Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 6 octobre 2017

Vendredi 6 Octobre 2017 - 06:17

À la une du Journal de l’île ce vendredi, retour sur les "bons plans immo" de la sénatrice nouvellement élue Nassimah Dindar. Selon le média, l’ex-présidente du conseil départemental aurait bénéficié "de petits et de gros cadeaux" pour s’offrir sa villa située dans le Bas de La Rivière à Saint-Denis et notamment des "largesses de la SPAG".

De son côté, Le Quotidien revient sur l’entrevue entre l’association des maires et la ministre de l’Outre-Mer Annick Girardin pour discuter de la baisse des contrats aidés. L’AMDR, "contrairement à la plateforme des emplois verts et au président de Région", est ressortie "inquiète" de cette réunion qui s’est déroulée hier à la Préfecture.

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 6 octobre 2017
FAITS-DIVERS

Coup de feu hier soir à la ZAC Fayard. Ce jeudi aux alentours de 20h, un jeune homme d'une vingtaine d'années a été blessé au visage par arme à feu, à la résidence Ylang-Ylang. La victime consciente à l'arrivée des secours a été médicalisée sur place avant d'être conduite à l'hôpital. Le ou les auteur(s) de ce coup de feu n’ont toujours pas été identifié(s).

Un homme de 57 ans a été condamné hier par la cour d’assises à 10 ans de prison pour agression sexuelle sur un mineur de 10 ans. Le quinquagénaire sortait à peine de 7 années d’emprisonnement et avait suivi un traitement hormonal pour se débarrasser de ses pulsions, mais  a de nouveau cédé avril 2016. "Le Tamponnais payait des glaces, appâtait les petits avec de l’argent", écrit Le Quotidien. Lors du procès, il a reconnu les faits. Il pourrait être condamné une nouvelle fois lors d’un nouveau procès, cette fois ci pour violation de son suivi sociojudiciaire.

SANTÉ

Opération transparence pour l’AURAR. Sa présidente, Marie-Rose Won Fah Hin est revenue hier sur les attaques dont est victime l’association pour l’utilisation du rein artificiel, venant de plusieurs édités du Journal de l’île. Pour Marie-Rose Won-Fah-Hin, les différents éditos de Jacques Tillier, directeur général du JIR, ont fait "beaucoup de mal" et causent du tort "aux patients et aux salariés". Le média attaque notamment la structure sur le "trésor de guerre" qu’elle aurait amassé, d’un montant de 22 millions d’euros. Pour l’avocat de l’AURAR, ce niveau de trésorerie "n’est pas démentiel"  et montre plutôt "un gage de bonne santé financière".
Zinfos974
Lu 1366 fois



1.Posté par DOGOUNET le 06/10/2017 08:18

Il paraît même que tatie la lavandière profitait de la proximité de la rivière pour élever une bande de kanar-lé-noir qu'elle réservait à ses opposants et occasionellement aux orphelins de Terre-Rouge !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 06:33 [REVUE DE PRESSE] Vendredi 24 novembre 2017

Jeudi 23 Novembre 2017 - 06:35 [REVUE DE PRESSE] Jeudi 23 novembre 2017