Faits-divers

Racket organisé de bichiques à Saint-Benoît


Racket organisé de bichiques à Saint-Benoît
Trois employés communaux de Saint-Benoît comparaissaient hier devant le tribunal pour... vol de bichiques. Comme l'explique la presse du jour, le "leader", Jean-François Siampirave, qui a déjà fait de la prison, aurait menacé au moins un pêcheur de bichiques pendant que ses deux complices, Jean-François Universel et Fabien Moutiama, s'emparaient d'une partie de la cargaison.

Un vol qui révèle une affaire bien plus profonde. "Il a été victime d'une véritable bande organisée. Celle des employés communaux de Saint-Benoît", a expliqué l'avocat de la victime, dans des propos repris par le Journal de l'île. Outre le cari traditionnel offert aux employés communaux, certains n'hésiteraient pas à menacer physiquement les pêcheurs pour en obtenir plus, et ce depuis longtemps. Des agissements qui sont devenus presque habituels et qui souffraient de la loi du silence. Une loi brisée dernièrement par un pêcheur au bout du rouleau.

Hier, Jean-François Universel, dont le casier était vierge, a été condamné à six mois de prison avec sursis, Fabien Moutiama à six mois ferme sans mandat de dépôt, et Jean-François Siampirave à trois ans de prison ferme.    
Mercredi 30 Décembre 2009 - 11:00
Benjamin Postaire
Lu 1729 fois




1.Posté par Choupette le 30/12/2009 12:10
Bien fait pour ces (...).

Les autres se crèvent la paillasse pour être rackettés par des voyous.

Fini le temps des nervis.

2.Posté par alain BLED le 30/12/2009 12:14
Ah pardon, je sens que je vais être hors sujet : à voir le titre de l'article, j'ai cru qu'on parlait de la retraite d'Amélie Mauresmo !
Désolé !

3.Posté par kiki le 30/12/2009 14:25
Mmmmm que c'est beau le recrutement des employés communaux.

4.Posté par Surcouf le 30/12/2009 14:46
Pour être recruté comme employé municipal à ST BENOIT, il faut avoir un bon casier judiciaire? Merci Mr le Maire de l'indiquer sur les prochains avis de concours.

5.Posté par La mer pour tout le monde le 30/12/2009 14:52
Je n'ai jamais compris pourquoi les bichiques étaient "réservés" à quelques familles de pêcheurs. La mer appartient à tout le monde et ces pêcheurs ne paient ni cotisation sociale, ni impôts sur le revenu pour des produits qui viennent de la me.
Tout le monde devrait avoir accès à cette pêche.

6.Posté par citoyens benedictins le 30/12/2009 15:56
Mr le maire, il serait judicieux après avoir augmenté votre personnel de 50€, de les demander d'être à leur poste de travail...même en période de monté de bichiques. Votre retour aux affaires de la commune, démontre bien que les anciennes méthodes sont toujours en cours. A croire que les leçons du passé (affrontements de nervis avec le résultat que l'on sait), sont oubliées. Il serait temps que les autorités se penchent sérieusement sur les emplois fictifs présents dans cette ville. Autant je peux vous reconnaître des qualités pour défendre certains gros dossiers (cannes à sucre...), autant votre gestion de l'administration municipale, laisse à désirer. Il serait temps de mettre des gens competent à la tête de cette administration.

7.Posté par bertel le 30/12/2009 16:33
Moi, les bichiques, je n'en mange plus !

Ce sacrifice consenti me permet de lutter contre les abus, d'où qu'ils viennent...

Dans le même ordre d'idée, je ne mange plus de "melons" et autres alias "pastèques"...

Dans le même ordre d'idée, je ne mange plus de mangues...

Bertel de Vacoa


8.Posté par ST BENOIT VILLE MORTE le 30/12/2009 20:44
Le Quotidien de ce mercredi affirme qu'un des condamnés a été embauché à la mairie de St Benoit APRES sa condamnation...
Comme quoi, pour être recruté à la mairie de St Benoit il vaut mieux savoir se servir de ses bras que de son cerveau.
Fruteau est fier de lui : Sa ville est complètement "out", sinistrée, mais il est élu.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales