Société

Rassemblement aux Brisants : Un hommage et des attentes

300 personnes étaient rassemblées aux Brisants cet après-midi pour rendre hommage au bodyboarder tué il y a quatre jours dans une attaque de requins. Tous attendent des décisions concrètes dans la gestion du risque requin, à la veille d'une réunion de crise en préfecture. La pêche régulée des requins bouledogues est au centre des revendications.


De g à d : JF Nativel, F. Couapel, R. Boulanger, T. Robert, E. Séraphin, L. Gasbarre et C. Mulquin
De g à d : JF Nativel, F. Couapel, R. Boulanger, T. Robert, E. Séraphin, L. Gasbarre et C. Mulquin
Environ 300 personnes se sont rassemblées cet après-midi sur la plage des Brisants, quatre jours après l'attaque mortelle de requin qui a coûté la vie à Stéphane Berhamel.

Une minute de silence chargée d'émotion a été observée pour lui rendre hommage à ce touriste métropolitain de 36 ans qui laisse derrière lui une femme et un enfant de 18 mois. Après ce moment de recueillement, surfeurs, membres d'associations (PRR, OPR, Nouvelle Vague...) et politiques ont pris la parole pour évoquer la gestion du risque requin. Tous ont un mot d'ordre : il faut que ça bouge !

"Il n'est pas question d'extermination"

Car une fois n'est pas coutume, des élus de différentes couleurs politiques étaient mobilisés ce dimanche sur la plage des Brisants. Thierry Robert, le député-maire de Saint-Leu, Emmanuel Séraphin, adjoint à la mairie de Saint-Paul et Fabienne Couapel-Sauret, représentante de la Région ont tour à tour pris la parole.

La réunion de demain du CO4R en préfecture, était bien-sûr au centre de toutes les attentions. Avec comme principale revendication pour la plupart d'entre-eux, la pêche régulée des requins.  "Il n'est pas question d'extermination", a expliqué Christophe Mulquin, "mais de retrouver un minimum de sécurité" pour les usagers de la mer. Le surfeur a par ailleurs confirmé qu'un collectif d'associations allait voir le jour.

Emmanuel Séraphin est revenu sur le choix de la mairie de Saint-Paul de suspendre les vigies requins dans l'attente d'une décision du CO4R. "Nous sommes convaincus que les vigies sont une solution pour reprendre la pratique du surf. Mais il faut qu'elles soient accompagnées de drum-lines (palangres, ndlr) pour sécuriser cette activité et réguler" la population de requins.

Fabienne Couapel-Sauret, 12ème Vice-présidente de la Région, a pour sa part souligné que "la Région proposera son accompagnement financier" au CO4R, demain, pour appuyer "des dispositifs innovants".

Rassemblement aux Brisants : Un hommage et des attentes
"Je ne peux pas croire qu'à l'issue de cette réunion, il n'y aura rien !"

Si la mairie de Saint-Paul milite en faveur des drum-lines, Thierry Robert, lui, a déjà préparé un arrêté municipal pour autorisée la pêche aux requins bouledogues dans sa commune de Saint-Leu. Un arrêté suspendu aux décisions que prendra le CO4R, demain. "Saint-Leu, Saint-Paul, la Région... Enfin, les élus se sont décidés à discuter ensemble pour faire des propositions concrètes", a souligné le député-maire.

Au sujet de la réunion de lundi, à laquelle il participera "personnellement", Thierry Robert attend des "décisions concrètes". "Je ne peux pas croire qu'à l'issue de cette réunion, il n'y aura rien". Cette pensée reflète bien l'attente des surfeur et usagers de la mer, qui veulent absolument des mesures concrètes soit définies à l'issue de la réunion de crise.

Une optique qui plaît à Jean-François Nativel, président d'Océan Prévention Requin : "La Réunion va être un des premiers pays au monde à assumer la pêche régulée des requins pour réduire le risque d'attaque", espère-t-il.

"S'il vous plaît, n'allez pas surfer pour le moment "

"Des lignes ont été franchies, se réjouit Christophe Mulquin. Des élus de différents bords se sont réunis. Je crois que ça a été une avancée majeure sur le dos d'un mort de trop, d'un touriste. J'espère qu'il n'y aura pas que des effets d'annonces", lance-t-il.

En attendant, Ludo Villedieu, du Radical Surf Club, lance un message aux passionnés de surf, et particulièrement aux plus jeunes : "S'il vous plaît, n'allez pas surfer pour le moment ! Le dispositif de vigies est en stand-by.... Et quand on vous dit de ne pas y aller, c'est qu'il ne faut pas y aller !".

Dimanche 12 Mai 2013 - 17:58
Lu 3624 fois




1.Posté par torlad le 12/05/2013 18:30
" Et quand on vous dit de ne pas y aller, c'est qu'il ne faut pas y aller !"

Tout est dit.

La mer est l'élément naturel de qui ?

2.Posté par Boa Bill le 12/05/2013 18:35
Je partage, bien sûr, la douleur de la famille du touriste qui est décédé tout dernièrement !

Je fustige par contre les politicards qui exploitent les faits-divers pour faire parler d'eux !

La mer est dangereuse ! Y avait-il, de façon significative sur le site, un avertissement de DANGER aux éventuels surfeurs et autres ? Visiblement NON ! Y avait-il des gens assermentés pour interdire l'accès à la mer dans ces conditions ? Visiblement NON !

QUI est responsable de la sécurité dans la commune ?

Bertel de Vacoa

3.Posté par Questions le 12/05/2013 18:40
Bravo et merci pour nos enfants...la régulation raisonnée de requin en surpopulation protégera l'écosystème également.

Tous le monde sait bien aujourd'hui qu'un déséquilibre est en marche et que seul l'action de l'homme pourra rétablir cet équilibre....MERCI

4.Posté par surfer en eau sale, à la tombée de la nuit et demain avec des steack à la ceinture le 12/05/2013 18:54
surfer dans l'eau propre ne nous suffit pas. On veut surfer en eau sale, a la nuit tombante et pourquoi pas avec des steack à la ceinture. On est au 21eme il faut être moderne. marre des ecolos

5.Posté par Réunionnaise attentive le 12/05/2013 19:29
2.Posté par Boa Bill

JE PARTAGE TOUT A FAIT VOTRE ANALYSE ...

Qui est responsable de la sécurité dans la commune ???

La Dépitée-Maire !!!

6.Posté par Mallet le 12/05/2013 19:32
MERCI ! Retablissons l'equilibre entre l'homme et la mer ,ce massacre n'a que trop duré.
La Reunion a tout à y gagner.
Une station balnéaire doit permettre à chacun de profiter des joies de la mer sans risquer de se faire manger...

7.Posté par Le sanguinaire Robert le Simple et les autres Fêlégrav ( MadMarx et Fêlurel ) le 12/05/2013 19:45
Le Requin-mouton de St Leu est de la partie , j'aurais mis ma main à couper. Cet as de la récup et du populisme ,qu'est-ce qu'il vient faire sur le territoire de St Paul sinon endoctriner les autres moutons qui ne respectent même les morts et leurs familles .Vraiment dégueulasse !

8.Posté par feelgood 974 le 12/05/2013 19:50
tout le monde sait que le drapeau orange signifie un danger potentiel !

merci pour nos enfants de laisser un semblant d'écosysteme NATUREL !

merci pour nos enfants ...


9.Posté par byby le 12/05/2013 19:56
cmt règlè le problème 2 requin car sur cette photo en 4ème position nèna dèja 1 requin.avec t robert i poura jamais règlè se problème.

10.Posté par Feelgood le 12/05/2013 20:05
@ post 1.

Vivant sur une île, entourée d'eau donc, et dont 80% de la population vit sur le littoral, OUI la mer est notre élément naturel.

Dans le cas inverse, ne prends surtout ni l'avion, ni l'hélicoptère car c'est l'élément naturel des oiseaux.

Pour revenir au sujet, il est bon de voir que les lignes bougent.

11.Posté par la legende de la supopulation de squale arrange les autruches le 12/05/2013 20:13
d'ou sort cette theorie de la surpopulation?

du fait que 4 ahuris ont choisi de braver la prudence élémentaire?
quelle surpopulation, quand les peches punitives précédente ont ramé pour ramener les quotas attribué? c'etait des requins dressé au camouflage?

la verité est que:
- les requins ont toujours ete là,
- font partie de l’écosystème,
- leur peche aura necessairement des consequences sur l’écosystème
- que l'eau sale les amènent a modifier leur comportement
- les surfeurs debiles vont se jeter dans la gueules des squales
- les plaisanciers de st gilles qui pleuraient des crues de la ravine de st gilles, decouvrent aujourd'hui que la merde qui salissait leur canot s'accumule devant roche noire pour troubler l'eau a chaque episode de houle tout se paie. TOT OU TARD.
- la terre des incendies du maido n'a pas fini de descendre
- l'eau est restée trouble pendant 10 ans à st pierre apres les crues de Firinga
- La question des rejets des stations d’épuration n'est toujours pas réglée.

L'IRT peut deja prevoir son budget communication quand les ONG vont lui tomber dessus facon "peche au chiot" quand on decouvrira les dégâts collatéraux des drumlines.

12.Posté par Zenfan la Tèr le 12/05/2013 20:29
Au poste 3

"... un déséquilibre est en marche ...". La faute à qui ???

et "... seul l'action de l'homme pourra rétablir cet équilibre." !!!!!?????...

13.Posté par Khal le 12/05/2013 20:40
C'est triste de voir certains céder aux sirènes du populisme. Autant ça ne m'étonne guère de la part des Robert autant je m'attendais à mieux de la part d'Huguette Bello.

Je trouve l'attitude des associations de surfers proprement indécente à tenter de récupérer chaque décès dans une situation particulièrement douloureuse pour des familles qui n'ont pas encore pu faire leur deuil pour faire passer un message politique que les familles ne partagent d'ailleurs pas toujours.

Enfin, je déplore qu'encore une fois on propose des mesures sans aucune visibilité scientifique, notamment la pêche préventive puisque selon Jean-François Nativel, le président d'OPR lui même: " La Réunion va être un des premiers pays (sic) au monde à assumer la pêche régulée des requins pour réduire le risque d'attaque " . Un des premiers, ça veut bien dire qu'on manque de recul, non?

14.Posté par de pire en pire le 12/05/2013 21:20
pour quelques "surfeurs" d'ici, faut éliminer toute ce qui gene pour leur loisir. et à n'importe quel prix?
en parallèle la vie d'un pecheur qui tombe a la mer, on s'en fout? la vie de tous ceux qui ont perdu la vie sur la route, on s'en fout? la vie de tous ceux qui l'ont perdu en montagne, on s'en fout?
un pauvre touriste qui va surfer en eau trouble (au fait, pourquoi l'eau est devenue si souvent trouble à la Reunion? la aussi on s'en fout?) une triste imprudence, et revoila les vieux demons agités.
la vie n'a apparemment pas la meme valeur selon que l'on est surfeur ou pas????
politicards de pacotille, medias (avides de ventes et d'audience, sans aucun esprit critique) et quelques surfeurs (faut pas generaliser tous ne sont pas si bornés) quel beau melange!!!!!
le prefet va t il baisser la culotte sur ordre du fameux lurel?
comme pour le maido, Paris commande le pov prefet?
Jeter l'argent a la mer, c'est ça la priorité à la Réunion?

15.Posté par Jean Paul BIETRY le 12/05/2013 21:22
Pour un très petit nombre de surfeurs , combien coûte aux contribuables la sécurisation des spots ?
Un peu de sérieux , SVP.

16.Posté par Le sanguinaire Robert le Simple et les autres Fêlégrav ( MadMarx et Fêlurel ) le 12/05/2013 21:27
Le drumline , pour qui l'ignore est un piège mortel , pour tous les requins et pour bon nombre d' animaux marins , y compris ceux "protégés " . Si c'est ça leur solution , ce sera un massacre inutile ... sauf à donner l'impression de faire quelque chose , et à satisfaire les instincts sadiques de quelques uns . Et si on utilisait les politicards véreux comme appât , ce serait génial , il y aura des municipales anticipées massives à la Réunion .

17.Posté par torlad le 12/05/2013 21:47
post 10 : Et si on suit votre raisonnement, en cas d'accident d'avion suite à des turbulences, on va chasser les nuages et les vents ? après un crash d'hélicoptère sur une colline on va faire disparaitre les reliefs ? Arrêtons la démagogie !!

Les êtres humains n'ont pas un besoin primaire d'aller se balader avec une planche dans les vagues, Par contre, c'est la niche écologique des requins (oulala, un concept biologique ! ) ...

Alors moins qu'on revienne à l'âge des cavernes, il serait sage de réfléchir un peu.

18.Posté par Bruno Bourgeon le 12/05/2013 21:50
Assez mais assez de tergiversations sur la dangerosité et les niveaux de danger de la mer. Oui la mer est dangereuse. Comme la route. Comme l'avion. S'offusque-t-on de morts sur la route? Même à jeun et pas très vite? Non et pourtant prendre le volant est aussi dangereux, et ce danger, nous l'avons intégré. Alors intégrons le danger requin, prenons toutes les mesures de protection si vous voulez mais le danger persistera. Et chasser les requins ne changera rien au risque, qui ne sera jamais nul. Conduire est dangereux, surfer est dangereux, faire du canyoning est dangereux. Nous le savons, intégrons-le!

19.Posté par bebete le 12/05/2013 22:23
10.Posté par Feelgood le 12/05/2013 20:05
La mer est notre élément naturel? là c'est vraiment ridicule, mais on n'est plus à ça près comme affirmations sans fondement. allé, va exterminer les oiseaux car il y a risque de collision avec ton hélico

20.Posté par Le sanguinaire Robert le Simple et les autres Fêlégrav ( MadMarx et Fêlurel ) le 12/05/2013 22:55
François Nativel, président d'Océan Prévention Requin : "La Réunion va être un des premiers pays au monde à assumer la pêche régulée des requins pour réduire le risque d'attaque ". Ce président , selon moi , PARASITE qui vit sur le dos du requin , n'est même pas foutu de savoir que le Réunion n'est pas un pays mais seulement une partie du pays dénommé France, ce que même un simple idiot sait .Mais en remontant un peu le niveau , il n'y a pas besoin d' éplucher " la philosophie de l'histoire " ( Hegel ) pour présager que quand une petite minorité dicte sa loi , c'est le début du chaos et de la Révolution ...ce qui est un rajout à la Révolution latente qui germe dans toute la France pour bien évidement des raisons autres mais avec les mêmes protagonistes .Petite parenthèse pour le Requin-mouton de St Leu ,si cet autre penseur de génie allemand K .Marx vivrait de nos jours , il aurait surement dit " la propriété c'est le vol ...pour les politicards '".Mais à propos , Marx , ça te rappelle rien ...celui qui t'as fait bourrer la gueule ?

21.Posté par Questions le 12/05/2013 23:20
12.Posté par Zenfan la Tèr

.. un déséquilibre est en marche ...". La faute à qui ??? ——> la faute aux requin bouledogues qu'on laisse proliférer tranquillement

seul l'action de l'homme pourra rétablir cet équilibre." !!!!!?????...———> la régulation par la pèche et ce de façon raisonnée....c'est à dire ciblée et régulière....

tu veux un dessin ?

22.Posté par eveil citoyen974 le 12/05/2013 23:53

23.Posté par ti kréol le 13/05/2013 03:06
il est temps de verbaliser les couillons qui vont surfer quand il y a un risque important !

24.Posté par La mere guepe le 13/05/2013 07:32
Deux trois marmaille l'école et des zoreils en poundiac avec quelques créoles alibi !!!! meme parmi les élus nana zoreil ... Créole la point la honte ???
Chaque chose à sa place, une place pour chaque chose: les humains sur terre, les requins dans la mer et les Reunionnais à la Réunion. ..A vous de trouver le reste !!

25.Posté par Questions le 13/05/2013 08:47
14.Posté par de pire en pire (pour toi mais de mieux en mieux pour nous)

surtout pour ton ONG qui pue

Les hommes politiques prennent conscience de la prolifération que les scientifiques reconnaissent aujourd'hui.

Merci à eux de sauver l'économie des plages réunionnaise en misant sur un attrait touristique basé sur le sécurité de la baignade et pas sur l


Merci aux associations qui ont permit de mettre en évidence les mensonges des ONG qui manipulent l'opinion pour se faire du fric sur le dos de la biodiversité


ET MERCI POUR PRENDRE EN COMPTE LA SECURITE DE NOS ENFANTS SUR LES PLUS BELLES PLAGES DE L'ILE

26.Posté par Faut pas nous prendre pour des courgettes le 13/05/2013 08:56
15.Posté par Jean Paul BIETRY le 12/05/2013 21:22



il s'agit de protéger les zones de baignade et le tourisme qu'y s'y rattache...
sans compter toute la population locale qui surf, nage se baigne, bref aime son milieu naturel.
Au brésil à Récif le surf est interdit pour cause d'attaques récurantes de requin bouledogues...
Et qui sont les morts ?——> les baigneurs.

27.Posté par Fab le 13/05/2013 09:17
Je suis déçu de voir que malgré 11 attaques en 2 ans sur 10 km de littoral, avec 4 morts et 2 amputés, alors que pendant plus de 20 ans il n'y avait eu aucune attaque mortelle, certains ne comprennent toujours pas que cette situation n'est pas normale... Ce que vous pouvez être futiles les "écolos de circonstance", qu'est ce que ça peut vous faire que l'on peche quelques gros poissons de plus ? Si encore il y avait les mêmes réactions indignées lorsqu'un bateau est arrêté au large avec des tonnes d'ailerons à bord, mais NON on n'entend personne à ce moment-là ! Evidemment c'est plus facile de se battre contre quelques blondinets occidentaux que contre des pirates indonésiens... Il y en a marre de cette écologie disons "sélective"...

28.Posté par O LD le 13/05/2013 10:31
Ecologistes, vous n’avez aucune légitimité/crédibilité dans ce dossier, vous ne représentez personne. En effet, vos scores aux différentes élections sont insignifiants (ça vole rarement au dessus de 3%), vous n’êtes pas représentatifs de la population, et pourtant vous monopolisez les forums pour exprimer votre haine à l’encontre de l’homme.

Tenons nous en aux faits :

1 – 12 attaques dans l’ouest en moins de 2 ans, 4 morts et 2 mutilés,
2 – Le requin bouledogue est territorial et attaque l’homme, perçu comme un concurrent, quelques soient les conditions (12h20, ce n’est pas l’heure du repas pour un bouledogue, contrairement aux raisonnements des écologistes, qui ont toujours raison dans la recherche d’explications, quand il faut culpabiliser la victime, quitte à se contredire plus tard),
3 – Les requins bouledogues et tigres ne sont pas protégés, car ils ne sont pas en danger (la pêche industrielle ne ratisse pas les eaux côtières),
4 – 80% des prises des pêcheurs traditionnels sont dévorées par les squales,
5 – Surpopulation de requins bouledogues avérée et reconnue de tous (à l’exception des écolos, qui refusent d’admettre les évidences. A la limite, à les écouter il faudrait vider l’océan pour leur démontrer cette évidence, ce qui ne sera pas fait),
6 – Au brisant de Saint Gilles : pas de drapeau, pas de panneau d’informations, … pour prévenir du danger. Normal qu’un touriste désinformé par la négation du risque, dans les médias, se soit laissé tenter : vagues, soleil, midi, du monde à l’eau lors de sa mise à l’eau,…

Les partisans de la pêche n’ont jamais parlé d’exterminations, mais de régulation raisonnée. Alors arrêtez la désinformation, car déjà avant cette crise, votre crédibilité était discutable, là elle devient vraiment comique maintenant.

En métropole, le loup est une espèce protégée :
1 – Devenu trop nombreux, il menace les troupeaux de moutons,
2 – Régulation de cette espèce protégée,

Etrange, on ne vous a pas entendu vous exprimer sur le sujet, pourtant il y a mort de moutons et de loups, ce qui est bien plus grave, à vos yeux, que celle d’hommes.

Ecologistes, votre véritable problème est que vous vouez une haine à l’encontre de l’homme, ce qui explique votre absence totale de crédibilité, et pourquoi vous finissez souvent lanterne rouge dans les différents scrutins. Vous n’arrivez pas à mobiliser sur le terrain. Vous avez l’illusion d’exister au travers d’un monde virtuel, celui d’internet.

Pour terminer, merci de respecter les victimes et leur famille, c’est bien la seule chose que la population réunionnaise vous demandera. Pour le reste, vous êtes trop déconnectés de la réalité pour solliciter la moindre reconnaissance au travers des suffrages.

29.Posté par cabanon le 13/05/2013 23:01
hein comme zot i aime allez voir l'ame lamer la.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales