Blog de Pierrot

Ramener l'affaire Abdul Hack à "sa juste proportion"

Dimanche 29 Août 2010 - 09:07

L'affaire Habdul Hack Juan a enflammé les foules, alors même que personne ne savait exactement ce qui s'était passé, y compris les personnes pourtant présentes sur place.

Personne n'avait vu les premiers instants de l'altercation, pourtant déterminants, et ne pouvait donc dire qui avait commencé : les policiers ou bien Habdul Hack Juan.

Les policiers avaient toujours affirmé que c'était le jeune homme qui les avait insultés, ce que ce dernier réfutait avec la dernière énergie.

Jeudi, tout le monde avait enfin l'occasion de pouvoir prouver ses dires puisqu'Abdul Hack Juan était invité à visionner la bande à Malartic. Bizarrement, il s'est défilé et a refusé de le faire hors la présence de son avocat, ce qu'il savait pourtant interdit par la loi.

Jismy Ramoudou et Pierrot Dupuy débattent de ce sujet, en constatant la volonté de tout le monde de calmer le jeu et de ramener maintenant cet incident à sa juste proportion.
Karine Maillot
Lu 2573 fois



1.Posté par françois le 29/08/2010 09:51

Il y a pas d'affaire abdul hack! Il y juste un signal fort de l' Etat français indiquant qu'à la réunion aussi c'est fini le laxisme. L'état reprend la main, revient au principe de la loi et de la laicité. On s'en réjouit.

2.Posté par Alineric le 29/08/2010 10:00

Dans l'affaire des violences policières devant la mosquée de saint denis il y a deux aspects:
La première est l'altercation entre un individu de confession musulmane et les forces de l'ordre. Cela sera jugée et nous sauront où se situent les torts entre des policers qui jouent au cowboys et/ou un type passablement énervé. Que ce type soit d'une famille connue médiatise effectivement davantage cette affaire. Le fait qu'il soit connu et que cela soit médiatisé change t-il quoi que soit à la manière dont nous devons aborder cette affaire? Ne serait-ce pas plutôt une "chance" que cet individu soit "connu" de sorte à ce que la médiatisation permettent de révéler, s'il y a lieu, les excès de certains policiers qui,en ce pays, passent généralement "inaperçus" loin des médias complaisants?
Le second aspect de cette affaire est la charge de la BAC contre des hommes et des femmes de confession musulmanes, le premier jour du ramadan, avec coups de tazers et gaz lacrymogène. Savons-nous si il l y avait des personnalités en cette foule? non. Est-ce important? non. Pourquoi? Parce que jamais depuis la départementalisation nous avons eu une telle violence lancée contre un groupe religieux. parce que jamais à la réunion nous n'avons connu une remise en cause aussi forte du modèle réunionnais. Cette remise en cause à été faite par des policiers de la République et légitimisée après coup par le plus haut représentant sur l'île des forces de sécurité. Aucune excuse n'a été formulée à ces réunionnais, pas le moindre regret. Pas même par le porte parole du gouvernement de passage dans l'île quelques jours après ces graves incidents.
Les médias dominants de ce pays tentent de minimiser ce second aspect de l'affaire en ne mettant l'accent que sur le premier aspect qui oppose un individu et des policiers.
Et ils font tout pour que chacun de nous disions: "té..tou sa parsk boug la lé se marmay madam la..." Ceci afin que nous ne regardions pas de près ce que signifie dans notre île que des réunionnais musulmans soient chargés à l'aveugle à la sortie de la prière le 1er jour du ramadan par la police de la république.
La manipulation des médias soucieux de préserver le pouvoir consiste à circonscrire la réflexion sur l'insignifiant et à l'écarter à tout prix de l'essentiel quand le scandale de l'affront à la terre réunionnaise est pourtant sous tes yeux.

3.Posté par ti colon le 29/08/2010 10:57

"Marche sur la justice" !!!
Tous ceux qui ont fréquenté le père de cette devise se sont approprié la posture des intouchables arrogants et irrespectueux...

4.Posté par aline le 29/08/2010 12:03

Si je ne "marche pas sur la justice , ni sur la police, ni sur la loi" , je me battrai contre ceux qui veulent toujours marcher sur les réunionnais.

5.Posté par citoyen le 29/08/2010 12:40


"Rammener" l'affaire Abdul Hack à "sa juste proportion"

=> Déjà, mettre un seul M au verbe ramener, ce sera mieux

=> Ensuite, il n'y a pas à proprement parler d'affaire Abdul Hack Juan, mais simplement: un non évènement suivi d'une sinistre pitrerie sur le parvis des droits de l'homme, parvis très abusivement utilisé....

Aussi, la "vraie" affaire AHJ se passe ensuite, dans la tentative de médiatisation et de manipulation de l'opinion publique et de pression sur la justice. Au delà de l'esbrouffe politique "coutumière" de ces élus-élues...

Et ça, ce n'est pas acceptable dans une république soucieuse des véritables DROITS de l'HOMME... de la part de "guignols" péi!

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/08/2010 12:42

info intéressante "quand il se fait arrêter, il rappelle qu'il est le fils de"...
tiens donc, de quels autres arrestations s'agit il ...???

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/08/2010 12:47

la justice c'est la justice
les forces de l'ordre n'appartiennent pas à la justice.
la justice a son ministère
les forces de l'ordre dépendent du ministère de l'intérieur.

8.Posté par Mimi le 29/08/2010 14:37

A alineric ou lé bien istérique honte a vous

9.Posté par austrobubu le 29/08/2010 19:05

post 2 je cite
"Dans l'affaire des violences policières devant la mosquée de saint denis il y a deux aspects:
La première est l'altercation entre un individu de confession musulmane et les forces de l'ordre........
Le second aspect de cette affaire est la charge de la BAC contre des hommes et des femmes de confession musulmanes, le premier jour du ramadan, avec coups de tazers et gaz lacrymogène. Savons-nous si il l y avait des personnalités en cette foule? non. Est-ce important? non. Pourquoi? Parce que jamais depuis la départementalisation nous avons eu une telle violence lancée contre un groupe religieux........
parce que jamais à la réunion nous n'avons connu une remise en cause aussi forte du modèle réunionnais. Cette remise en cause à été faite par des policiers de la République et légitimisée après coup par le plus haut représentant sur l'île des forces de sécurité. Aucune excuse n'a été formulée à ces réunionnais, pas le moindre regret.

-----------------

avant de porter quelque jugement que ce soit il faut d'abord examiner les faits rien que les faits et ce de manière neutre et objective. Il s'agit de quoi. d'une altercation entre un quidam et la police: qu'il soit musulman boudhiste ou amateur de café n'est pas significatif ni de savoir qui a commencé. Le ton monte et les gens alentours se mettent apparemment du côté du quidam ( qui n'a pas étant petit préféré être le voleur ou l'indien ou robin des bois plutôt que le gendarme le cow boy ou le sheriff de nohtingam). Les policiers en infériorité numérique et se sentant, à tort ou à raison, menacés font appel à la BAC qui arrive telle la cavalerie et dégage tout le monde à coup de lacrymo. Je vous accorde que ce n'est pas très diplomatique, mais bon si vous connaissez un autre moyen de disperser une foule rapidement dites le nous. A partir de ces éléments vous avez à le droit de prendre position pour ou contre tel ou tel. Mais ce que vous n'avez pas le droit de faire c'est de distordre la réalité, de la trahir en faisant des amalgames.
A aucun moment (ou alors à croire que les policiers ont appelé à l'aide en disant au secours des musulmans nous attaquent) vous pouvez dire ou faire croire qu'ils s'en sont pris à un groupe religieux. c'est une affaire idiote et certainement mal gérée mais certainement pas un acte discriminatoire à l'encontre de nos compatriotes. Alors comme le dit Pierrot ramenons cette affaire à sa juste valeur c'est à dire pas grand chose.
Maintenant si vous pensez, et vous en avez le droit que la police a agi sauvagement et remis en cause le modèle réunnionais, vous pouvez toujours allez vivre dans ces modèles de démocratie que sont la Corée du Nord, l'Iran, la Birmanie, Cuba, l'Arabie Saoudite, Cuba, ou le Zimbabwé et là vous pourrez exprimez tout à loisir votre sentiment d'appartenir à une minorité opprimée.
ceci dit sans aucune acrimonie
Il faut réfléchir avant de juger

10.Posté par alsaco le 29/08/2010 19:10

de quel droit avait-il pour visionner les images!Le proçès n'a pas encore eu lieu et il est encore présumé innocent,même si il est mis en cause,il n'est pas le seul citoyen sur cette vidéo.Les personnes qui y figurent ont ils été informés et donner leur autorisation pour l'exploitation de leur droit à l'image.

11.Posté par momo le 29/08/2010 21:00

cette affaire à étè un alibi pour certains avec leurs rancoeur.....mais les musulmans eux ils se marrent et continue à faire des affaires ......le carré piéton est rempli de monde et les soldes démarrent bientôt..... aux oubliettes l'affaire fils de dindar et le police.

12.Posté par Alineric le 29/08/2010 21:38

@ astrobubu...

Votre commentaire est remarquable.
Vous me dites: "il faut d'abord examiner les faits rien que les faits et ce de manière neutre et objective."
Vous vous proposez de le faire et en venez à cette synthèse: "Les policiers en infériorité numérique et se sentant, à tort ou à raison, menacés font appel à la BAC qui arrive telle la cavalerie et dégage tout le monde à coup de lacrymo. Je vous accorde que ce n'est pas très diplomatique, mais bon si vous connaissez un autre moyen de disperser une foule rapidement dites le nous."
J'ai rarement vu autant de neutralité en effet....

Fort de cette présentation partial des faits, vous vous faites censeur car " vous n'avez pas le droit de distordre la réalité, de la trahir en faisant des amalgames." Et vous précisez mon amalgame préjiduciable à la réalité des faits:
"A aucun moment (ou alors à croire que les policiers ont appelé à l'aide en disant au secours des musulmans nous attaquent) vous pouvez dire ou faire croire qu'ils s'en sont pris à un groupe religieux. "
....? Mais à qui ces valeureux cavaliers comme vous les appelez s'en sont-ils donc "pris" ? Pas à des musulmans sortant de la mosquée? sur le parvis de la mosquée? C'est pas un groupe religieux les musulmans sortant d'une mosquée?
Bigre pour éviter l'amalgame...vous optez pour la négation des faits!

Les faits étant niés, votre argumentation peut alors omettre tout naturellement de retenir mon étonnement qu'aucune autorité n'a cru jusqu'à ce jour bon d' émettre des excuses ou des regrets à ces personnes gazés et tazées, à la communauté musulmanne qui a vu les siens se faire traités comme des criminels, et aux réunionnais pour la fragilisation de son modèle de société.
En effet, pourquoi s'excuser puisque cela aurait pu être des "boudhistes ou des amateurs de cafés" ...?
....Sauf que c'était des musulmans sortant de la plus vieille mosquée de france, après la prière du premier jour du premier vendredi du ramadan. Sauf que c'est la première fois depuis que la mosquée de saint denis existe que celle-ci à vu ces fidèles traités par les autorités policières en criminels de grand chemin.
Pouquoi s'excuser en effet pour si peu?

Votre argumentation illustre votre désir de nier les faits et de conforter le silence sur ce scandale.


13.Posté par Alineric le 30/08/2010 07:01

@Austrobubu
"Maintenant si vous pensez, et vous en avez le droit que la police a agi sauvagement et remis en cause le modèle réunnionais, vous pouvez toujours allez vivre dans ces modèles de démocratie que sont la Corée du Nord, l'Iran, la Birmanie, Cuba, l'Arabie Saoudite, Cuba, ou le Zimbabwé et là vous pourrez exprimez tout à loisir votre sentiment d'appartenir à une minorité opprimée.
ceci dit sans aucune acrimonie
Il faut réfléchir avant de juger "


Merveilleuse conclusion qui montre je pense votre perception parfaite des évènements et de l'état d'esprit des autorités et des tenants de l'opinion.
"vous n'êtes pas content de votre salaire? allez voir en...(à remplir par les pays qui entre en votre imaginaire, si possible y placer deux fois cuba, ça marque les imaginations..) et vous me direz!"
"Vous n'appréciez pas la manière dont la france traite les roms? Allez voir en ..(même remarque, avec l'aide d'une carte, placez plusieurs pays d'europe centrale, çela aura plus d'impact...) et vous me direz!"
"Vous regrettez la partialité des médias réunionnais soucieux de ne pas gêner le pouvoir? Allez voir en( idem, le coup du bis repétita sur cuba marche à nouveau, donnez une touche originale en citant un ou deux pays d'afrique), et vous me direz!"
Vous regrettez que des musulmans aient été chargé, tazés, malmenés, gazés à la sortie de la priere en plein ramadan? et qu'aucune autorité ne s'excuse de ces actes graves susceptibles de remettre en cause la cohésion réunionnaise? Réveillant les relents racistes et islamophobes ( les commentaires en regorgent étrangement depuis...)? ( allez voir en...(mêmes méthodes mais cette fois saupoudrez de pays musulmans si possible pour plus de poids)

Puisque qu'il existent des dictatures...fermez vos gueulles! (sinon z'avez qu'a allez voir en...et vous me direz)...

14.Posté par Caton2 le 30/08/2010 11:35

Pierrot et Jismy. J' adhére à votre volonté de calmer le jeu au nom du vivre ensemble. Mais là vous vous exprimez en humanistes, voire en politiques, pas en journalistes. D'accord, Abdul Juan est un sale vieux gamin. Mais je n'écarte pas la thèse de la préméditation. Les "réactions" disproportionnées de certains individus dans la foule, laissent à penser qu'il avait des comparses. La sur réaction de Nassimah m'a paru suspecte. Le jeu provocateur de son avocat (déclaration sur le parvis des droits de l'homme), la mauvaise volonté d'Abdul Juan lors de sa convocation, attitude dictée par son avocat, prouvent pour le moins que l'apaisement n'est pas au programme de la "défense". Je crois que tout a été fait pour créer un évènement d'ordre confessionnel et politique. Sur ce forum, Alineric est le relais de cette provocation.
J'aimerais en savoir plus...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter