Politique

Rapport de la CRC: La Casud sort la tête de l'eau

Vendredi 24 Février 2017 - 17:04

Le conseil communautaire de la Casud se réunissait, ce vendredi dans la salle du 12e km au Tampon. A l’ordre du jour, 22 affaires dont la communication du rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC).  La gestion de la collectivité durant les exercices courant de 2010 à avril 2014 et suivants, soit sous la mandature de Didier Robert et celle d’André Thien Ah Koon depuis, a été scrutée par la CRC.

"La situation de la Casud en 2014 était catastrophique mais nous avons réussi à redresser la barre", se félicite le président. En cause, explique la CRC, 4 facteurs principaux. Le premier concerne les subventions versées par le budget principal aux budgets annexes entre 2012 et 2014, qui auraient dû "normalement s’équilibrer au moyen des seules recettes perçues auprès des usagers". La CRC l'explique également par l’augmentation des charges nettes de personnel sur la même période, la baisse de la dotation de l’Etat et le nouveau marché (2014-2020) passé par la Casud pour la collecte des déchets ménagers, "plus coûteux que le précédent", relève-t-elle. 

"Rien n’est définitivement acquis. La vigilance est de mise mais nous sommes sortis du tunnel". Baisse des collectes des ordures ménagères, hausse du tarif du transport urbain... "Il faut donc poursuivre l'effort pour développer les projets", ajoute André Thien Ah Koon. "Non sans augmenter la fiscalité locale qui pèse sur les ménages", espère Jean-Jacques Vlody. Un budget consolidé 2017 qui devrait s’équilibrer à 118 millions d’euros, indique le président. Le vote est prévu pour le 23 mars prochain. 

Mais la "marge de manoeuvre est limitée" , à l’image de l’intercommunalité voisine, des " risques externes", pèsent sur le budget de la Casud. "Des investissements seront nécessaires", note la CRC dans le cadre de la relance de l’activité de l’aéroport de Pierrefonds et sa participation aux projets d’Ileva en matière de gestion des déchets. 

Dans un souci de "transparence" et de "solidarité", un plan pluriannuel d’investissement (PPI) comme le recommande d’ailleurs la CRC, va être mis en place en juin prochain, rassure André Thien Ah Koon, interpellé par les conseillers communautaires de Saint-Joseph sur le budget annexe de l’assainissement collectif. "Le compte n’y est pas", avait lancé Henri-Claude Huet appuyé par Axel Vienne un peu plus tôt dans la séance.

"A la Casud, j'ai l'impression que la vie n'est pas un long fleuve tranquille", termine le conseiller et député Jean-Jacques Vlody. 
PB
Lu 1591 fois



1.Posté par GIRONDIN le 24/02/2017 18:12

punaise!!!!!!!

heureusement que le didiX n'est plus là sinon..................................................il fallait un nouveau sauvetage du préfet comme la dernière fois!!!

Les reunionmou de St Jo et de st Philippe sont toujours là??????
Ils devaient partir?

2.Posté par bouboul974 le 24/02/2017 21:30

Mais qui sa la payer?

3.Posté par jasmin le 25/02/2017 09:47

" hausse du tarif du transport urbain... "Il faut donc poursuivre l'effort pour développer les projets",Malgré cela le quartier de BEZAVES n'est pas desservi certains jours faute de places dans des minibus.Pure discrimination du transporteur public.

4.Posté par un citoyen le 25/02/2017 13:16

Que devient Doris CARASSOU est il toujours DGS et à la manœuvre sur la CASUD......................à côté de TAK

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter