Société

Réaménagement de Grand-Anse : l’ACSP fait plier la Civis

Après quatre années de procédure, l'association citoyenne de Saint-Pierre a fait plier la Civis et la commune de Petite-Île dans l'affaire du réaménagement de Grand-Anse. Le tribunal administratif a rendu son jugement et abrogé l'arrêt du 20 mars 2007 qui autorisait le début des travaux sur le site.


Réaménagement de Grand-Anse : l’ACSP fait plier la Civis
 
L’association citoyenne de Saint-Pierre (ACSP) a gagné la procédure qui l’opposait à la Civis dans le cadre du réaménagement de Grand-Anse. Le tribunal administratif a finalement donné raison à l’ACSP après plus de quatre ans de procédure.

Le jugement intervenu mercredi dernier est sans équivoque puisque l’arrêté du 20 mars 2007, par lequel le préfet autorisait la réalisation des travaux, a été abrogé et la Civis devra déposer une nouvelle demande d’autorisation si elle souhaite réaliser un nouveau projet d’aménagement. "Du fait de l'abrogation de l’arrêté préfectoral du 20 mars 2007, tout chantier qu’entreprendrait la Civis sur Grand-Anse à partir de ce 13 juillet, serait illégal", précise l’association sur son site internet.

Une pétition de 11.000 signatures

Cette décision était attendue puisqu’au début du mois de mai le tribunal administratif avait, une première fois, suspendu l'exécution de l'arrêté du 20 mars 2007. Cette décision faisait suite à un référé de l’association, une démarche visant à suspendre en urgence les travaux qui avaient débuté.

Cette décision de justice apparaît comme un camouflet pour la Civis et la commune de Petite-Île alors que les travaux avaient débuté malgré une pétition qui comptait plus de 11.000 signatures.

Pour Gaêtan Hoarau, le président de l’association, il s’agit d’une victoire historique "pour le respect de notre patrimoine naturel et le refus de toute privatisation du site de Grand-Anse au symbole fort de mixité et de cohésion sociale". Selon lui, "on ne peut aménager un site naturel touristique majeur de la Réunion, sans l’adhésion de la population".
Lundi 18 Juillet 2011 - 10:07
Lilian Cornu
Lu 1654 fois




1.Posté par CITOYENS VIGILANST!!! le 18/07/2011 12:47
quel gachis, que de temps perdu et les deniers public avec pour payer ces avocats boeing, encore cette fumeuse CIVIS dont certain élu récidive ils n'ont toujours pas compris qu'un aménagement sur un site pareil ne peut être fait sans l'adhésion de la population!!!. il est urgent qu'il soit fiché!.

2.Posté par feuille de route le 18/07/2011 15:11
Le saboteur Ramoune doit arreter ses conneries s'il ne veut pas que les fonds européens echappent aux entreprises réunionnaises. Voici sa feuille de route pour grand anse:

- il doit prendre un arrêté sur l’utilisation du site et le faire respecter avec les policiers municipaux qu'il va embaucher (c'est bon pour créer des emplois): pas de groupe électrogène, pas de sono intempestive.
- Pour raison humanitaire les commerces doivent etre limités a 3 pour les commerçants existants.
- Ils devront être de petite taille, reculés du bord de mer et regroupés pres du parking ou pourquoi pas en haut de la route.
- les commerces auront un cahier des charges pour eviter les sandwich au gras sans pour autant servir la soupe de l'hotel de luxe
- Les coins feux pour les marmites cary devront restés là ou ils sont.
- le muret en beton devant la piscine doit etre demolis
- il replantera des lataniers, des vacoas sur la plage et surtout là ou la semac a deboisé
- l'eclairage sera revu plus discret et moins energitivores
- les toilettes seront budgetisées avec un gardien et du pq comme à st pierre





3.Posté par Elo le 18/07/2011 15:32
Bonne nouvelle car pour avoir vécu mes plus beaux moments d'enfance dans ce petit coin deparadis, quel brise coeur quand j'y suis retournée récemment pour un pique nique. L'endroit était totalement délabré... J'espère que Grand'Anse va redevenir ce qu'elle était à ses grandes heures et que la population sera plus respectueuse de ce site magique !

4.Posté par VIGILANCE DONC!!!. le 18/07/2011 16:53
grand BRAVO à L'ASSOCIATION CITOYENNE DE ST PIERRE pour sa vigilance et ses combats pour la protection et surtout la sauvegarde de nos derniers espaces naturels encore public!!!.

5.Posté par Ti colon le 19/07/2011 04:25
Et VLAN passe moi l'eponge, le TA n'est à priori donc pas à la botte des politiques. Mais quelle galére pour reconnaitre la vérité et l'évidence.
Les politiques ont l'art du camouflage et des actions biaisées.
Ils savent caresser dans le sens du poil qui les interesse, mais là à priori le Tangue ne s'est pas laissé faire.
Bravo à L'ACSP, une plaque devrait étre déposer pour que tous les pique niqueurs sachent à qui il doivent d'etre encore entrain de se détendre sur un des plus beaux sites cotier de l'ile.
Je partage entiérement les conclusions de Feuille de route.
Le créole de base doit pouvoir manger( proprement) face à l'océan.

6.Posté par vers un délabrement ! le 19/07/2011 16:49
Mais Elo, c'est parce que le site est délabré que des travaux allait être entrepris !! cette endroit va être deux fois plus délabré !! merci qui ?? merci l'ACSP !!!

7.Posté par reflechir le 19/07/2011 17:22
qui gère le site? ramoune et la civis? qui est donc responsable du délabrement? qui a laissé faire n'importe quoi?
alors justement bravo l'acsp vous avez raison de faire reprendre à zero le projet car un bon projet est un projet qui s'élabore d'abord en écoutant les utilisateurs du site. il est temps que la civis et ramoune écoutent mieux, surtout ramoune qui s'est fait élire sur la colère contre le projet 2007 et qui a trahi ensuite

8.Posté par créole le 19/07/2011 17:27
Immense Merci à l'ACSP car "des aires de pique-nique déplacées vers l'arrière-plage", ça on veut pas!! On veut notre pique-nique créole en famille devant la mer. Merci d'avoir défendu notre tradition!!! Et on veut pas non plus de plage privée sur notre grande anse!!!

9.Posté par ACSP le 19/07/2011 22:34
Un grand MERCI à toutes celles et ceux qui ont soutenu cette action très difficile et à la durée exceptionnellement longue, et menée sans moyens financiers.. Les habitants de la Réunion ne sont pas aussi bêtes que certain(e)s élu(e)s peuvent le penser, et cette VICTOIRE HISTORIQUE peut servir d’EXEMPLE pour donner envie aux citoyennes et citoyens de s’impliquer et réagir face à des projets qui ne respectent ni notre environnement ni le domaine public, lors de projets coûteux utilisant de l'argent public issu des contribuables.
- En donnant un petit peu de son temps sur les sujets qui vous intéressent, en se regroupant, on devient plus fort. Bien sûr, on ne peut tout faire, aussi il est important de mutualiser les efforts et de pouvoir rémunérer l’aide juridique qui est essentielle et qui ne peut en permanence être bénévole.
- Toutes les personnes qui ont lu l'article 2 de l'arrêté préfectoral du 20 mars 2007 ont compris pourquoi son abrogation était nécessaire.
- Préserver le patrimoine naturel pour toutes et tous, sans privatisation. Nou lé kapab ! Nous en sommes capables ! Yes we can !
- Fidèle à la transparence, vous pouvez lire sur notre blog la décision du Tribunal administratif de la Réunion.
- Historique de cette action exceptionnelle sur : http://citoyennedestpierre.viabloga.com/actualites_petition.shtml

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales