Sport

Racing Madagascar : Le trail "responsable" de la Grande Île

Le tour operator Boogie Pilgrim va proposer un format de course innovant pour la Grande Île. Cette course, ou plutôt "trail travel", baptisée Racing Madagascar, aura lieu en juillet 2016 dans la partie nord de Mada­gascar, du côté d’Antsiranana. D'une distance de 150 km, cette course de six étapes veut en mettre plein les yeux aux coureurs tout en ayant un volet humanitaire. Entretien avec Cédric Thomsen, un des membres de l'organisation de ce trail d'un nouveau genre :


© racing-madagascar.com
© racing-madagascar.com
Avant de parler du projet, pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Cédric Thomsen. Je travaille dans le secteur touristique à Madagascar depuis 2012. D’abord en hôtellerie et depuis quelques temps, j’ai rejoint l’équipe de Racing Madagascar en tant que directeur de la communication.

Qu'est-ce qui vous a motivé à créer une course de ce type dans la Grande Île ?
A Madagascar, des manifestations de qualité sont organisées depuis quelques années. On peut citer notamment l’Ultra Trail des O Plateaux (UTOP), le Tana Mountain Bike Tour (TMBT) ou le Trail de L’ile Rouge.

Mais les possibilités dans le domaine des sports « adventure-outdoor » sont infinies ! Tout est là pour faire des évènements d’exception : montagnes, plages, rizières… les « terrains de jeux » sont aussi variés que magnifiques.

 C’est d’ailleurs ce qui a motivé l’organisation de 4Deserts à faire son édition 2014 de « Racing The Planet » – course à pied d’envergure internationale - à Madagascar. Boogie Pilgrim, la société mère de Racing Madagascar,  a été sélectionnée pour en assurer l’organisation locale :  240 coureurs du monde entier pour un Ultra-Trail de 250km en 7 jours. Suite à ce franc succès, l’idée de pérenniser l’évènement (Racing The Planet change de pays hôte chaque année) nous est venue.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce Racing Madagascar ?
Boogie Pilgrim est l’un des tour opérateurs les plus expérimentés à Madagascar : plus de 25 ans d’existence. Sonja Gottlebe, la gérante de la société, a été impliquée dans l’organisation du  Raid Gauloises de 1993 à Madagascar. Elle est très engagée dans le tourisme durable (labélisé) et a développé un réseau d’organisateurs de courses qui seront présents pour la partie technique. A titre d’exemple, Pierre Béguin sera notre directeur de course.

Pour la sécurité des coureurs, une équipe médicale sera dirigée par Patrice Raoull, kinésithérapeute depuis plus de 30 ans et membre fondateur du Comité Paralympique Malgache. L’évènement sera encadré par les autorités officielles, comme lors de Racing The Planet 2014 où aucun incident n’est survenu.  

Racing Madagascar s’inscrit dans la nouvelle tendance du « Trail-Travel » : Des coureurs qui souhaitent découvrir une région du monde par la course à pied. Elle prendra place en Juillet 2016 dans le Nord de l’Ile : la région de Diana. Cette région est bien connue des réunionnais pour son île magnifique : Nosy Be. Elle regorge de trésors naturels et historiques : Les Tsingys Gris de l’Ankarana, les Tsingy Rouges, Diego Suarez, la Montagne des Français ou encore la Montagne d’Ambre. Certains de ces sites d'exception seront traversés par les coureurs.

Le RDV est donné pour le lundi 18 juillet à Diego Suarez, accessible depuis la réunion via Antananarivo ou Dzaoudzi. Les coureurs seront acheminés à une centaine de kilomètres au sud de Diego - à Anivorano-du-Nord - pour commencer la course le mardi 19 juillet. Le parcours remonte par étapes vers le nord pour se terminer à Diego. Les 150 km à parcourir se feront en 6 jours, avec un dénivelé positif total de 700m.

Nous attendons 100 participants pour cette première édition, tous seront logés en tentes sud-africaines de 2 places sur les camps. Ce sera le moment privilégié pour échanger avec la population des environs. En effet les lieux choisis pour passer la nuit sont retirés des circuits touristiques habituels, accessibles uniquement par piste et très préservés.

Pourquoi avoir organisé ce raid ?
Grâce à l’implication de longue date de Patrice - notre responsable médical – dans le comité Paralympique Malgache (CPM), Racing Madagascar a pu s’associer à la Fédération Paralympique de la région Diana.

Malgré un contexte peu favorable au développement des activités handisport à Madagascar, le CPM existe depuis plus de 10 ans. Aujourd’hui, il représente plus de 700 athlètes, 26 clubs et 12 ligues régionales. La ligue de la région de Diana est la dernière en date, avec 3 clubs et près de 100 sportifs.

Une contribution de 50 euros sera donc collectée pour chaque coureur inscrit. Le montant collecté sera remis directement à la ligue régionale. Ce soutien permettra l’achat d’équipements sportifs et contribuera à la mise en place d’un atelier de fabrication et d’entretien de fauteuils roulants.   

A qui est destinée cette course ?
La course s’adresse à plusieurs types de coureurs : des coureurs chevronnés, qui viendront chercher les 2 points qualificatifs pour l’Utra Trail du Mont Blanc en 2017. Racing Madagascar est en effet une des rares courses de l’océan Indien à proposer des points qualificatifs pour l’UTMB.

Également des coureurs de la Réunion souhaitant profiter d’une course à proximité de  chez eux pour se « décrasser » avant le Grand Raid 2016.

 Enfin, nous attendons des coureurs plus orientés « loisirs » qui souhaitent, dans l’esprit du « Trail Travel », découvrir une région de Madagascar autrement que par des circuits touristiques. A ce sujet, nous avons préparé une offre accompagnateurs dédiée, pour ceux qui souhaitent supporter leur coureur sans faire les 150 km de course. L’expérience de Boogie Pilgrim dans le Tour Operating est une belle garantie d’en prendre pleins les yeux !

De grands noms sont-ils attendus ?
La course est dans 9 mois, il est un peu tôt pour se prononcer. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 6 octobre.  Toutefois, je peux déjà vous dire que nous avons de bons contacts avec l’Afrique du Sud, grande nation dans le Trail Running. Nous souhaitons également rebondir sur le bon déroulement de Racing The Planet en 2014 pour inciter ses participants « Stars » à revenir courir à Madagascar.

Quelles différences avec le Grand Raid de La Réunion ?
Racing Madagascar a pris le parti de ne pas se mesurer aux courses élitistes qui demandent énormément de préparation comme le GRR ou l’UTMB : le faible dénivelé du tracé en témoigne. La course reste donc ouverte à beaucoup de niveaux sportifs. Par ailleurs, le format de la course est en 6 jours, ce qui diffère du GRR où tout se passe en 24h à 48h non stop.

J’ajouterais que si le dénivelé est faible, la course en plaine permettra de découvrir des paysages uniques de Madagascar. Je pense notamment aux Tsingy, ces formations géologiques venues d’un autre monde et dignes d’un paysage lunaire. Sans oublier les caméléons & lémuriens, des « supporters » que l’on est susceptible de ne croiser qu’à Madagascar !
Lundi 26 Octobre 2015 - 13:19
SI
Lu 1611 fois




1.Posté par kld le 26/10/2015 19:45
bravo !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales