Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 23 août 2017

Mercredi 23 Août 2017 - 06:23

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 23 août 2017
Le Journal de l’île consacre sa une du jour à cette amende de 400 millions d’euros qui pourrait être infligée au géant sucrier Tereos, soupçonné de frelater le sucre réunionnais, "en y ajoutant du caramel artificiel pour l’exportation" ("Du colorant dans des sucres très spéciaux").

De son côté, Le Quotidien revient sur la deuxième vague de rentrée scolaire survenue hier. Pour rappel 18 communes avaient décidé de reporter la rentrée scolaire pour cause de manque de contrats aidés. Si tout s’est bien passé dans l’ensemble, quelques couacs ont été relevés, notamment à Saint-Louis ou au Tampon, où le maire de la commune, André Thien Ah Koon, "menace de fermer les maternelles".

 

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 23 août 2017
FAITS-DIVERS

Terrible drame hier à Saint-François. Un enfant de 5 ans a été retrouvé mort dans une baignoire aux alentours de midi. C’est la mère de la victime qui a donné l’alerte. Cette dernière a été placée en garde à vue à l’hôtel de police de Malartic comme le veut la procédure. Le père, absent au moment du drame, est également entendu en qualité de témoin. Comme l’explique le Journal de l’île, "toutes les hypothèses restent plausibles".  Une autopsie sera pratiquée ce  mercredi sur le corps de la victime pour déterminer les circonstances exactes du décès.

"Quand l’adoption tourne au cauchemar" (JIR) : Un couple a été condamné hier par le tribunal correctionnel à six mois de prison avec sursis pour maltraitances sur un garçon qu’ils ont adopté. En septembre dernier, ce dernier est retrouvé dans une ravine de La Possession par les gendarmes. Selon les informations du JIR, il a affirmé aux militaires être victime de maltraitances de la part de ses parents adoptifs. Le couple de Possessionnais, qui a attendu 10 ans de pouvoir adopter, se défend de tout cas de maltraitance mais "reconnait toutefois quelques punitions". Si le procureur a reconnu que l’affaire était délicate, il a requis six mois de prison avec sursis, une peine suivie par le tribunal.

SOCIAL

La baisse du quotas de contrats aidés n’a pas que des répercussions dans les écoles. La Banque alimentaire des Mascareignes, qui distribue des milliers de colis alimentaires chaque année, voit son activité être menacée. L’association devait transformer cinq CDD en CDI mais depuis l’annonce du gouvernement, ses plans sont pour l’instant mis entre parenthèses. Le député de la 5e circonscription, Jean-Hugues Ratenon, appelle les autres députés à s’emparer du dossier.
Zinfos974
Lu 1331 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 06:33 [REVUE DE PRESSE] Vendredi 24 novembre 2017

Jeudi 23 Novembre 2017 - 06:35 [REVUE DE PRESSE] Jeudi 23 novembre 2017