Culture

Rafraîchissement à la mode "arts urbains" pour les murs du collège Montgaillard

Un projet "arts urbains" a été mis en place voilà plus d'un mois au collège de Montgaillard. Depuis, deux artistes amateurs de peinture à la bombe sont venus tous les mercredis après-midi animer des ateliers créatifs auprès des collégiens. Au programme, rafraîchissement des surfaces bétonnées de l'établissement.


Rafraîchissement à la mode "arts urbains" pour les murs du collège Montgaillard

Les murs grisâtres du collège Montgaillard ont pris des couleurs ces temps-ci. Deux experts du graffiti artistique, Jaune et Mégôt de leur nom d'artistes, ont revisité les façades, bancs et même poubelles de l'établissement à leur goût et leur ont apporté une note de fraîcheur.

Mégôt, artiste peintre et comédien formateur depuis une dizaine d'années, a été instantanément emballé par l'idée. Le projet, proposé à la direction de l'établissement sur l'initiative de Joseph, auto-proclamé "gars qui vend des sandwichs à la cafétéria", consistait en la création d'ateliers d'arts urbains auxquels pouvaient participer librement les élèves de 6e à 3e les mercredis.

La mise en place du projet n'a pas posé de problèmes particuliers. L'extérieur du bâtiment scolaire, auparavant un peu triste et vieillot, a mué dans les tons caméléon et cela n'aura coûté au collège que la fourniture du matériel. Les deux artistes urbains avaient d'autres motivations que l'argent, de quoi ravir tout le monde.

Un projet gagnant-gagnants

Pour Mégôt, il s'agissait surtout de donner envie aux marmailles de découvrir l'art et de leur faire plaisir en redonnant "un coup de neuf" à leur école, avec un travail de peinture tout en formes géométriques abstraites. Les ateliers "graffitis" n'ont pas suscité un engouement démesuré chez les jeunes, peut-être parce qu'ils se déroulaient après les cours, mais Mégot en est persuadé, lorsque les collégiens verront le travail final, ils se diront "moin loré du vni".

Jaune, lui, affectionne plus particulièrement la peinture sur pochoir. "Je m'inspire de photos d'anonymes qui m'ont marqués, récoltées ci et là, et j'en fais des pochoirs sur papier canson, avant de peindre à la bombe", explique-t-il. Le problème de l'autodidacte, c'est que le territoire d'expression de son art, c'est la rue, mais il s'y expose à des amendes pour dégradation.

Des revêtements colorés originaux


Alors quand on lui propose un terrain de jeu de la taille du collège Montgaillard, où il peut laisser libre cours légalement à sa créativité, il n'hésite pas. "Ici, je peux passer plus de temps sur un mur ou un objet et produire un travail bien plus esthétique. J'ai envie que les passants soient interpellés par mes peintures". Et le résultat est plutôt réussi...

Mercredi prochain, l'aventure de Mégôt et Jaune dans l'établissement prend fin jusqu'à nouvel ordre. Ce sera l'occasion d'un vernissage où ils pourront présenter d'autres de leurs œuvres originales.

Les deux artistes ont travaillé seuls pour rajeunir les surfaces extérieures à l'établissement avant la rentrée scolaire
Les deux artistes ont travaillé seuls pour rajeunir les surfaces extérieures à l'établissement avant la rentrée scolaire

Cette fresque de 2,40m de hauteur a nécessité la création de quatre pochoirs
Cette fresque de 2,40m de hauteur a nécessité la création de quatre pochoirs
Jeudi 19 Mai 2011 - 11:08
Marine Dijoux
Lu 2180 fois




1.Posté par tingmax le 19/05/2011 11:11

Megot ou l'art du vandalisme

2.Posté par Stéphanie le 19/05/2011 19:41 (depuis mobile)
quelle belle idée!!! J'étais élève là-bas en 96' et je regrette de n'avoir pu vivre cette expérience! prochaines vacances à la RÉUNION je viendrai t voir ces oeuvres colorées qui embellissent mon bon vieux collège MONTGAILLARD... Tant de bons souvenirs! Bravo pour cette initiative!

3.Posté par legraff le 16/01/2012 19:31
merci! après quelques recherches voici le site de jaune: www.jaune.re

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales