut être très long et ne rien donner. Des bouées larguées à 100m d’écart peuvent par exemple finir à 8.000 km l’une de l’autre, selon la direction que chacune prend. Peut-être qu’on ne trouvera rien d’autre à la Réunion, parce qu’il n’y a peut-être plus rien à chercher dans cette zone.

Zinfos974 : Comment auriez-vous procédé ?

Xavier Tytelman : Je pense que le Falcon et l’Antlantic 2 sont les deux seuls appareils capables de remplir cette mission. Non seulement ils sont équipés d’un radar, mais ils ont d’autres atouts. Le premier peut voler très vite, le second pendant environ 2 heures. Ils sont utilisés sur tous les modes d’opérations mais beaucoup sollicités, et ce, même dans d’autres pays. On est dans une période de "surchauffe", je ne suis pas sûr qu’ils soient disponibles. Quoiqu’il en soit, la France et l’Australie ne doivent pas être les seuls pays à organiser ces recherches.

Zinfos 974 : Maurice et les Maldives se sont aussi lancés dans la recherche de débris…

Xavier Tytelman : Oui, mais ils sont eux aussi limités.

Xavier Tytelman : Quel est votre théorie sur la disparition du vol MH370 ? Et quelles sont les hypothèses à exclure ?

Zinfos974 : Je suis certain – à 99% - que le suicide du commandant de bord est à l’origine de la disparition. Ce qui est scientifiquement connu et prouvé par des données, c'est que l’avion a bien passé la frontière malaisienne. Mais il n'est jamais entré en contact avec le Vietnam. La personne qui se trouvait aux commandes a selon moi volontairement éteint le transpondeur, le système permettant d’être détecté par les contrôleurs civils, pour rendre le Boeing 777 invisible. Il ne peut pas s’agir d’une panne électrique car des pings – bien que vides - continuaient à être envoyés. Si l’avion a cessé d’être invisible des contrôleurs aériens, il ne l'était cependant pas des radars militaires. Selon leurs données, l’avion a soudainement changé de direction, pour monter très haut, et a volé exactement sur la frontière aérienne des deux pays. Les militaires, qui ne se sont pas sentis "agressés" parce que l’avion n’est pas dans leur zone, mais juste à la limite, ne se sont pas inquiétés de sa présence. Un incendie ou une dépressurisation ne peuvent pas être à l'origine de ce changement d’altitude et de cette trajectoire bien particulière. C’est une action humaine et délibérée.

Plus d’infos sur : http://www.blog-peuravion.com
Mardi 11 Août 2015 - 17:18
GG
Lu 2137 fois




1.Posté par Galet la mer le 11/08/2015 18:50
Avec les satellites qu'il y a sur nos têtes et les sous marins dans l'océan, ils ne savent rien sur cette avion? J'ai des doutes. Les recherches restent superficielles.

2.Posté par tanguy47 le 11/08/2015 20:43
avec les satellites ils arrivent à repérer les plantations de cannabis dans les propriétés privées et pourquoi pas repérer des débris en mer ??????

3.Posté par Galet la mer le 11/08/2015 21:53
Il y a certainement des angles morts

4.Posté par Marie le 11/08/2015 22:15
Peut être qu'il est encastré quelque part sous une grotte mais s'il a été pulvérisé il ne doit rester que des débris....

5.Posté par josetre le 11/08/2015 20:02
il y a parfois des suicides forcés, je crois.

6.Posté par li le 11/08/2015 23:04
Le yellow submarine?

7.Posté par Nul ! le 12/08/2015 07:36
Pour 500$ d'abonnement mensuel par avion, les compagnies aériennes bénéficient d'un géolocalisation par gps qui fonctionne dans toutes circonstances. Alors pourquoi déployer des moyens de recherche après accident qui coûtent plusieurs centaines de millions d'€ et ne pas adopter, voir même obliger ce dispositif ? Incroyable !

8.Posté par Techer le 12/08/2015 09:44
N'oublions pas que aprés le 11 septempre les américains a opter pour un projet de prise de commande d'avion a distance,et que dans cet avions il avais 20 chinois avec un projet de rendre les avions invisible et c'était du concré,mais aussi que le premier ministres malaysien et partis joué au golf avec barak obbama,d'ailleur c'est le seul a avoir eu se priviléges.C'est simple il l'ont descendu cet avion car il ne voulait pas que les projet des chinois soit oppérationnel,car trop dangereux pour eux!!!

9.Posté par JMR974 le 12/08/2015 12:23
Je suis étonné, et même stupéfait, que le profiteur-opportuniste local, j'ai nommé le patron de Pardon, n'ait pas encore fait imprimer des T'shirts et des sacs avec un flapperon de B777, marqué Malysian Airlines, avec la date du crash.
Et dans un même ordre d'idée, je suggère que le hideux "drapeau" réyonné conçu par un esprit quelque peu dérangé (tant sur le plan politique qu'esthétique) soit vite remplacé par un drapeau français avec en plein centre un flapperon de B777 qui illustrerait bien la Réunion nombriliste, mais la Réunion dans la France (et non dans Cuba ou l'ex-URSS).

10.Posté par Tonton le 12/08/2015 13:38
Pas étonnant.
Ca fait des décades que l'Etat nous envoi des "Préféts" surqualifiés - qui ne souhaitent qu'une chose:
- de passer des vacances tranquilles sous les cocotiers - et qu'il n'y a pas un truc hors de leur champ de competance se produira: tel que: de requins - des cyclones - ciguaterra sur les Comores, voir meme un front froid venant d'Antarctique - ou pire: une eruption volcanique !

Ils nous envoient sans cesse des gars sans aucune qualification dans ces matieres - pas étonnant qu'ils ne connaissent rien de tout de tous ces phénomènes, par consequance: ils interdisent tout, à tous, et n'importe quoli =>C' EST INTERDIT - LAISSEZ MOI TRANQUILLES PENDANT MES 2 ANS DE VACANCES CHEZ VOUS ! Arretez de bouger, respirer, laisser moi faire mon travaille (sic: Boucan Canot) tranquillement et taisez vous - terrez vous chez vous et surtout ne sortez plus !

Et maintenant il y a encore "un" qui arrive avec des "courants marins". Merde, c'est grave.

11.Posté par Brin z'herbe le 12/08/2015 21:04
Y a pas un truc machin russe qui prenait de beaux clichés de notre île de là haut à un moment donné? Il y a sûrement de beaux clichés de nos rivages avec des débris.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales