Economie

Réchauffement : Les plages de Maurice risquent de disparaître


Réchauffement : Les plages de Maurice risquent de disparaître
Le réchauffement de la planète est aujourd'hui une certitude.

Un des signes les plus parlants est la fonte de la banquise. Celle-ci, normalement, fond en été et se reforme en hiver. Mais au fil des ans, elle est de moins en moins importante. D’ici quelques années, "entre cinq et moins de dix ans", l’Arctique pourrait devenir un océan sans glace l’été, souligne Jay Zwally, un scientifique de la NASA. "Cela signifie que le réchauffement du climat devient plus important et plus rapide que les modèles ne le prédisent actuellement, et personne n’a encore réellement pris en compte ce changement".

A Maurice, on commence à prendre conscience du problème de la montée des eaux qu'entrainera cette fonte des glaces. D'autant que le relief relativement plat de l'île rend les conséquences proportionnellement plus graves qu'à La Réunion, par exemple.

Selon un rapport publié récemment, en marge de la réunion du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat, le rythme annuel de la fonte des glaciers a doublé depuis l’an 2000, et pourrait entraîner une hausse d'un demi-mètre du niveau de la mer d'ici 2100, affectant tous les terrains situés à moins de 10m d'altitude.

Conséquences selon le journal Le Mauricien : une bonne partie du littoral de l'île sera recouvert par la mer, avec à la clé la disparition des plages (fleuron du tourisme mauricien et principale industrie de l'île...) et un déplacement massif de la population vers l'intérieur du territoire. Les ressources agricoles diminueront également fortement, les maladies virales augmenteront et l’eau potable se fera rare.

Selon Toolseeram Ramjeawon, professeur à l’université de Maurice et consultant au ministère de l’Environnement, "on sait que la mer monte de trois millimètres par an et le GIEC annonce que cette tendance s’accélère".

Selon le GIEC, le niveau de la mer aurait augmenté de 17 cm au cours du 20ème siècle et pourrait s’élever de 18 à 59 cm au cours des 100 prochaines années.

L’océanographe Vassen Kauppaymuthoo est inquiet pour les zones littorales de Maurice : "A moins d’une éruption volcanique massive créant un effondrement général, Maurice n’est pas appelée à disparaître sous l’effet du relèvement du niveau de la mer". Il ajoute cependant que "la zone située sous les dix mètres d’altitude est la plus directement menacée à court terme". En effet, si le niveau de la mer doit augmenter, les parties peu élevées de l’île seraient fortement menacées par les flots. "Les zones de basses altitudes telles que Grand-Baie, Péreybère ou encore Flic-en-Flac, verront un risque accru d’inondation et de pénétration de l’eau de mer", explique l’océanographe. En d’autres termes, c’est la zone côtière de notre île qui sera affectée. Plages et pas géométriques seront rayés de la carte. "J’estime qu’environ 200 km des 321 km de notre littoral sont sérieusement menacés à cause du relèvement du niveau de la mer et ils le seront encore plus durant les années à venir", ajoute Vassen Kauppaymuthoo.

Une situation qui ne sera pas sans conséquences. Ainsi, la disparition d’une partie des zones côtières signifie déplacement de la population, problèmes d’infrastructure, mais aussi infiltration de l’eau de mer dans les sols.

"La montée des eaux engendre une pénétration de l’eau salée sur les terres, ce qui va affecter les nappes phréatiques", souligne Prem Saddul.

Une telle situation a déjà été observée à Madagascar. "Dans certaines régions, il y a une "salinisation” (infiltration de l’eau salée dans les sols) de la nappe phréatique", explique José Rakotomanjaka, expert en changement climatique pour la COI à Madagascar. "Il y a des conséquences sur la population, sur les récoltes et sur l’élevage", ajoute-t-il.
Mardi 16 Septembre 2008 - 10:03
Pierrot Dupuy
Lu 1340 fois




1.Posté par ElGeko le 16/09/2008 17:45
Et les Maldives seront rayées de la carte, elles.
Et les côtes actuelles de la France, de l'Europe, et du reste du monde, seront entièrement redessinées.
Et le Bangladesh, déjà pas terriblement favorisé de nos jours, comme pays, sera, lui aussi, dans une merde noire...

Bref, je vous le dis: on va tous mourir.

De toutes façons, au train où ça va, le meilleur systeme de civilisation du monde moderne, j'ai nommé le capitalisme, nous aura tous ruinés, donc... les vacances à Maurice ne profiteront plus à grand monde.

2.Posté par Pierrot Dupuy le 16/09/2008 18:04
"Halte au feu" entre coquesigru et ElGeko...
Sinon, je censure tous les posts où vous parlez l'un de l'autre... lol
Serrez-vous la main, et on n'en parle plus... Ok?
A la limite, je vous invite tous les deux à boire un café au siège de Zinfos974 pour faire la paix, ok? lol

3.Posté par ElGeko le 16/09/2008 21:02

Moi, je suis d'accord... (...)

4.Posté par Fabienne couapel-sauret le 16/09/2008 22:58

Et pourquoi pas un pique nique dans l'ouest avec tous les "bloggeurs" ? Il ne faut pas être sélectif !

5.Posté par Pierre Ulrich le 16/09/2008 23:10
Moi je suis partant si vous emmenez le champagne! lol :D

6.Posté par charly le 17/09/2008 05:41
Moi je suis partant pour le pic-nic des blogueur.
Exellente idée.
Mais plutot à la Plaine des Cafres, en bord de mer ça me met la trouille

Amicalement
Charly

7.Posté par Coquesigru le 17/09/2008 07:16
Moi, je suis d'accord aussi

8.Posté par charly le 17/09/2008 07:47
Bon ben voila,
Il n'y a plus qu'a se mettre d'accord sur la date et le lieu.
Comme quoi de la discussion surgit la lumière ; l'idée me plait beaucoup.
Je propose mettre à disposition mon jardin ici, (50 personnes pas de problème)
Un cochon de lait grillé,
Gigot d'agneau,
Riz, grains, la sauce y pik lo bec,
Pour le champagne vous vous débrouillez...
Ah, oui j'oubliais, tête de veau pour Cambronne
Non je plaisante Cambronne !

Amicalement
Charly


9.Posté par djelal le 17/09/2008 09:24
Wohaow !

J'ai manqué un post !
On parle de pic nic !

Hé ! coquesigru et ElGeko encore une petit engueulade et on va en séminaire à Maurice ! sur une plage tant qu'il y en a encore ! :o))
Les pauvres, rigolez pas, ils n'ont que ça. Et encore je préfère de loin notre littorale et même nos plages.

Bien d'accord Charly les hauts c'est beau aussi

A bientôt

10.Posté par Coquesigru le 17/09/2008 11:11
Comme tu dis djelal, ya des hauts et ya des bas et peu m'importe, c'est comme avec mon copain d 'antilogue (je viens del'inventer) a qui je n'en veux absolument pas, bien au contraire, ce serait triste si on était toujours d'accord.

L'essentiel est que l'on dise ce que l'on sait aux autres de faire le tri.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales