Economie

Rachat de SFR par Numéricable: Examen approfondi lancé par l'Autorité de la concurrence

L'Autorité de la concurrence passe à la phase 2 de son enquête sur le rachat de SFR par le groupe Altice, maison mère de l'opérateur Numéricable. Un "examen approfondi" en raison de "doutes sérieux d'entraves à la concurrence". Les marchés de Mayotte et de la Réunion seront particulièrement étudiés.


Rachat de SFR par Numéricable: Examen approfondi lancé par l'Autorité de la concurrence
Deuxième phase d'examen pour l'Autorité de la concurrence suite au rachat de SFR par le groupe Altice. Un examen approfondi et une procédure dite "classique" en raison des "doutes sérieux d'entraves à la concurrence", explique Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la concurrence. Cette seconde étape dans l'examen du rachat devrait durer environ trois mois.

L'Autorité de la concurrence explique qu'elle pourra consulter des acteurs du marché pour trouver les bonnes solutions en cas d'atteintes avérées à la concurrence. Une consultation à laquelle il faut ajouter l'avis de l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) ainsi que du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel).

Cette nouvelle enquête approfondie avait été annoncée par le président de l'Autorité de la concurrence en juillet dernier, évoquant un "chevauchement d'activités" dans la fusion. Le haut débit, les boutiques, la gestion des réseaux mobiles vont être examinés dans leur impact concurrentiel sur plusieurs marchés.

Dans le viseur de l'Autorité de la concurrence, la Réunion et Mayotte, où cette fusion pose évidemment un problème. Avant le rachat de SFR, le groupe Altice avait réalisé deux acquisitions avec Outremer Telecom et Izi-Mobius. Une situation qui fait passer le groupe en position de leader en détenant près de 70% du marché dans la téléphonie mobile. Le groupe Altice devra être amené à faire un choix à la Réunion.

Cet examen va durer 65 jours et est particulièrement attendu à la Réunion et Mayotte.
Jeudi 31 Juillet 2014 - 07:17
Lu 950 fois




1.Posté par R I P O S T E le 31/07/2014 09:28
Une bonne chose , excellent pour les usagers de téléphonie

2.Posté par moi le 31/07/2014 10:55
65 jours pour dire se qu'il est facile de constater? autant dire de suite que ce groupe doit abandonner au minimum bande permettant la mise en place de nouveau concurrent

3.Posté par Gloseur sensE le 31/07/2014 12:35
En ce cas, il serait judicieux que le groupe Altice revende Outremer Telecom et Izi-Mobius à Bouygues Telecom. D'autant qu'il faudrait éviter des licenciements dans ces sociétés ultramarines, et aussi qu'il y ait une bonne concurrence, un bon développement des réseaux, et donc à terme des intérêts pour le consommateur ultramarin.

4.Posté par Gromale le 31/07/2014 15:57
Un petit merci aux députés pour leur action avec l'autorité de la concurrence !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales