Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 18 octobre

Mercredi 18 Octobre 2017 - 06:55

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 18 octobre
Le Grand Raid à la une du Journal de l’île ce matin, avec le "guide pour aller au bout" de cette 25e diagonale des fous.

À la une du Quotidien, l’évolution de la taxe foncière sur notre île, avec une comparaison  entre les communes.

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 18 octobre
Faits Divers

La cour d'appel a confirmé hier le placement en détention provisoire de Riad Ben Cheick, le Saint-Louisien poursuivi pour apologie publique du terrorisme. Un voyage pour Paris prévu avant son arrestation, continue d’interroger les magistrats.

"Le bébé kidnappé utilisé comme monnaie d’échange" titre le Jir. Le 23 septembre, Wilfrid Jancana surgissait chez les parents de son ex-compagne et enlevait sa petite fille âgée de quatre mois. S'il prétend avoir voulu soustraire l'enfant à un environnement malsain, il n'a pas convaincu le tribunal et a été condamné à deux ans de prison.

Société

C’est le dossier du Quotidien, si vous êtes propriétaire, vous avez jusqu’à samedi pour vous acquitter de votre taxe foncière sur internet. En 2017, les communes locales sont restées plutôt raisonnables. Selon une étude de l’union nationale des propriétaires immobilier, la Possession et Saint-Louis sont les villes dans lesquelles la taxe a le plus augmenté entre 2011 et 2016.
 

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 18 octobre
La cour des comptes se positionne contre l’exonération de la taxe foncière pour les logements sociaux. L’institution préconise de supprimer les mesures d’exonération de l’impôt sur les société octroyées aux bailleurs sociaux, D’un coût annuel de 1 milliard d’euros pour les finances publiques, cette exonération est jugée peu efficace.

Décoré pour acte de bravoure et de dévouement, un caporal-chef membre des Fazsoi qui aurait secouru une famille lors d'un accident, n'aurait pas tout à fait eu le rôle qu'il évoquait, selon une des victimes. Intervenu sur un terrible accident survenu à Bras-Panon le 16 juillet dernier, et qui avait coûté la vie à une fillette, le père de famille victime de l’accident contredit la version des faits du militaire, affirmant avoir lui-même extrait sa famille du véhicule.

Une relaxe récemment prononcée par le tribunal de police de Bernay, dans l'Eure, vient relancer le débat sur la validité des procès-verbaux dressés à l'encontre des automobilistes aux vitres surteintées. Une faille juridique profite en effet aux propriétaires des véhicules verbalisés. Une contravention contestable en raison du manque d’équipement de mesure de l’opacité des vitres teintées lors de la verbalisation.
L.G
Lu 1138 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 07:56 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 19 novembre 2017

Samedi 18 Novembre 2017 - 07:35 [REVUE DE PRESSE] Samedi 18 novembre 2017