Courrier des lecteurs

Réaction du Crapa à l’arrêté préfectoral concernant la sauvegarde des pétrels


Réaction du Crapa à l’arrêté préfectoral concernant la sauvegarde des pétrels
Nous ne pouvons que réagir vivement après avoir lu l’article dans Le Quotidien "préservation de la biodiversité".

Il expose l’arrêté préfectoral du 6 février 2017 autorisant, pour la sauvegarde du Pétrel noir de Bourbon, oiseau endémique de l’île et en grand danger d’extinction :

        -  L’euthanasie sur place des chats capturés dans les hauts,
        -  L’utilisation de pièges mortels,
        -  L’utilisation d’appâts empoisonnés.

En août 2016, le CRAPA avait été invité, avec d’autres associations de protection
animale, à une réunion pour obtenir, entre autres, notre aval pour une euthanasie
sur place des chats harets, demande à laquelle nous n’avons pas donné suite.

Nous avons bien sûr demandé de gérer en premier lieu la situation des chats en
zone urbaine et péri-urbaine d’où sont issus les chats harets et également
d’envisager la stérilisation plutôt que l’euthanasie de ces chats.

Lors de cette réunion, il n’a jamais été évoqué l’emploi de pièges mortels pas plus
que l’emploi d’appâts empoisonnés. Même en "frappes chirurgicales", ces
méthodes ne sont pas acceptables.
 
CRAPA (Collectif Réunionnais d’Assistance et de Protection des Animaux)
Mardi 14 Février 2017 - 16:21
Lu 618 fois




1.Posté par Choupette le 15/02/2017 11:51

C'est quoi ces méthodes de brutes épaisses ???

"Euthanasier" les chats sur place ???!!! C'est-à-dire leur loger une balle dans la tête ?

Ils devraient essayer sur leur personne pour voir si ça marche, d'abord.

Ou alors disposer des appâts empoisonnés ?!
C'est pas plutôt une méthode rapide pour éradiquer toute la faune dans les hauts ?

Franchement.

2.Posté par Ellbé le 15/02/2017 14:31

Vous trouvez préférable que ces chats soient descendus trimballés en cage dans les bas pour de toute manière être euthanasiés ? C'est-à-dire prolonger leurs souffrance pour la même issue fatale ? Quelle alternative valable est proposée ? Aucune. Ces chats sont devenus des nuisibles, alors on en fait quoi, en attendant que des mesures efficaces de stérilisations massives soient prises ? Des chats non redevenus sauvages sont déjà euthanasiés à tour de bras dans les fourrières, vous croyez qu'il y a de la place pour les chats harets ? La réponse est non, malheureusement. J'ai adhèré au CRAPA, je suis extrêmement sensible à la cause animale mais là je ne suis pas d'accord avec cette protestation stérile. Bien sûr que c'est cruel pour ces pauvres chats victimes de l'indifférence humaine, mais que faire d'autre ? Moi je n'ai pas de suggestion.

3.Posté par Choupette le 16/02/2017 18:18

2.Posté par Ellbé

A la place de faire des cartons sur les chats abandonnés, je propose d'euthanasier leurs propriétaires.

Voilà.

4.Posté par polo974 le 17/02/2017 08:01

Il parait que le chat a le même goût que le lapin...

Ouvrons la chasse aux chats sauvages. ça donnera une bouffée d'air aux tangues.

5.Posté par Pamphlétaire le 17/02/2017 16:54

Il n'y a pas d'autres chats à fouetter?

Avoir d'autres chats à fouetter, d'autres affaires en tête, plus importantes.

Pour ma part, dites-le-vous bien, j'ai d'autres chats à fouetter que d'aller me ruer sous les chars !…
Céline, Guignol's band, p. 313.

Il se demanda s'il ne ferait pas mieux de descendre carrément dans les rues par quelque escalier intérieur. « Et puis, après ? se dit-il. En admettant même que les fous qui m'ont poursuivi aient désormais d'autres chats à fouetter, ce qui n'est pas sûr, je vais être en plein dans la mélasse. »
Jean Giono, le Hussard sur le toit, p. 135.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >